baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Technologies > Analyses techniques > Le réservoir d’Egeria

Le réservoir d’Egeria

Titiasyl, lundi 29 janvier 2018

En enquêtant sur une installation Pangari de production de trétonine, SG-1 découvre un laboratoire plus sinistre. Les Pangari gardent prisonnière une vieille reine de symbiote qu’ils obligent à produire des rejetons pour leurs expériences. Le conteneur où est enfermé la reine est une construction élaborée et ingénieuse.

1/ Dimensions
Hauteur : 1,22 m.
Longueur : 1,50 m.
Poids : 900 kg (plein).
Liquide : Fluide amniotique.
Alimentation : Courant électrique.
Le réservoir, une matrice géante, fournit un environnement pour la reine de symbiotes malade, Egeria et ses rejetons. Les nouveaux symbiotes sont protégés des mouvements soudains, ou des changements de température, par le liquide amniotique. La reine produit ce liquide à partir de sa matrice. Il contient aussi des cellules et d’autres substances libérées par les fœtus.

2/ Liquide du réservoir
Le liquide est un fluide amniotique comme celui d’une matrice. Il protège parfaitement la reine et ses rejetons. C’est un excellent conducteur du courant électrique nécessaire au maintien des conditions de survie de la reine de symbiotes.

3/ Environnement
Les puits réservoirs latéraux s’ouvrent pour oxygéner le liquide amniotique tous les cinq jours, afin de conserver le système en bon état. Un peu comme dans un appareil de dialyse, le fluide ancien est retiré du réservoir pour être remplacé par du fluide régénéré.

4/ Courant électrique
Le cylindre, à gauche du réservoir, contient une bobine qui produit un courant électrique, transmis au fluide du réservoir pour stimuler la reine et alimenter le système de survie.

5/ Electrodes
Les électrodes fixées sur le corps d’Egeria sont reliées à un ordinateur du laboratoire. Elles permettent de surveiller l’état de santé de la reine ainsi que de ses rejetons, grâce au signal envoyé à l’unité centrale. Si un problème survient, l’ordinateur déclenche immédiatement une alarme sonore.

6/ Stockage des symbiotes
Quand les nouveaux symbiotes sortent de la reine, ils passent dans un tube qui conduit à un autre réservoir, empli du même fluide amniotique. Les créatures sont ensuite stockées dans des cuves spéciales à l’intérieur du grand laboratoire pangari.

7/ Température
La température du fluide du réservoir doit être régulée à 36° C pour protéger les symbiotes nouveau-nés. Le grand conteneur à gauche du réservoir principal est équipé d’un détecteur qui surveille et mesure cette température.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?