baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Technologies > Analyses techniques > Le régénérateur d’optique

Le régénérateur d’optique

Titiasyl, jeudi 25 janvier 2018

Quand SG-1 est allée sur P2X-416, l’équipe a été attaquée par les forces bedrosiennes. Teal’c s’est enfui dans la forêt, mais frappé au visage par le rayon d’énergie de l’arme d’un des soldats, il est resté aveugle. Son symbiote ayant également été blessé, Teal’c a dû compter sur l’appareil de régénération d’optique du jeune scientifique Nyan pour recouvrir la vie.

1/ Vue générale
Le régénérateur est un dispositif manuel qui envoie un rayon laser dans les tissus endommagés de l’œil. Il est capable de cibler une minuscule zone de tissus et de régénérer totalement le nerf optique en quelques séances. Le laser est appliqué par petites particules, les impulsions. Chacune dure un millionième de seconde. Ainsi, le dispositif peut accumuler de l’énergie entre les impulsions, permettant l’émission d’un rayon plus durable et plus puissant. Quand le nerf optique est lésé, le régénérateur doit être utilisé dans les 30 heures pour assurer une récupération totale. Entre les traitements, le patient doit reposer son œil pendant une courte période, afin que le laser n’ait pas d’effets secondaires négatifs. La plupart des patients recouvrent la vue en une journée.

2/ Les lasers
La « photothermolyse sélective » consiste à employer la longueur d’onde adéquate sur une zone précise de tissus organiques pour la détruire. Alors que la plupart des lasers, sur Terre, fonctionnent avec une seule longueur d’onde, le régénérateur optique bedrosien peut en produire plusieurs. Il dispose de différents réglages de puissance et de durée du rayon laser. Cela permet de soigner toute lésion du nerf optique, si le patient est traité dans les 30 heures suivant la blessure.

3/ Chirurgie oculaire au laser
Nyan a réalisé une opération chirurgicale improvisée mais hautement spécialisée en traitant Teal’c avec le régénérateur optique. La chirurgie laser, sur Terre, consiste à découper une portion minuscule de la cornée pour faire un « volet ». Puis le rayon est appliqué directement sur la zone à soigner. Le volet est ensuite remis en place, et guérit naturellement. Le laser sophistiqué de Nyan traverse la cornée pour atteindre le nerf optique et régénérer les tissus. Le laser étant d’une précision extrême, les tissus sains entourent la zone blessée sont intacts.

4/ Impulsions laser
Le rayon laser du régénérateur peut être émis selon deux modalités : par impulsions ou sous forme d’onde continue. Il émet un rayon régulier tant que l’appareil est activé. En mode impulsion, il fournit une série de rayon laser courts, durant chacun un millionième de seconde. En mode ondulatoire, le rayon est projeté pendant un millième de seconde environ.

5/ Miroirs et lentilles
Les dispositifs à laser modernes de le Terre utilisent des fibres optiques et des miroirs réfléchissants spéciaux pour envoyer une impulsion dans l’œil du patient. La lumière est reflétée d’un miroir à l’autre, puis elle passe par la fibre optique pour atteindre l’œil. Le régénérateur bedrosien est muni d’une lentille filtrante spéciale qui peut être réglée pour augmenter ou diminuer l’intensité du rayon et son diamètre. Chaque émission de rayon laser est limitée à une durée préréglée pour éviter de traiter la zone endommagée pendant trop longtemps.

6/ Le nerf optique
Il transmet au cerveau les impulsions électriques captées par la rétine. Ces signaux contiennent les informations sur l’image que le cerveau va traiter. La surface avant du nerf contient la papille optique, et se raccorde à l’arrière de l’œil. Plusieurs types de maladies affectent le nerf optique, entre autres la sclérose en plaques et les infections bactériennes. Le test du potentiel évoqué moteur permet d’évaluer les trajets visuels vers le cerveau. Le temps de réaction à un stimulus visuel indique s’il y a anomalie du nerf optique.

7/ Caractéristiques techniques
Longueur : 22 cm
Hauteur : 5 cm
Poids : 0,7 kg
Couleur : Argent
Alimentation : Naquadah

Un obturateur mécanique automatique permet d’interrompre le laser, fournissant un rayon par impulsions. L’obturateur peut être désactivé pour obtenir une longueur d’ondes continue, si les tissus oculaires était gravement endommagés et nécessitaient un traitement prolongé.

La batterie est placée à l’intérieur du dispositif, en dévissant la partie basse de la poignée. La source d’alimentation est un composé de naquadah, une preuve supplémentaire de l’influence des Goa’uld sur les anciens Bedrosiens.
Deux boutons sont placés à l’arrière du dispositif. Une pression continue sur le premier génère le rayon laser. Le deuxième permet de régler sa longueur d’onde.
Les ailerons de la poignée servent à stabiliser la main de l’opérateur.
L’embout pivotant permet de régler la lentille et d’augmenter le diamètre du rayon projeté dans l’œil. La vue d’un patient est quasiment restaurée en une journée.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?