baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Découvertes > Les peintures rupestres Unas

Les peintures rupestres Unas

Titiasyl, mardi 21 novembre 2017

Les Unas vivent dans les cavernes humides et sombres de P3X-888. Les peintures primitives, sur les parois, racontent la chasse rituelle que les jeunes Unas doivent entreprendre en arrivant à maturité. Elles dépeignent aussi la lutte de ce peuple contre les Goa’uld, et l’équilibre fragile existant désormais entre cette race native et les symbiotes aquatiques survivants.

Présentation
Objet : Peintures rupestres Unas
Cat. N° : SG/04/08
Age  : 2000 ans
Dimensions : Diverses
But  : Dessins primitifs qui célèbrent la victoire des Unas sur les ennemis qu’ils ont affrontés : humains, animaux ou symbiotes.
Lieu  : P3X-888
Créateurs : Les Unas
Matériau  : Poix, sang, boue

Symbiote Goa’uld

On pense que P3X-888 est la planète d’origine des Goa’uld. Les Unas, qui partagent ce monde avec eux, ont probablement été leurs premiers hôtes. Le symbiote adulte est une créature puissante semblable à un serpent. Ses nageoires en font une forme de vie parfaitement adaptée aux lacs et aux rivières de la planète. Quand les symbiotes perçoivent la présence d’un hôte possible sur les berges, ils peuvent jaillir de l’eau rapidement pour attaquer leur victime. Ils envahissent l’hôte en passant par la bouche, par la nuque ou par le cou, grâce aux quatre crochets entourant leur bouche. L’image du symbiote jaillissant de l’eau, sur les parois de la caverne, est un avertissement et un signal de danger pour les Unas.

Survie des Unas

Cette image montre un Unas en train de tuer un symbiote, le sang bleu du Goa’uld coulant de ses blessures. Il semble que beaucoup de Goa’uld aient quitté P3X-888 par la porte des étoiles, il y a des années, après avoir pris des Unas comme hôtes. Les Unas restent loin des cours d’eau et lacs naturels pour éviter les symbiotes. Parfois, ils s’approchent des rives pour les capturer et les manger. Avoir compris le danger présenté par les Goa’uld prouve l’intelligence des Unas. Ils ont survécu sur cette planète en évitant les Goa’uld, les piégeant de temps en temps pour en faire leur nourriture.

Rite de passage

Quand un Unas approche de l’âge adulte, il doit capturer un animal – signe qu’il peut participer à la vie du clan. Ce dessin a été fait par Chaka après qu’il eut capturé Daniel Jackson. A l’instar des autres dessins, il dépeint un moment important de son rite de passage. Pendant qu’il regardait cette image, Chaka a incisé le visage de Daniel puis a étalé son sang sur les parois de la caverne en signe de victoire. D’autres peintures montrent des Unas capturant des animaux. L’absence de cornes, sur certaines silhouettes Unas, indique qu’il s’agit d’adolescents.

Intrus humains

Les Unas se méfient des humains. Jackson était la cible idéale pour Chaka, un trophée impressionnant à exhiber à son clan. Plusieurs autres membres du SGC ont été tués parce qu’ils s’étaient trop approchés, par inadvertance, des villages, ou s’étaient aventurés sur des territoires sacrés. Les Unas se contentent d’assommer les humains. Parfois, ils les laissent mourir sur place. D’autres fois, ils les ramènent dans leurs cavernes, où le prisonnier est tué devant le chef – une démonstration de force. Le sang des victimes est parfois étalé sur les parois de la caverne, comme un trophée. Quand les Goa’uld gouvernaient P3X-888, les Unas étant leurs esclaves, beaucoup sont morts dans les mines de Naquadah où ils étaient forcés de travailler. Ces lieux sont désormais sacrés pour les Unas, par respect pour leurs ancêtres défunts. Toute personne surprise sur ces lieux est aussitôt attrapée.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?