baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Technologies > Analyses techniques > La salle de torture de Baal

La salle de torture de Baal

Titiasyl, dimanche 28 janvier 2018

Baal possède un avant poste dans une zone reculée de l’espace, inconnue des autres grands maîtres. Il a fait des expériences avec la gravité et a installé une terrible salle de torture pour arracher des informations à ses ennemis. Grâce à son arsenal d’armes mortelles et à son utilisation spéciale de la gravité, Baal arrive toujours à ses fins.

1/ Les couteaux
Baal dispose de plusieurs couteaux qu’il lâche dans un champ de gravité quand un captif est placé sur la grille. L’attraction du champ et la pointe acérée des couteaux facilitent la pénétration de la lame dans la chair. Ainsi, Baal peut prendre son temps pour tuer un prisonnier, ou l’achever d’un coup de couteau en plein cœur, s’il a obtenu les informations souhaitées.

2/ La torture à l’acide
Pour tuer lentement ses victimes, Baal possède d’autres méthodes dans son arsenal, par exemple l’acide Tal’vac. A l’aide du champ de gravité, il fait en sorte que l’acide tombe sur le sujet. La chair est cautérisée par la brûlure, ce qui n’empêche pas le produit d’entrer dans le sang et de se répandre dans le corps. Un autre flacon contient un agent neutralisant, administré pour atténuer la douleur, une récompense si le sujet parle.
L’acide Tal’vac : Cet acide est produit en écrasant des larves de symbiotes. C’est un liquide mortel qui s’infiltre dans le sang et brûle les organes majeurs. L’effet est similaire à celui de l’écrasement d’un symbiote dans la poche ventrale d’un Jaffa.

3/ Dimensions
Hauteur : 2,40 m
Largeur : 3,05 m
Poids : 365 kg
Matériau : Trinium
La grille de torture est une merveille technologique. Le champ de gravité plaque la victime à la surface, semblable à une toile d’araignée, provoquant un choc immédiat et la confusion. Le sujet est impuissant, soumis à la volonté sadique de Baal. La grille sert aussi de portail à la cellule où le prisonnier attend d’être torturé de nouveau.

4/ Le champ de gravité
La zone qui entoure la grille de torture comporte un champ gravitationnel qui peut être activé depuis la console, au centre de la salle. Celle-ci contient aussi les armes de Baal : de l’acide et des couteaux acérés. Cloué par la gravité, le prisonnier est suspendu sur l’étrange grille de torture. Un bouton permet d’ouvrir un tunnel, derrière la grille, et d’envoyer le prisonnier, mal en point ou mort, dans une cellule de détention.

5/ Les gardes
Baal emploie des gardes spécialement formés pour le transfert des prisonniers. Il s’agit de Jaffa qui se sont distingués à la bataille et ont été récompensés par leur maître. Ils sont habiles dans l’art de la torture et chargés de relayer Baal quand celui-ci a d’autres affaires à régler.

6/Le sarcophage
Dans certains cas, même si la victime est morte ou à l’agonie, l’interrogatoire doit continuer. La personne est alors placée dans un sarcophage et ressuscitée pour pouvoir subir davantage de torture et finir par divulguer les informations cherchées. Quand O’Neill a été capturé par Baal, il a été torturé à mort et ressuscité plusieurs fois.

7/ La cellule
Entre les séances de torture, le prisonnier est gardé dans une cellule spéciale. Lorsqu’une victime est placée dans la pièce, l’activation d’un bouton permet de déplacer le centre de gravité. Le mur du fond devient ainsi le sol. Cette manœuvre, qui désoriente la victime, permet à Baal de lui arracher plus facilement des informations. Quand la cellule se transforme, elle devient un puits de 3 m de profondeur, où la porte n’est plus nécessaire.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?