baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Vaisseaux > Vaisseaux Autres > Le vaisseau de terraformation Gad-Meer

Le vaisseau de terraformation Gad-Meer

Titiasyl, mercredi 20 septembre 2017

Pour éviter l’extinction de leur race, les Gad-Meer ont chargé à bord d’un grand vaisseau tout le nécessaire pour reconstruire leur civilisation sur un autre monde. Ils devaient d’abord terraformer ce dernier pour que l’atmosphère soit à base de soufre, détruisant toute forme de vie indigène.

1/ Dimensions
Hauteur : 61 m.
Longueur : 3,22 km.
Poids : 40 000 t.
Propulseurs : 14
Téléporteurs : 50.
Quand une race militairement supérieure les a attaqués, les paisibles Gad-Meer ont dû fuir leur planète à bord de leur unique vaisseau géant. Ses banques de données contiennent toutes les connaissances nécessaires pour construire une nouvelle flotte.

2/ Paramètres
Les caractéristiques de P5S-381 correspondent aux 2634 paramètres nécessaires pour que les Gad-Meer puissent terraformer une planète. Ils ont examiné plusieurs millions de mondes. Il leur faut une taille et une température de noyau précises, et il doit y avoir des fossiles à brûler pour créer l’anhydride sulfureux de leur atmosphère. Quand les Gad-Meer ont scanné la planète, et l’ont décrétée parfaite, les Enkarans ne s’y étaient pas encore installés. C’est pour cette raison que le vaisseau a enclenché le processus de terraformation, mettant les Enkarans en péril sans intention belliqueuse de la part des Gad-Meer.

3/ Anhydride sulfureux
Ce gaz toxique (le SO2) est le produit de la combustion de la végétation et des carburants fossiles. Quand le soufre libéré dans l’air se mélange à l’oxygène, il devient de l’anhydride sulfureux, un gaz incolore à l’odeur âcre, deux fois et demi plus lourd que l’air. Une exposition à des concentrations élevées peut provoquer des problèmes respiratoires chroniques chez les humains, endommager la végétation et corroder les bâtiments. Si ce gaz est oxydé, il devient de l’anhydride sulfurique, qui, mélangé à l’eau, produit une brume d’acide sulfurique. Alors qu’une atmosphère à base de soufre serait mortelle pour les humains, les Gad-Meer en ont besoin pour vivre.

4/ Rayons d’énergie
Une rangée de propulseur, à la poupe du vaisseau, projette de puissants rayons d’énergie brûlante, produite par une substance gazeuse inconnue. La température de la fournaise atteint 315°C. Un rideau de flamme carbonise la terre, détruisant végétation et bâtiments. Le vaisseau avance lentement, mais le rideau d’énergie s’étend sur un rayon de 32 km. Une petite planète peut-être terraformée en quelques jours. Quand la surface est brûlée, le vaisseau lâche des microbes qui, combinés avec le soufre libéré dans le sol par la combustion de la végétation, créent de l’anhydride sulfureux. Ce « traitement » permet de créer l’atmosphère dont les Gad-Meer ont besoin, leur écosystème étant basé sur le soufre et non sur le carbone.

5/ Microbes
Quand tous les organismes de la planète P5S-381 ont été éliminés et que le soufre commence à sortir du sol, le vaisseau Gad-Meer libère des microbes dans l’air, à travers des sas de poupe. Ils se mélangent au gaz pour former l’anhydride sulfureux nécessaire à la vie des Gad-Meer.

6/ Programmation
Pour les Enkarans relogés sur P5S-381, le vaisseau Gad-Meer représente une machine à tuer inexorable. En réalité, il a été programmé pour localier automatiquement une planète convenant à la terraformation pour en faire un endroit où les Gad-Meer puissent vivre. Le principal problème des Enkarans est que le vaisseau dispose d’assez de matériaux bruts pour une seule terraformation. Si le processus démarre, les ordinateurs du vaisseau sont programmés pour l’amener jusqu’au bout et ne peuvent inverser le processus.

7/ Archives Gad-Meer
Les Gad-Meer, race pacifique poussée au bord de l’extinction par un envahisseur militairement supérieur, ont stocké dans leur vaisseau les échantillons génétiques de 10 000 ans de civilisation, y compris les formes de vie animales et végétales. Les ordinateurs de bord contiennent des enregistrements sur les connaissances, la philosophie, la médecine, la musique et l’art de la race Gad-Meer. Mais quand Daniel Jackson écoute leur musique, il s’aperçoit que les sonorités appréciées par les Gad-Meer ne conviennent pas à l’oreille humaine.

8/ Téléportation
La technologie Gad-Meer est extrêmement perfectionnée : le vaisseau peut téléporter des êtres vivants ou de l’équipement entre le navire et n’importe quel point de P5S-381. Lorsque Daniel Jackson informe Lotan, le représentant biomécanique des Gad-Meer, qu’une bombe à naquadah va exploser sous le vaisseau, Lotan parvint à la localiser et à la téléporter à des kilomètres au-dessus de la surface, où elle explose sans provoquer aucun dégât au navire.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?