baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Découvertes > Le tableau de bord du Ha’tak

Le tableau de bord du Ha’tak

Titiasyl, samedi 9 décembre 2017

Les Ha’tak ont été les premiers vaisseaux aliens rencontrés par les Terriens, lors de la première mission sur Abydos. Ils ont prouvé que la théorie de Daniel Jackson était vraie : les pyramides sont des bases d’atterrissage de vaisseaux spatiaux. Le Ha’tak est commandé depuis la passerelle (le Pel’tac) par un tableau de bord sophistiqué.

Présentation
Objet : Tableau de bord du Ha’tak
Cat. N° : SGC/12/389
Age : Inconnu
Dimensions : 1,50 x 0,50 m
But : Le tableau de bord de la passerelle (Pel’tac) contrôle toutes les fonctions : environnement, communications et codes d’accès.
Lieu : Vaisseau-Mère
Créateurs : Les Goa’uld
Matériau : Cristaux, naquadah

Pouvoir suprême
Le tableau de bord du pel’tac commande toutes les fonctions principales de vaisseau, et peut prendre le pas sur tout ordre donné par d’autres ordinateurs du vaisseau. Par exemple, si l’alimentation d’une porte est coupée à sa source, le tableau de bord peut la rouvrir. De plus, une commande transmise par le tableau de bord du pel’tac peut seulement être annulée à partir de ce tableau. Ce système de sécurité permet au Goa’uld ou au Jaffa du pel’tac de contrôler plus facilement les mouvements du personnel à bord.

Le plan interactif
Les lignes et les motifs, sur le tableau de bord, constituent en fait le plan des circuits d’alimentation en énergie de tout le vaisseau. Les cercles et les carrés indiquent des points clés dans le système. Ils clignotent en cas de panne pour attirer l’attention de l’équipage. Certains points correspondent à des portes. Ce plan sert aussi à l’opérateur du tableau de bord à contrôler diverses fonctions du vaisseau. Il lui suffit d’effleurer la partie qu’il souhaite vérifier ou manipuler pour y accéder.

Activation
Pour activer le tableau de bord, l’opérateur pose la main sur l’empreinte, en plaçant la paume et les doigts aux endroits prévus. Pour la désactivation, on appuie de nouveau. Autrefois, le dispositif pouvait être utilisé seulement par un Goa’uld ou un Jaffa, car il détectait les traces de naquadah dans le sang de l’utilisateur. Mais cette précaution a été omise dans les modèles plus récents. Peut-être une preuve de l’arrogance des Goa’uld, persuadés que les êtres humains ne sont bons qu’à leur servir d’esclaves.

Source d’alimentation
Les anneaux qui entourent le tableau de bord contiennent des cristaux d’énergie. Les cristaux rouges, les plus puissants, alimentent le microprocesseur, très rapide. Ils s’allument quand le tableau de bord est activé. Les cristaux orange, moins puissants, servent seulement d’éclairage d’appoint. Le grand anneau de cristaux jaune alimente les dispositifs de communication. Grâce à la console de commande, on peut envoyer des messages dans tout le vaisseau par le réseau intercom – et aussi aux autres navires.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?