baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Technologies > Analyses techniques > La sentinelle

La sentinelle

Titiasyl, dimanche 28 janvier 2018

Le peuple de Latona est protégé par une arme puissante, la sentinelle, qui envoie un rayon d’énergie à travers la planète pour éliminer les envahisseurs. Quand les agents pirates du NID s’infiltrent sur ce monde pour étudier la sentinelle, ils la détraquent, et les habitants de P2A-018 restent sans défense devant le grand maitre Svarog.

1/ Dimensions
Hauteur : 2,50 m
Longueur : Rayonnement de 1m²
Poids : 1 t
Défense : champ de force
L’arme a été développée par les ancêtres des Latoniens, technologiquement très avancés. La société actuelle ne comprend pas le fonctionnement de la Sentinelle. Elle a une foi naïve et inébranlable en ses capacités, même lorsque l’arme ne fonctionne pas normalement.

2/ Champ de force
Il est possible de désactiver le champ de force du dispositif en saisissant un code grâce aux cristaux. Les sons émis par le bouclier sont reliés aux couleurs des cristaux. Le code change de façon aléatoire, mais il se corrèle avec les harmoniques diffusées par les tonalités. Pour affecter un code, il faut saisir la progression mathématique de chaque schéma en relation avec l’équivalent lumineux.

3/ Symboles
Les inscriptions de la Sentinelle sont dans une langue similaire à celle de P2A-463. Cette série de symboles, traduite par Daniel Jackson, signifie : « Force de vie, énergie vitale, les deux forces des mêlent et n’en forment plus qu’une. » Le dispositif nécessite un élément humain, perdu quand les agents pirates du NID ont tué le Gardien. Plus tard, Grieves s’est racheté en se sacrifiant pour se fusionner aux cristaux afin de réactiver l’arme. L’homme et la machine ont travaillé ensemble à éradiquer la menace goa’uld.

4/ Le gardien
Le « Gardien » prend soin de la Sentinelle. IL surveille le dispositif et s’assure que le champ protecteur reste activé. Il travaille aussi à l’unisson avec l’appareil, sa présence étant indispensable au fonctionnement de l’arme. Le dernier Gardien a été tué par les agents du NID quand il a tenté de défendre la Sentinelle.

5/ La flamme
Située dans le bureau du chef de Latona, Marul, la flamme brûle en permanence. Elle sert d’avertissement. Si la Sentinelle est désactivée, la flamme s’éteint et la planète se retrouve sans défense. Le Gardien de la Sentinelle porte un bracelet censé signaler sa mort à Marul, par l’intermédiaire de la flamme. Cette fonction s’active dès que les défenses de la Sentinelle sont percées.

6/ Systèmes principaux
Larme est alimentée par une série de cristaux rectangulaires placés suivant une séquence précise. Quand un ennemi essaie d’attaquer la planète, la Sentinelle émet une onde d’énergie qui balaie la surface et élimine tout ce qui représente une menace pour la population. On ignore ce qu’il advient des ennemis. Le chef latonien, Marul, suppose qu’ils sont transportés dans un endroit conçu par ses ancêtres.

7/ Emplacement
Lorsque la Sentinelle a été construite par les ancêtres de Marul, son champ de force était réputé imprenable, et l’arme était bien dissimulée. Rien d’autre n’a été prévu contre les envahisseurs. L’emplacement s’est avéré difficile à défendre quand SG-1 a tenté de repousser une attaque jaffa.

8/ Les harmoniques
Pour trouver les sons émis entre les notes par le champ de force de la Sentinelle, il faut comprendre les fréquences naturelles et les séries d’harmoniques. Quand on fait vibrer la corde d’un instrument, des fréquences sont émises. L’oreille humaine perçoit la plus basse : la « fondamentale ». L’onde contient des pics qui s’alignent avec des extrémités et le milieu de la corde. Les vibrations provoquent une série de fréquences basses et d’harmoniques plus hautes, formant ainsi un son qui ne se définit pas par une seule tonalité. Cette série est mathématique. La fondamentale est la premier harmonique. La deuxième harmonique a une fréquence égale à deux fois celle de la première. Pour la troisième, c’est le triple, etc. L’harmonique peut aussi être définie en termes d’intervalles musicaux. Si le deuxième harmonique se trouve une octave au-dessus de la première, la troisième est une octave et un cinquième au-dessus de la fondamentale.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?