baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Vaisseaux > Vaisseaux Autres > Le vaisseau de Martin

Le vaisseau de Martin

Titiasyl, mercredi 20 septembre 2017

Le SGC découvre un OVNI en orbite près de Mars. L’énergie utilisée par le vaisseau est identique à celle de la nacelle de survie utilisée par Martin Lloyd et quatre autres soldats de sa planète pour rallier la Terre. Samantha Carter découvre aussi que le vaisseau alien se dirige vers la Terre.

1/ Dimensions
Hauteur : 15 m.
Longueur : 40 m.
Envergure : 35 m.
Poids : 270 000 kg.
Durée de fonctionnement : 1 000 ans.
Le système de rappel du vaisseau est proche de celui du planeur de la mort X-301. Les fonctions principales sont mises en veille pour économiser l’énergie. Le navire peut rester en orbite mille ans. Le carburant, une substance inconnue, pourrait être similaire au naquadah.

2/ Armes
Le vaisseau compte quatre batteries, chacune composée de trois canons à énergie. Ces armes ont une portée de tir d’un kilomètre. Le rayon d’énergie pulsée est émis simultanément par les trois canons de chaque batterie. Il est capable de détruire un petit vaisseau, et peut encore atteindre sa cible à deux kilomètres, mais sa puissance est alors moindre et les dégâts sont moins importants. Ce rayon d’énergie est produit par la fusion d’éléments chimiques inconnus, provenant de la planète natale de Martin.

3/ Défense
Le vaisseau est équipé de cinq boucliers sophistiqués. On peut protéger, au choix, la proue, la poupe, le côté bâbord, le côté tribord, ou la totalité du vaisseau. Ces boucliers peuvent résister à de très violentes attaques de rayons à énergie, en permettant aux canons de tirer dans les directions non protégées. On peut activer les boucliers à partir de la passerelle principale ou de quatre autres postes répartis dans le vaisseau. Les codes des boucliers peuvent être annulés uniquement par le capitaine du navire.

4/ Système informatique
Le système informatique très performant du vaisseau lui permet de rester en orbite spatiale stationnaire. Il attend le signal de la télécommande pour activer l’ordinateur central et faire démarrer les moteurs. Puis le radar repère l’emplacement de la télécommande et détermine le cap.

5/ Changements de forme
Quand le vaisseau fait du surplace ou plane à basse vitesse, la coque secondaire se déploie en position horizontale, pour donner l’équilibre. A grande vitesse, ou lorsque le navire entre dans l’hyperespace, la coque arrière est placée en position verticale afin de le rendre plus aérodynamique.

6/ Rayon de téléportation
Les membres de l’équipage peuvent se téléporter à bord grâce à la télécommande. Ce système de téléportation avancé peut repérer le signal de la télécommande depuis une distance importante. Il suffit que la personne soit placée dans un rayon de 2 kilomètres, par rapport à la position du vaisseau, pour que le système de téléportation soit en mesure de fonctionner.

7/ Equipage
Cinq membres d’équipage suffisent pour faire fonctionner le vaisseau, un sur la passerelle principale, et un pour chacun des postes secondaires, à bâbord, à tribord, à la proue et à la poupe. Si le vaisseau doit être abandonné, il y a deux options : activer le dispositif d’autodestruction, ou le mettre en stase, en attente du signal télécommandé.

8/ Dispositif de télécommande
Cet appareil à la technologique perfectionnée est capable d’activer la programmation du vaisseau et de le guider vers un endroit déterminé. Depuis que la planète de Martin Lloyd a été dévastée, le vaisseau était resté en orbite statique. Il attendait l’émission du code par le dispositif, qui lui indiquait la position précise des membres de l’équipage.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?