baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Dossiers > Découvertes > La Dalle de la Porte des Étoiles Tagréane

La Dalle de la Porte des Étoiles Tagréane

Titiasyl, mercredi 3 janvier 2018

La dalle ne sert pas seulement à protéger la porte des étoiles des intempéries, elle donne aussi des indices sur ce qui est caché dessous, qui l’a enterrée et comment elle fonctionne. Il reste très peu de dalles ; l’exemplaire le mieux conservé à ce jour a été trouvé par SG-1 sur Tagrea, après les recherches menées par Jonas Quinn.

Conçue et construite par les Goa’uld, la dalle a servi pendant des siècles à cacher et protéger les portes des étoiles. Elle est utilisée quand une civilisation souhaite laisser des générations futures découvrir la porte, ou se protéger d’invasions pas les Goa’uld (comme les anciens Égyptiens l’ont fait sur la Terre.

Présentation
Objet : Dalle de la porte des étoiles
Cat. N° : SGC/06/20
Créateurs : Les esclaves tagreans libérés
Lieu : Tagrea
Matériau : Grès et marbre
Age : La dalle trouvée sur Tagrea a été fabriquée, il y a environ 300 ans
But : Protéger la porte des étoiles tagreane, des milliers d’années si nécessaire

Construction et enfouissement.
Cacher une porte des étoiles sous une dalle est long et coûteux en main d’œuvre ; chaque section pèse jusqu’à une tonne. Il faut creuser un puits circulaire d’au moins 6m de profondeur. La partie inférieure de la dalle est descendue dans le trou, et la porte des étoiles placée à l’intérieur. La partie centrale de la dalle est ensuite installée au centre de la porte, puis les 12 sections sont ajoutées, s’ajustant à la partie centrale, à la base et les unes et les autres par un système à tenons et mortaise qui protège la porte des infiltrations de sable et d’eau. Le tout est recouvert de 2 m de sable, de terre ou de gravier. Des archives indiquant l’emplacement sont parfois conservées.

Décoration et sculptures.
La dalle est composée de grès et de marbre, et richement décorée. Le noyau central dépeint souvent un dieu ou des dieux. Le rayon extérieur comporte 39 symboles de constellations. Certains sont universellement connus, d’autres spécifiques à la planète en question, d’autres encore sont si anciens que les constellations n’existent plus. L’anneau intérieur est décoré de hiéroglyphes à la gloire des dieux donnant aussi des indications sur le lieu où ces derniers sont enterrés. Il y est également mentionné ce qui se trouve en dessous, qui l’a enterré et à quel moment. On pense que les décorations des anneaux extérieur et intérieur étaient peintes, mais les peintures ont disparu.
Alors que certaines dalles ont été construites sous les ordres des envahisseurs goa’uld pour protéger leur territoire, d’autres, comme celle de Tagrea, ont été bâties pour décourager quiconque d’utiliser la porte des étoiles. Les symboles et les sculptures de la pierre reflètent cette intention et évoquent la terreur que les dieux peuvent amener à travers la porte des étoiles.

Les fausses dalles.
Parfois, les habitants d’une planète, pour cacher l’emplacement de leur porte des étoiles, construisent de fausses dalles. Aussi décorées que les vraies, elles ne contiennent pas de porte des étoiles. Elles sont destinées à garder la vraie porte à l’abri de ceux qui ne sont pas jugés dignes de la trouver. S’ils ne peuvent déchiffrer les indices menant à son emplacement, ils ne devraient pas essayer d’utiliser une telle technologie.

Instructions codées.
Si les habitants d’une planète ou une civilisation souhaitent dissimuler leur porte des étoiles pour l’éternité, ou jusqu’à ce qu’une personne digne de la trouver la découvre, ils gardent secret l’endroit où elle est enfouie. Celui-ci est alors en général uniquement connu des personnes responsables de l’enfouissement. Mais des indices figurent souvent dur les murs des temples ou des tombes, dans des manuscrits ou des livres. Parfois dans un mélange de langue ancienne et nouvelle, de codes et de symboles, compliquant les recherches.

La dalle tagreane.
C’est la dalle la plus intacte et la mieux préservée jamais retrouvée. Les Tagreans pensaient que la porte des étoiles était un mythe. Mais quand SG-1 les a persuadés que presque toutes les planètes possédaient une porte des étoiles, et leur a montré les bénéfices possibles de la compréhension et de l’utilisation de portail, Jonas Quinn et Teal’c ont été autorisés à la chercher. Après plusieurs jours de lecture intensive, et avec l’aide d’un professeur tagrean, ils ont réussi à localiser la porte. Aidés par des natifs, Jonas et Teal’c ont déterré la dalle et trouvé dessous la porte des étoiles en parfait état. Le cadran était enterré non loin, lui aussi intact et opérationnel. Après la découverte de leur porte, les Tagreans ont eu des entretiens avec le SGC sur la manière de l’utiliser en respectant les règles de sécurité, afin d’éviter les rencontres avec des planètes dangereuses.

Les sculptures antiques.
L’anneau extérieur de la dalle représente les signes du zodiaque et des symboles semblables à des constellations. Certaines sont bien connues, d’autres sont tellement anciennes qu’elles sont devenues méconnaissables après la disparition de certaines de leurs étoiles.

Le message de la dalle de Tagrea.
Les mots gravés sur la dalle tagreane, écrits en égyptien prédynastique, sont : « Ici est enterré le Chaapa-ai d’Heru-ur, le faux dieu du peuple Tagrea. Que jamais, il ne revoie le soleil. »

Le message de la dalle de la Terre.
Découverts en 1928 par le Dr Langford, à Gizeh, en Egypte, les hiéroglyphes de la dalle se traduises par : « A des millions d’années dans le ciel règne Râ, le dieu solaire. Scellé et enterré à jamais est la porte des étoiles. »

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?