baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Vaisseaux > Vaisseaux Terriens > Le X-301

Le X-301

Titiasyl, lundi 25 septembre 2017

Le X-301, un vaisseau hybride, combine la technologie américaine et celle de deux planeurs de la mort goa’uld pris à Apophis. Les scientifiques de la zone 51 ont passé deux ans à les étudier avant de pouvoir fabriquer un appareil capable de détruire un vaisseau-mère goa’uld dans l’atmosphère terrestre ou dans l’espace.

1/ Dimensions
Longueur : 22 m.
Hauteur : 4,5 m.
Envergure (courbe) : 55 m.
Poids : 20 000 kg.
Durée de mission : 2 jours.

2/ Commandes
Le pilote du cockpit avant commande les systèmes de direction et d’armement. Celui du cockpit arrière s’occupe de la radio, de la navigation et de l’ordinateur de visée.

3/ Modifications
Le vaisseau X-301 dispose de la technologie furtive. Les ondes radio envoyées par les radars ennemis repèrent l’énergie reflétée par les avions. Le vaisseau est donc composé de courbes et de panneaux à facettes qui réfléchissent les ondes radar. Les portes et la coque ont été conçues de manière à éparpiller les signaux radar dans des centaines de directions. Le cockpit à angles aigus est équipé d’instruments brillants renvoyant les rayons, et le casque du pilote est également fait d’un matériau réfléchissant.

4/ Energie
Lors des vols d’essai, le vaisseau a assez d’énergie pour plusieurs jours. En cas d’urgence, celle-ci peut-être économisée en coupant les systèmes non essentiels : navigation, éclairage, et systèmes de lutte anti-incendie et de radio.

5/ Ejection
Le siège éjectable du X-301 est basé sur le système utilisé pour le F-117. Ce siège balistique à activation individuelle permet de quitter le vaisseau, sous certaines conditions. Un parachute dorsal garantit un atterrissage en parfaite sécurité.

6/ Armement
Le vaisseau transporte deux missiles air-air AIM 120A, pourvus d’ogives améliorées au naquadah, propulsés par un moteur de fusée Hercule à carburant solide à haute performance qui leur permet d’atteindre rapidement leur vitesse maximale. L’AIM 120A est commandé par un autodirecteur WGU-16/B, émetteur-récepteur à grande puissance qui envoie des signaux aux ailettes de direction grâce à une antenne. L’autodirecteur peut-être mis à jour depuis le X-301 grâce à une liaison de données placée dans la section de queue. Un modulateur de fréquence de bouclier, près des ailettes, permet au missile de s’accorder à la fréquence des boucliers ennemis et de les traverser pour toucher sa cible. Le missile, de 5,56 m de long et pesant 157 kg, a une portée de 50 à 70 km.

7/Repérage spatial
Une fois le dispositif de rappel goa’uld activé, le X-301 grimpe verticalement et fonce à plus d’un million et demi de kilomètres à l’heure. Le SGC utilise alors le réseau spatial de la NASA pour le suivre. Il s’agit de sites équipés de paraboles, implantés aux Etats-Unis, en Espagne et en Australie. Sur le périmètre de la Terre, ces installations de détection sont placées à 120° l’une de l’autre, pour pouvoir suivre la position et la vitesse d’un vaisseau, grâce à des micro-ondes radio.

8/ Vol
On sait peu de choses sur la technologie goa’uld qui permet au vaisseau de voler. La source d’alimentation ne neutralise pas la gravité, mais permet de retirer l’inertie de l’équation. Les pilotes ne subissent aucune force gravitationnelle.

9/ Micro-ondes
Pendant le vol, les communications sont assurées par des micro-ondes radio. Ces rayons voyagent en ligne droite. Quand ils sont réfléchis par une surface lisse puis focalisés par une lentille, leur fréquence augmente et davantage de signaux atteignent la parabole terrestre. Quand un vaisseau se trouve dans l’espace, le délai de réception des signaux de communication dépend de la distance séparant le navire de la base au sol.

10/ Dispositif de rappel
Quand le X-301 est en vol, un dispositif goa’uld s’active et annule ses commandes. Cet appareil est programmé pour ramener le vaisseau sur la planète d’Apophis. Ces mesures ont été prises après l’abandon par Teal’c de son poste de Primat d’Apophis. Quand le dispositif est activé, un message enregistré par Apophis en personne avertit les « shol’va » du sort qui les attend. La durée du voyage, depuis la Terre, est de plusieurs centaines d’années. En clair, les passagers sont condamnés à mourir dans le cockpit. Le dispositif est équipé d’un système d’autodestruction qui s’active si un membre de l’équipage essaie de l’arrêter.

11/ Ogive nucléaire
L’ogive du missile AIM 120A est une ogive explosive à fragmentation. Le matériau nucléaire explosif est amélioré au naquadah, afin d’avoir suffisamment de puissance pour anéantir un vaisseau-mère goa’uld. Grâce à sa fusée de proximité, le missile n’a pas besoin de frapper un objet pour exploser : il peut être activé quand la cible est à portée d’explosion.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?