baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Démétra > Les histoires > OS > OS en série > Le tee-shirt > Le t-shirt 3

Le t-shirt 3

Démétra, mercredi 7 février 2018
Le t-shirt 3

Genre/Pairing : Jack & Sam.

Saisons : 8 Jack est général, Sam est colonel, Jacob est vivant.

Attention, passages déconseillés aux plus jeunes.

SJSJSJ

- "Mon général, s’il vous plait !" implora le colonel Samantha Carter.

- "Carter ! J’ai dit non ! N’insistez pas" soupira le général Jack O’Neill, en regardant durement la jeune femme. Sam quitta le bureau de son supérieur, en râlant tout bas. Jack soupira encore un peu plus fort. Il détestait devoir refuser quoi que ce soit à son second mais là, il n’avait pas le choix.

- "Alors ?" demanda Daniel, en voyant son amie revenir au mess.

Elle leva les yeux au ciel et Daniel comprit que le général n’avait pas accepté.

- "Refus catégorique !" dit Sam. Teal’c leva son traditionnel sourcil, pour signifier son incompréhension.

- "J’ignore pourquoi Teal’c, alors ne me regardez pas comme ça..." poursuivit Sam.

- "Les jeunes vont être déçus" dit Daniel.

- "Il aurait peut-être été plus judicieux de ne pas s’engager avant d’avoir eu l’accord du général, Daniel" dit Sam, avant de quitter le mess avec un café.

L’archéologue la regarda s’éloigner et comprit qu’elle n’avait pas apprécié se faire rembarrer par Jack. Il était assez inhabituel pour lui de résister au charme de sa blonde subordonnée.

Daniel se dirigea vers le bureau du commandant de la base afin d’en savoir plus.

- "Daniel, avant que tu dises quoi que ce soit, j’ai menti à Carter, pour lui faire la surprise !"

- "C’est génial ! Tu me laisses gérer l’organisation ou tu veux t’en charger ?"

- "Ah oui, j’ai bien le temps de m’occuper de tout ça" dit ironiquement Jack, noyé sous une pile de rapports de mission.

- "OK, j’ai saisi, je m’en charge" dit Daniel avec un grand sourire.

- "Mais Daniel, elle ne doit pas l’apprendre !"

Daniel fit un clin d’oeil à Jack en quittant le bureau. Dans l’après-midi, Daniel se rendit au laboratoire de Sam pour voir si le moral de son amie s’était amélioré.

Vu le visage fermé et ses gestes brusques, il pouvait dire que c’était même presque pire qu’en matinée.

Daniel attendait que Sam soit passée le saluer à son bureau le matin pour passer ses coups de téléphone. Ensuite, il guettait son pas dans le couloir avant d’aller déjeuner et consacrait le reste de sa journée à son travail. Il avançait bien et tenait Jack au courant régulièrement.

- "Alors Daniel, où en es-tu ?"

- "Tout est presque bouclé, il me manque juste deux/trois petites choses mais je pense que je vais m’en sortir" répondit Daniel.

- "Si tu as besoin de quelque chose, tiens-moi au courant, je pourrais peut-être t’aider" proposa Jack. Il voulait que sa surprise soit complète pour Sam.

- "Vois si tu peux trouver une machine à fumée, ça c’est ce qui me pose le plus de problèmes !"

- "OK, je me renseigne et je te tiens au courant. Il te faut une réponse quand ?"

- "Demain ça serait bien. Je me fais livrer le reste vendredi, donc ça me laisse un peu de temps jusqu’à samedi."

Jack hocha la tête et allait quitter la pièce quand Daniel le rattrapa par le bras.

- "Jack, il faut que tu l’occupes loin de la porte des étoiles à partir de vendredi soir, jusqu’à samedi !"

- "J’ai une petite idée mais je dois partir avec elle !" dit Jack avec un grand sourire.

Il se rendit au labo de Sam le jeudi en fin de journée.

- "Mon général" salua Sam, en voyant son supérieur entrer dans son bureau.

- "Carter, demain nous partons tous les deux rendre visite à votre père" dit-il sérieusement.

- "Pourquoi monsieur ?"

- "Parce qu’il m’a envoyé un message me demandant de venir avec vous."

- "Mince, j’espère qu’il va bien !" dit Sam, anxieuse.

- "Je suis sûr qu’il est en pleine forme, ne vous en faites pas !"

Sam était tellement fatiguée qu’elle laissa quelques larmes couler le long de ses joues. Jack, qui ne supportait pas de la voir triste, s’approcha d’elle et lui ouvrit ses bras. Selon leurs habitudes, Sam se blottit dans ses bras rassurants, qu’il referma autour de ses épaules. Il se laissa aller à sentir ses cheveux et à lui caresser le dos, un geste qui leur semblait naturel à tous les deux. Jack embrassa délicatement la tempe de Sam avant de la laisser sortir de ses bras.

- "Sam, vous êtes fatiguée, allez vous coucher pour être en forme demain pour affronter la Tok’ra !" dit Jack en riant. Sam lui sourit et lui souhaita une bonne nuit.

Le lendemain, Jack attendait Sam au pied de la porte. Elle arriva après quelques secondes en s’excusant pour le retard. Jack fit signe à Harriman et celui-ci lança la séquence d’activation. Le vortex se forma et Daniel leur souhaita bonne chance, avec un clin d’œil. Jack se tourna pour le regarder et lui fit un petit salut.

Une fois de l’autre côté, Jacob les salua avec plaisir. Il prit Sam dans ses bras, elle était soulagée de le trouver en pleine forme.

- "Sam, je t’ai fait venir parce que nous avons besoin de tes connaissances en maths" dit Jacob.

- "Vous n’avez pas de mathématiciens ici ?"

- "Non, la plupart de nos scientifiques sont soit en mission, soit cachés pour échapper au Goa’uld."

- "D’accord, montre-moi ça alors" dit Sam. Elle avait un grand sourire mais celui-ci disparu quand elle aperçut Anise. La Tok’ra salua les deux terriens avec un sourire plus prononcé pour Jack. Elle l’invita à visiter leur nouveau complexe pendant que Sam serait occupée avec ses équations. Jack refusa, il suivit Sam et Jacob dans une salle un peu en retrait. Jacob fronça les sourcils et demanda à Jack si leur nouvelle installation lui déplaisait, pour qu’il refuse d’en faire le tour.

- "Non, c’est très sympa. Un peu froid mais une fois bien aménagé, ça peut être très cool comme base !"

Sam sourit en entendant ses paroles puis elle se plongea dans ses calculs. Au bout d’un moment, quand elle fut très concentrée au point d’oublier la présence de son père et de son supérieur, Jacob fit signe à Jack de le suivre dans le couloir.

- "Alors, ça avance ?" demanda Jacob.

- "Oui, ça tombait très bien que vous ayez besoin d’elle comme ça Daniel installe tout et demain soir, quand on va rentrer la fête commencera !"

Le samedi matin, Sam avait repris ses calculs de bonne heure et avait fini après le déjeuner. Jacob et Jack essayaient de faire trainer l’après-midi pour l’occuper. Celle-ci se demandait pourquoi Jack ne souhaitait pas rentrer au plus vite au SGC.

- "Mon général, il y a un problème à la base ?"

- "Pourquoi cette question Carter ?" demanda Jack, en jetant un coup d’œil à Jacob.

- "J’ai terminé mes recherches et je pensais que vous seriez pressé de rentrer."

- "On a tout notre temps... Carter, vous aviez des projets pour le week-end peut-être ?"

Sam le fusilla du regard, car il savait bien qu’en refusant sa requête, ses plans étaient tombés à l’eau. Sam s’occupa comme elle put pendant que Jack était en réunion avec son père. En fin de journée, Jacob rentra les coordonnées de la Terre et salua Sam et Jack.

Jack passa le vortex en premier et quand elle arriva au SGC, Sam fut éblouie par la décoration de la salle. Des instruments de musique avaient été installés sur la rampe d’accès, ils étaient surplombés de spots colorés. Harriman baissa l’intensité lumineuse de la grande salle et Jack invita Sam à le suivre. Le groupe de rock, composé de jeunes officiers, commença à jouer.

- "Vous avez changé d’avis monsieur ?" demanda Sam, ravie.

- "Non, je vous ai fait croire que j’étais contre juste pour vous faire la surprise" dit Jack, en plongeant dans le regard de Sam.

Daniel rejoignit ses amis en leur donnant des t-shirts blancs à l’effigie du groupe. Sam quitta la salle pour aller se changer. Quand elle revint, Jack portait le même qu’elle et elle lui sourit. Daniel avait organisé un buffet et tout le monde put se servir. Chacun profitait de la musique en discutant. L’ambiance était détendue. Sam riait aux explications de Daniel, tandis que Jack l’observait de l’autre côté de la pièce. Sentant son regard sur elle, Sam tourna gracieusement la tête vers lui et lui rendit son sourire. Le groupe fit une pause après une heure et demie de show. Tous les spectateurs applaudirent leur performance.

- "Alors, mon général, ça vous plait ?" demanda Sam, qui s’était rapprochée de son supérieur.

- "Oui, ils sont bons et les morceaux sont bien choisis !"

Un jeune officier arriva dans la salle avec une bouteille de champagne et la secoua en criant sa joie d’être bientôt papa. Il voulait arroser ses amis avec, mais Jack le rappela à l’ordre et le bouchon de la bouteille sauta, l’éclaboussant ainsi que Sam par la même occasion.

Le champagne goutait de leurs cheveux, le long de leurs visages. Le jeune homme se précipita avec des serviettes en papier pour éponger Sam. Jack l’en empêcha en grognant. Se tournant vers elle, il se rendit compte que le t-shirt blanc mouillé laissait apparaitre son soutien-gorge en dentelle. Il se racla la gorge et Sam baissa la tête vers sa poitrine. Elle posa ses mains sur ses seins pour les cacher.

Jack attrapa sa veste de treillis, qu’il avait posée quand il s’était changé. Il la déposa sur les épaules de la jeune femme et l’aida à l’enfiler en se postant devant elle, pour la cacher.

Daniel s’approcha d’eux pour leur donner des serviettes de toilette pour se sécher.

- "La prochaine fois Daniel, noirs les t-shirts !"

Daniel sourit à sa remarque pendant que Sam rougissait jusqu’aux oreilles. Le groupe revint et reprit le spectacle. Jack avait trouvé une machine à fumée et Daniel l’avait installée derrière le batteur. Il déclencha le mécanisme à ce moment précis et la salle fut remplie de fumée blanche. On ne voyait plus que le groupe, éclairé par les spots.

Jack attrapa Sam par le bras et l’entraina dans un coin de la salle et la plaqua contre le mur. Elle allait lui demander ce qui se passait mais il l’embrassa, en se collant à elle. Elle senti quelque chose contre son ventre.

- "Vous avez gardé votre arme monsieur ?" demanda-t-elle, se doutant de la réponse.

Jack répondit par un grognement et Sam comprit que non, ce n’est pas son arme qu’elle sentait. Il embrassa son cou et passa ses mains sous le t-shirt humide de Sam. Elle s’accrocha fermement à son cou et se mordit les lèvres pour ne pas crier quand il caressa sa poitrine.

- "Mon général... qu’est-ce qui vous arrive ?" articula difficilement Sam, entre deux gémissements.

- "Rien de spécial, je voulais inspecter la dentelle que tu portes, c’est un problème ?"

- "Pas du tout mais je dois te prévenir que je porte le string assorti, tu voudras peut-être vérifier ça aussi ?"

Il quitta sa gorge pour lui faire face et la fixer. Le plus sérieusement du monde il répondit : "Je suis un homme consciencieux, donc je termine toujours ce que je commence !"

Sam rit aux éclats et demanda ensuite : "Et on peut savoir ce que tu portes comme sous-vêtements, toi ?"

- "Je n’ai pas trouvé de boxer en dentelle à ma taille alors j’ai dû me rabattre sur du coton !"

Sam rit mais Jack la coupa en l’embrassant encore. Elle s’agrippa à lui, plantant presque ses ongles dans son dos.

- "Mon général, va falloir trouver une solution rapidement..."

- "Je suis d’accord, tu sens le champagne, ça me fait tourner la tête !"

- "Tu peux être sérieux un instant ?"

- "Non... ça m’évite de penser à ton t-shirt mouillé et à tes seins, que j’ai vu par transparence..."

Daniel s’était rapproché d’eux et s’éclaircit la gorge pour signaler sa présence. Sam tourna la tête dans sa direction et lâcha Jack. Ce dernier cessa d’embrasser le cou de Sam, sans relâcher son étreinte, pour demander à son ami s’il avait perdu quelque chose.

- "Euh... non ! Mais vous devriez faire ça ailleurs, on pourrait vous voir..." répondit Daniel.

- "C’est plus obscur ici qu’une salle de cinéma avant le début du film, qui peut nous voir ?"

Sam gloussa et Jack tourna la tête vers elle.

- "Je vais devoir sévir colonel Carter... Qu’est-ce que j’ai déjà dit à propos des gloussements ?"

Sam commençait à trembler à cause de son t-shirt mouillé, elle se colla un peu plus contre Jack pour se réchauffer. La sentant faire, Jack l’attrapa par la main et quitta la salle. Il ouvrit la porte de ses quartiers et invita Sam à prendre une douche bien chaude pour se réchauffer. Il se rendit ensuite aux vestiaires pour en faire de même et ainsi, gagner du temps. Quand il revint dans sa chambre, Sam sortait de la salle de bain, avec sa veste de treillis sur le dos, retenue par un seul bouton attaché, au milieu de son ventre.

- "Tu ne comptais pas sortir comme ça ?"

- "Si bien entendu... je voulais venir à te rencontre et faire tourner toutes les têtes sur mon passage..." dit Sam, un air espiègle sur le visage.

Elle invita Jack à s’allonger sur le lit et le chevaucha. Elle se mordit la lèvre inférieure et senti Jack se raidir entre ses cuisses.

- "Je n’ai pas pu remettre mon soutien-gorge à cause de l’odeur, tu ne pourras plus l’inspecter..."

- "Oh... bon dans ce cas, je vais me concentrer sur le string..."

Jack se redressa assez pour capturer les lèvres de Sam et la forcer à s’allonger sur lui. Après un baiser langoureux, Sam se redressa et entreprit de défaire la veste de Jack. Elle fit sauter le bouton qui la retenait et laissa le vêtement glisser le long de ses bras. Jack découvrit enfin la poitrine de Sam et ne semblait pas déçu.

N’y tenant plus, Jack passa un bras dans le dos de sa partenaire pour la faire s’allonger sur le dos. Il se dévêtit rapidement et ils firent l’amour une bonne partie de la nuit.

Le lendemain matin, Jack félicita ses jeunes officiers pour la qualité du spectacle qui avait été organisé en l’honneur de Sam. Il crut entendre quelqu’un dire qu’ils n’avaient pas assisté jusqu’au bout au concert mais décida de ne pas relever.

La nouvelle de la liaison entre Jack et Sam fit rapidement le tour de la base et Jack proposa au président de rester à la tête du SGC, en tant que civil.

Le président lui accorda cette faveur et Jack put enfin librement profiter de sa relation avec Sam.

FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?