baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Technologies > Analyses techniques > La lumière

La lumière

Titiasyl, dimanche 21 janvier 2018

Découvert dans un palais goa’uld, ce dispositif projette une étonnante symphonie holographique de lumière et de couleurs sur les murs de la pièce où il est installé. Quand la santé de SG-5 et du Dr Jackson s’est détériorée après leur visite sur P4X-347, le général Hammond a envoyé SG-1 découvrir les secrets de cette lumière hypnotique.

1/ Caractéristiques techniques
Hauteur du piédestal : 2.22 m
Largeur du piédestal : 2.92 m
Hauteur du jambage intérieur : 1,24 m
Hauteur du jambage extérieur : 1,55 m
Largeur cristal de la lumière : 0.42 m
Aspect : Huit jambages extérieurs cintrés et huit jambages verticaux. Le piédestal central contient les cristaux émettant la lumière holographique.

2/ Télécommande
Ce dispositif manuel goa’uld affiche un ensemble de commandes de la lumière. La source d’alimentation de la télécommande est située dans la salle. La télécommande fonctionne seulement à proximité du piédestal. Elle fait fonctionner la matrice holographique, mais elle ne marche pas avec le dispositif interne qui émet de l’énergie addictive.

3/ Présentation du dispositif
Le dispositif a été découvert dans un palais d’agrément des Goa’uld, sur la planète P4X-347. On pense qu’il fonctionne d’une manière similaire à une fumerie d’opium. Toute personne pénétrant dans la salle est hypnotisée par le jeu de lumières, et devient comme droguée par l’énergie qu’émet le dispositif. L’utilisateur doit rester à proximité de la Lumière, sous peine d’éprouver des symptômes de manque aigu conduisant à la mort. Les Goa’uld pouvaient utiliser ce dispositif comme un divertissement, car le symbiote permet à l’hôte de rester chimiquement équilibré, et de quitter la pièce sans souffrir d’effet nocifs. Lors de M04.18, SG-5 a trouvé la mort après avoir été exposée à la Lumière. Le Dr Jackson est tombé gravement malade, mais il a récupéré quand SG-1 l’a ramené sur la planète.

4/ Description
Sur le piédestal, un bouton de déclenchement, permet de baisser l’enveloppe extérieure pour accéder au panneau de commande du dispositif. L’énergie ou les radiations émises n’ont pu être détectées par les instruments du SGC. Des instructions écrites en goa’uld à l’intérieur du panneau suggèrent qu’en abaissant graduellement l’énergie émise, l’utilisateur peut inverser l’effet addictif. Il faut environ deux à trois semaines pour que l’activité neurologique revienne à la normale.

5/ Lumière holographique
Le dispositif projette une matrice lumineuse holographique sur le plafond et les murs de la pièce, créant une impressionnante symphonie de lumière et de couleurs. Cette matrice est conçue pour exploiter la chimie cérébrale altérée du sujet. Les couleurs et la lumière agissent sur le nerf optique et déclenchent dans le cerveau des réponses chimiques, qui hypnotisent l’individu. Quand la Lumière est arrêtée, les utilisateurs ne se sentent pas obligés de rester à côté du dispositif, mais ils sont tout de même physiquement drogués par ses effets. Les enfants sont insensibles à la Lumière.

6/ Effets sur l’organisme
La lumière fonctionne comme un narcotique, accélérant l’activité neurologique du cerveau et augmentant les niveaux de dopamine de l’organisme, ce qui produit un sentiment d’exaltation et de plaisir. Quand un individu regarde la matrice lumineuse, il perd toute perception de l’écoulement du temps. Si l’exposition cesse brutalement, la décroissance de l’activité neurologique provoque de l’anxiété, de la dépression et développe des tendances suicidaires. Si l’activité cérébrale continue à décroître, le sujet tombe dans le coma et meurt. L’addiction est instantanée, et l’intensité des changements d’humeur est proportionnelle à la durée d’exposition.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?