baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Découvertes > La fresque d’Osiris

La fresque d’Osiris

Titiasyl, mardi 28 novembre 2017

Trouvée sur les murs d’un temple égyptien, cette peinture représente la réanimation d’Osiris par Isis, son épouse. Le site – la tombe ou le temple d’Osiris – a été découvert en 1931 par l’expédition de Stewart. Le SGC ignorait son rapport avec les Goa’uld jusqu’à ce que Daniel Jackson traduise les symboles aliens inscrits sur le vase Canope du symbiote mort, Isis.

Présentation
Objet : La fresque d’Osiris
Cat. N° : SG/04/13
Age : 10 000 ans
Dimensions : 6,10 x 4,10 m
But : Cette peinture murale, probablement réalisée par des fidèles du roi égyptien, est une illustration du mythe d’Osiris et d’Isis.
Lieu : Égypte
Créateurs : Esclaves goa’uld
Matériau : Azurite, malachite

Les hiéroglyphes d’Osiris
Ces hiéroglyphes racontent comment Seth, jaloux de son frère Osiris, l’a tué en le plaçant dans un coffre qu’il a jeté dans le Nil. Quand Isis a récupéré le cadavre, Seth l’a volé et découpé en morceaux. Retrouvant tous les morceaux sauf un, elle a temporairement ramené Osiris à la vie. Cette peinture a probablement été commandée par la Goa’uld Isis. En faisant croire aux Égyptiens que leur roi vénéré deviendrait un dieu dans l’au-delà, elle s’assurait qu’ils continueraient à servir fidèlement Osiris.

Le vase de Canope
On pense que l’élément central représente le vase de canope de stase où Osiris était enfermé. Il y est resté prisonnier des milliers d’années, jusqu’à ce que Sarah Gardner le libère par mégarde. (Le symbiote Isis a connu le même sort, sans doute à une date ultérieure. Son vase aussi a été récupéré, mais le symbiote était mort.) L’extérieur du récipient est en céramique ordinaire. Il comporte une inscription qui raconte l’emprisonnement d’Osiris, est des symboles goa’uld traduits par Teal’c : « banni de mémoire ». Une petite cellule au naquadah fournit un courant électrique de faible intensité. Combiné avec un liquide sédatif, il préserve indéfiniment la vie du symbiote, tant que le vase n’est pas ouvert.

Isis
Dans la mythologie égyptienne, Isis est représentée avec des cornes de vache entourant le disque solaire. Sœur et épouse d’Osiris, elle était la mère d’Horus. Le dieu Seth, jaloux d’Osiris, qui était un grand roi, l’a assassiné et démembré. Isis, dévouée à son époux, est partie à la recherche des morceaux de son corps. Cette image la montre utilisant des « formules magiques » pour réassembler le corps d’Osiris. En réalité, il est probable qu’elle l’ait ranimé grâce à un sarcophage goa’uld.

Osiris
Dans la mythologie, Osiris était le premier roi d’Égypte. Sur cette peinture, il porte la barbe royale, la couronne à la plume d’autruche et le bâton symbolique. Il a la peau foncée, symbole des alluvions de Nil. Cette image est atypique, car Osiris n’a pas de bandelettes de momie comme sur les autres représentations. Sa tombe a sans doute été construite après son démembrement par Seth, mais avant que le peuple égyptien le considère comme le dieu de l’Au-delà. L’image est sans doute celle de l’hôte humain d’Osiris. D’après le mythe, on peut supposer que la partie manquante du corps d’Osiris était le symbiote. Cela correspondrait aux légendes selon lesquelles Isis n’a pas pu ranimer définitivement Osiris, même avec sa puissante magie.

Les symboles
Le ankh autour du cou d’Osiris est le symbole égyptien de la vie et l’immortalité. On pense que sa forme est une combinaison de la croix d’Osiris et de l’ovale d’Isis. Ce symbole figurait aussi sur l’amulette goa’uld ramenée par l’Expédition de Stewart.
Osiris tient un bâton composé de la crosse et de flagellum, deux éléments associés à la royauté en Égypte ancienne. La crosse, heka, représente le pouvoir, la justice et l’autorité. La signification du flagellum est plus obscure. L’association des deux symbolise le rôle de dieu-roi d’Osiris, auquel les Goa’uld s’adaptent aisément.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?