baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Découvertes > Le réservoir à symbiotes cérémoniels

Le réservoir à symbiotes cérémoniels

Titiasyl, dimanche 10 décembre 2017

Pendant que Daniel Jackson espionnait une rencontre au sommet des grands maîtres Goa’uld, il eut l’occasion d’observer un étrange rituel. Les grands maîtres capturaient un symbiote Goa’uld dans un réservoir ornementé et le dévoraient.

Comme de nombreuses races de la Terre, les Goa’uld ont des traditions et des rituels à base de nourriture cérémonielle. Il ne s’agit que d’une partie de la culture communie des grands maîtres. Au fils des ans, le SGC a beaucoup appris sur cette civilisation alien.

Présentation
Objet : Réservoir à Symbiotes cérémoniels
Cat. N° : SGC/05/15
Créateurs : Les Goa’uld
Lieu : Station spatiale.
Matériau : Base en naquadah, éléments de chauffage
Age : Datant de l’époque des premiers Grands maîtres, il peut avoir des milliers d’années
But : Contenir des symbiotes, à des fins cérémonielles

Les festin de symbiotes
La rencontre au sommet dans le système d’Hassara a été la première occasion pour les Tau’ri et la Tok’ra d’observer la tradition goa’uld consistant à dévorer des symbiotes. La cérémonie se déroulait à la fin de chaque journée ; l’une d’elles a eu lieu après le vote important ayant autorisé Anubis à réintégrer les rangs des grands maîtres. Ce rituel sert peut-être à fêter un accord, ou symbolise l’unité des Goa’uld qui y participent.

Un symbole d’unité
Les symbiotes de la rencontre au sommet ont apportés par les grands maîtres et placés dans le réservoir principal. Le nombre de symbiotes dépend de la durée de la réunion. Quand, à la fin de chaque journée, un grand maître dévore un symbiote, il peut s’agir de celui d’un de ses ennemis. Ce rituel semble destiné à unir les grands maîtres et à marquer la fin d’une journée pendant laquelle des décisions importantes ont été prises.

Le conteneur
Le réservoir est intégré à la station spatiale. Les statues de symbiotes entourant le bord du réservoir ont une valeur décorative, et rappellent que le conteneur est prévu pour créer un environnement propre à la survie des symbiotes. Le liquide qu’il contient doit être chauffé à une température donnée, et parcouru par un très faible courant électrique.

Utilisation du réservoir
Le grand maître qui organise la rencontre au sommet doit assurer que le réservoir est rempli de symbiotes. En fait, c’est souvent le lo’tar du grand maître (son esclave humain personnel) qui s’en charge. Il a aussi d’autres taches, comme celle d’annoncer l’arrivée des grands maîtres. Au moment d’utiliser le réservoir, le grand maître organisateur de la rencontre attire l’attention des participants et fait téléporter celui-ci dans la salle de réunion. Gardé dans une alcôve au-dessus de la salle, il arrive par anneaux de transport. Une fois la cérémonie terminée, le réservoir est replacé dans la zone de stockage.

Nourritures cérémonielles
Beaucoup de cultures et de religions de la Terre consomment des nourritures particulières pour marquer certaines fêtes ou cérémonies. Chez les catholiques, on fait des crêpes à Chandeleur ; au Mexique, on prépare des tamales pour les occasions festives, en particulier la fête des Morts, à la Toussaint. A la fin d’une cérémonie, les Sikhs consomment une nourriture rituelle faite de semoule, de sucre et de beurre. Et, dans les églises chrétiennes, les fidèles partagent l’hostie et le vin, symbolisant la chair et le sang de Jésus. Il est possible que cette coutume se rapproche de celle de la consommation de symbiotes par les Goa’uld, mais peut-être sans les connotations religieuses.

Les traditions des rencontres au sommet
Ces rencontres entre les grands maîtres, au les négociations du traité des Planètes protégées, sont assorties de règles strictes afin de protéger les participants. Les armes sont interdites sur le lieu de la réunion, ainsi que les gardes jaffas, mais la présence des lo’tars est autorisée. Traditionnellement, les négociations au sujet des Planètes protégées se tiennent sur le monde concerné. Dons le cas des rencontres au sommet sur une station spatiale, l’organisation relève de la responsabilité du grand maître qui a proposé la réunion. Les rencontres ont lieu quand un vote est nécessaire. Elles concernent couvent un des membres Goa’uld ou en bannir un, la décision est prise à la majorité.

La loi féodale
Les Goa’uld fonctionnent comme les seigneurs féodaux de la Terre du Moyen Age. Chaque grand maître contrôle certaines planètes et certains territoires. Des Goa’uld mineurs agissent en leur nom, avec l’espoir de prouver qu’ils sont dignes du statut de grand maître. Parfois, ils l’obtiennent en renversant leur chef.
Les grands maîtres se disputent sans cesse les territoires. Si l’un d’eux meurt, ses esclaves, ses Jaffa, ses planètes et ses ressources sont annexés par un autre Goa’uld. Les rencontres au sommet servent aussi à discuter de ces questions.

Les traditions Goa’uld
Dévorer des symbiotes constitue seulement une des nombreuses traditions des Goa’uld, vieille de plusieurs milliers d’années. Parmi les autres coutumes, citons :

Le traité des Planètes protégées
Les négociations de ce traité se sont tenues sur la Terre, principale intéressée. Les grands maîtres ont envoyé Yu, Nirrti et Cronos, qu’O’Neill a insulté presque aussitôt. Les Goa’uld ont affirmé que le Colonel leur avait manqué de respect en parlant sans y être invité.

Les votes des grands maîtres
Le SGC connaît au moins deux occasions ou les grands maîtres ont voté pour bannir un de leurs membres. La première fois, il s’agissait de Sokar. On ignore les raisons de son exil. Anubis aussi a été banni, il y a des milliers d’années, mais vient d’être réintégré dans les rangs des grands maîtres.

Les Lo’tars et les Primats
Chaque grand maître dispose d’un lo’tar et d’un Primat. Distribuer de tels (honneurs) encourage les Jaffa et les esclaves humains à rester loyaux. On peut parler de tradition, mais ces nominations sont souvent stratégiques.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?