baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Armes > Armes Tok’ra > Le poison à symbiote

Le poison à symbiote

Titiasyl, lundi 18 septembre 2017

Les Tok’ra et les Tau’ri possèdent une arme capable de tuer des millions de goa’uld. Ce gaz neurotoxique mortel, similaire à l’acide méthylphosphonotioïque, est répandu au moyen de flacons ou de missiles diffuseurs. Il pourrait peut-être éliminer les grands maitres. Mais ce poison est aux mains des agents du NID : la Tok’ra et les Jaffa rebelles sont en danger.

1/ Dimensions
Hauteur : 0,5 m
Largeur : 15,24 cm
Poids : 1,9 kg
Contenu : Gaz neurotoxique
Durée de vie : 100 ans
Pendant que la Tok’ra créait le poison à symbiote, le SGC l’étudiait aussi. A l’instar de ses alliés, il emploierait le poison exclusivement en dernier recours. Le SGC a conscience des conséquences tragiques de l’utilisation du dispositif : il entraînerait la mort de tous les Jaffa, les Tok’ra et les Goa’uld, quelque que soit leur allégeance.

2/ Le missile diffuseur
Le conteneur du poison est placé à l’intérieur du compartiment d’un missile diffuseur de gaz modifié. Le déclencheur est situé dans l’ogive, ainsi qu’un dispositif de dispositif de pistage qui se verrouille sur la cible. Lors de l’impact, le déclencheur s’allume et provoque l’ouverture du bouchon du conteneur, libérant le gaz mortel.

3/ Les agents pirates du NID
Ils travaillent en secret. Trouver un vaisseau pour lancer leur attaque a été difficile. Quand le NID a découvert le vaisseau d’Osiris en orbite, il s’en est emparé. Le groupe a utilisé un bracelet de téléportation pour voler la porte des étoiles du SGC, afin de lancer des missiles en direction des planètes contrôlées par les Goa’uld.

4/ Créateurs
Les Tok’ra travaillent depuis longtemps à élaborer la formule du poison antisymbiote. Ils ont synthétisé des produis chimiques et ont échoué plusieurs fois avant de mettre au point la combinaison correcte. Bien que le poison soit mortel pour leur propre espèce, les Tok’ra ont continué leurs expériences, tant ils souhaitent débarrasser l’univers des Goa’uld. Mais ils ne se serviront du poison qu’en cas d’absolue nécessité.

5/ Le boîtier
Pour éviter les risques de fuite, le poison est placé dans un flacon fabriqué dans un matériau plastique non poreux. Ce matériau est en outre assez robuste pour résister aux chocs.

6/ Le poison
Le poison gazeux, contenu dans les flacons placés dans les missiles diffuseurs, présente de fortes ressemblances avec l’acide méthylphosphonotioïque de la Terre. Au moment où le missile frappe sa cible, le flacon se brise et libère le poison. Les vapeurs de la substance attaquent le système nerveux du symbiote et provoquent l’effondrement de son système immunitaire ; Le poison tue le symbiote, et le corps de l’hôte meurt également.

7/ Le lancement
Le missile est alimenté par une petite batterie au naquadah qui actionne un moteur. Il peut voler à 1000 km/h. L’ogive comporte un détecteur qui reçoit les signaux de l’ordinateur du vaisseau, guidé par un programme de localisation qui vise la cible. Si le lancement est interrompu, le déclencheur est désactivé et le flacon de gaz demeure intact.

8/ Le bouclier d’invisibilité
Dans l’espace, les agents pirates du NID doivent viser les cibles à travers la porte des étoiles qu’ils ont volée, grâce à une technologie informatique complexe. Afin de rester cachés pendant qu’ils accomplissent leur mission, il leur fait garder leur vaisseau sous bouclier d’invisibilité, en puissance minimale ; ainsi, les navires ennemis ne pourront ni les voir ni les détecter avec leurs radars.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?