baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Technologies > Analyses techniques > Le dispositif de téléchargement

Le dispositif de téléchargement

Titiasyl, mardi 23 janvier 2018

Quand SG-1 est allée sur P3R-272, elle cherchait les habitants de la planète avec l’espoir d’en faire des alliés. Mais l’équipe est arrivée dans une petite pièce vide. O’Neill a examiné un dispositif sur le mur. Soudain, l’engin lui a enserré la tête et a téléchargé une grande quantité d’informations dans son cerveau, utilisant un rayon lumineux. Il s’agissait de la totalité des connaissances des anciens.

1/ Activation
Les dispositifs est invisible tant qu’il n’est pas activé. L’activation se produit quand on marche dans le cerclé tracé au centre de la pièce. Le dispositif sort alors du mur avec ses « bras » rétractés. Quand quelqu’un place son visage près du centre de l’appareil, il voit la base de données sous la forme de lueurs colorées. Cette technologie est capable de détecter la présence d’un Goa’uld et ne transmettra pas les connaissances à un ennemi. Quand Teal’c a approché son visage de l’orifice de visualisation, le dispositif ne s’est pas activé.

2/ Effets secondaires
Lorsqu’une personne se place devant l’orifice de visualisation, deux grands bras mécaniques sortent de l’appareil et des « mains » saisissent fermement sa tête. Les données archivées sont alors téléchargées directement dans le cerveau grâce ç un rayon lumineux qui entre par le lobe temporal médian. Les informations sont stockées dans l’hippocampe du lobe temporal. A la suite du choc provoqué par cette procédure, un humain reste catatonique pendant une heure environ.

3/ L’encéphale humain
Dans l’encéphale humain se trouve une zone appelée système limbique, où est situé le lobe temporal médian. L’arc médian de ce système limbique contient l’hippocampe. C’est une structure en forme de massue divisée en trois parties. Le haut de cette section est appelé le petit hippocampe. Le corps est cylindrique et s’effile pour former la queue. L’hippocampe entier mesure environ 5 cm de long. Alors que le système limbique est associé aux émotions et à la motivation, l’hippocampe a un rôle fondamental dans la mémoire et l’apprentissage. C’est cette partie du cerveau d’O’Neill qui a été affectée par le dispositif de téléchargement.

4/ Optimisation de la mémoire
La partie de l’encéphale humain capable de résoudre des problèmes s’appelle le cerveau. Il est divisé en hémisphères droit et gauche. L’hémisphère droit traite surtout les données visuelles, comme la reconnaissance des modèles et l’orientation linéaire. L’hémisphère gauche se consacre aux fonctions cognitives générales, telles que l’analyse de données recueillies par l’hémisphère droit, et l’application du langage à ces informations. La mémoire à long terme est appelée la mémoire déclarative, et se composte de tous les faits, chiffres et noms que nous appris au cours de notre vie. Elle ressemble un peu au disque dur d’un ordinateur. On ignore à quel moment la base de données est stockée, mais l’enregistrement de nouveaux souvenirs à mesure qu’ils surviennent. Quand le cerveau d’O’Neill a été surchargé d’informations, il est devenu incapable de s’exprimer autrement que dans la langue des Anciens, parce que son hémisphère gauche ne pouvait plus traiter toutes les données téléchargées.

5/ Surcharge
Le Dr Fraiser dit que le cerveau humain fonctionne généralement entre 5 et 10% de sa capacité totale. Quand les archives des connaissances des Anciens ont été téléchargées dans sa tête, le cerveau d’O’Neill s’est mis à fonctionner à 90% de sa capacité. Il ne se contente pas de parler une langue totalement différente. Il élabore aussi des théories mathématiques complexes et il écrit des équations permettant de calculer les coordonnées planétaires d’une multitude de portes des étoiles de la galaxie inconnues jusque-là. Mais cette énorme quantité d’informations finit par surcharger son cerveau, qui perd la capacité de les stocker correctement.

6/ L’emplacement de notre héritage
La salle où SG-1 a trouvé le dispositif s’appelle l’« Emplacement de notre héritage ». Avec l’aide d’O’Neill, Daniel Jackson a traduit certaines inscriptions de la pièce. Il a découvert que la race alien s’appelait les « Anciens ». il affirme que les Romains ont appris à construire des routes sous l’égide de dieux appelés les « Anciens ». Jackson en déduit que les Anciens pourraient bien être les constructeurs des portes des étoiles. L’« Emplacement de notre héritage » a été conçu pour transmettre les connaissances des Anciens sur les portes des étoiles, dont une partie est inconnue des Goa’uld.

7/ La langue des anciens
La langue parlée par les Anciens est similaire au latin médiéval. Daniel Jackson affirme que les mots utilisés par O’Neill doivent dériver de cette langue. Le colonel O’Neill remplace le mot « jambe » par le mot « cosar ». Le terme latin pour « jambe » est « crus ». Au lieu de dire « aucun malaise », il dit « pas de cruvus ». La racine de ce mot vient de « vitiosus » qui signifie « défectueux ». Quand il essaie de dire qu’il a perdu la « faculté » de parler correctement, il utilise le mot « falatus. Le mot latin pour « faculté » est « facalatus ». Ceci suggère que les Anciens , comme les Asgard, ont rendu visite à la Terre dans le passé pour étudier les humains, avec l’idée d’établir un jour le contact.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?