baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Technologies > Analyses techniques > Le projecteur vo’cume

Le projecteur vo’cume

Titiasyl, mercredi 24 janvier 2018

L’équipe SG-1 s’est procuré ce dispositif goa’uld avancé quand elle a découvert une planète où des troupes humaines sous les ordres d’Apophis étaient entrainées par des Jaffa. La mission de ces soldats était d’imiter parfaitement les équipes SG, dans le but d’infiltrer le SGC.

1/ Vue d’ensemble
Il s’agit d’un projecteur holographique transmettant des images tridimensionnelles vers un lieu déterminé. Petit et aisé à transporter, il facilité la diffusion des messages des Goa’uld. Il permet de contrôler les esclaves humains et les guerriers jaffa, en leur donnant des messages enregistrés par les grands maitres, prévus pour leur inspirer la crainte. Le vo’cume est aussi un signe que son porteur agit au nom des Goa’uld. Quand le projecteur vo’cume a été activé dans le camp militaire découvert par SG-1, tous les soldats ont interrompu leurs activités. Ils se sont rassemblés autour de l’image holographique écoutant avec attention le massage envoyé par l’image de leur dieu.

2/ Spécifications techniques
Dimensions : Diamètre de l’unité 12 cm
Poids : 1,15 kg
Aspect : Une sphère lisse comportant un creux pour l’interface du micro-affichage. Elle est composée d’un matériau inconnu, de couleur bleu argenté, et décorée d’une série de motifs goa’uld. Le commutateur est situé sur le dessous de l’appareil, entre les trois pieds du support. Il peut servir à régler la taille de l’image projetée. Quand l’enregistrement est terminé, l’image disparait.

3/ Fonctionnement
L’appareil peut projeter des images allant jusqu’à 9 m de hauteur et 7 m de largeur. Un petit cadran, situé sur la partie inférieure de la sphère, permet de mettre le projecteur en marche et de régler la dimension de l’image.

4/ Les paroles d’Apophis
En découvrant une planète où de jeunes hommes étaient formés dans un camp militaire goa’uld, les membres de SG-1 ont compris qu’une attaque de la Terre était imminente. Les soldats étaient commandés par Apophis, grâce à des messages envoyés par le projecteur vo’cume. Des images vidéos géantes du grand maitre étaient diffusées dans le sien, accompagnées d’une bande-son tonitruante. Apophis regardait ses serviteurs du haut de ses 9 m et déclarait d’une voix puissante : "Guerriers d’Apophis, rassemblez-vous devant moi, et écoutez celui qui possède le vo’cume". Quand les soldats se furent tous réunis devant son image, Apophis continua : "Le guerrier présent devant vous parle en mon nom. Respectez ses paroles." L’image avait pour but de faire croire aux soldats que leur était en permanence parmi eux, les observant, même quand il était loin, et - dans ce cas précis - mort.

5/ La projection holographique
Le projecteur vo’cume affiche une image tridimensionnelle à l’endroit choisi, sans avoir besoin de générateur d’affichage. Le projecteur est utilisé par les grands maitres pour communiquer, mais aussi afin de manipuler psychologiquement leurs serviteurs, et il répond à des besoins de gestion stratégique. Il sert également de leurre visuel et de bouclier, fournissant une diversion non négligeable quand les grands maitres traitent avec des adversaires ou des subordonnés moins avancés technologiquement. L’image projetée est formée uniquement par la diffraction de la lumière. Les projecteurs vidéo classiques fonctionnent en projetant une petite image sur le microaffichage transparent inclus dans l’appareil. Un rayon lumineux puissant traverse le microaffichage, puis une lentille grossissante. L’image du vo’cume est générée par un rayon laser qui passe à travers le microaffichage, lequel disperse la lumière suivant un schéma prédéterminé. Il n’existe pas de lentille, comme dans un projecteur classique. L’image est affichée directement par la diffraction de la lumière.

6/ Diffraction de la lumière
La diffraction de la lumière est la courbure qu’elle subit en passant sur les bords d’un objet. Les ondes lumineuses changent de direction quand elles sont en contact avec un objet. Ainsi, les bords d’une ombre ne sont jamais clairement définis mais toujours un peu flou. L’interférence est due à la diffraction de la lumière autour des bords de l’objet. La lumière diffractée autour d’un des côtés de l’objet peut interférer constructivement ou destructivement avec celle diffractée par l’autre côté. Le résultat est un schéma d’interférence qui produit une alternance d’ombre et de lumière.

7/ Modifications
Le projecteur vo’cume peut être relié à un ordinateur terrien. Mais avant d’enregistrer ou de diffuser une image, il faut accorder les fréquences de transmission de l’ordinateur et du vo’cume. Le projecteur peut alors afficher des enregistrements audios et vidéos faits par toute caméra analogique ou numérique de la Terre.

8/ Les haut-parleurs
Deux haut-parleurs, de la taille de la moitié d’une carte de crédit, sont intégrés dans le corps du projecteur. Invisibles de l’extérieur, ils ont la qualité sonore d’un haut-parleur amplifié traditionnel de 310 watts combiné avec un subwoofer de 500 watts. Le signal sonore du projecteur est donc incroyablement puissant et clair. Il peut être entendu à de grandes distances. Il ajoute également des basses et un timbre impressionnant à la voix du grand maitre, inspirant à ses sujets un effroi mêlé d’admiration.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?