baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Démétra > Les histoires > OS > OS en série > Le tee-shirt > Le t-shirt 4

Le t-shirt 4

Démétra, jeudi 8 février 2018
Le t-shirt 4

Genre/Pairing : Jack & Sam.

Saisons : 8 Jack est général, Sam est colonel et est fiancée avec Pete.

Attention, passages déconseillés aux plus jeunes.

SJSJSJ

Le colonel Samantha Carter traversait une mauvaise passe sentimentalement parlant. Son fiancé, un policier du nom de Pete Shanahan, avait renoué avec une ex petite-amie et Sam était persuadée qu’il la trompait. Ils échangeaient des SMS à toute heure du jour ou de la nuit, passaient beaucoup de temps au téléphone et se voyaient quand Sam n’était pas là.

Suite à une conversation musclée, Sam avait décidé de reporter le mariage à une date ultérieure. Elle en avait parlé à son ami et collègue, le docteur Daniel Jackson.

- "L’autre jour, on était en voiture et il a glissé du siège passager pour se cacher. J’ai regardé la route pour voir qui il fuyait et j’ai vu cette Juliet... Quand je lui ai demandé pourquoi il faisait ça, il a répondu qu’il ne voulait qu’elle nous voie ensemble ! J’étais furieuse !"

- "Sam, pourquoi ne pas rompre directement ?" proposa Daniel, incrédule.

- "Je ne sais pas trop, je suis attachée à lui et... j’ai des besoins aussi !"

- "Tu pourrais trouver mieux, surtout pour te faire du bien !" dit Daniel, un drôle de sourire aux lèvres.

- "Quoi ? Tu te portes volontaire ?"

- "Ben je pense que je serais quand même un meilleur choix, non ?"

Sam observa son ami, qui essayait de se retenir de rire mais n’y parvint pas. Ils furent pris d’un fou rire et Sam en pleurait quand le général Jack O’Neill entra dans son laboratoire.

- "Je peux rire aussi ?"

- "Non !" s’écrièrent Daniel et Sam, en même temps, ce qui les fit rire encore plus.

Jack croisa les bras, les observant rire aux larmes. Il sourit de voir Sam se détendre un peu. Daniel lui racontait dans les grandes lignes ce qui se passait avec Pete et il se faisait du souci pour elle. Au bout d’un moment, Sam et Daniel parvinrent à reprendre leur sérieux et Sam s’excusa auprès de son supérieur.

- "Désolée mon général, je suis très fatiguée, je pense que ça n’aide pas !"

- "Allez vous reposer dans ce cas-là" répondit Jack, avec bienveillance.

- "Je voudrais bien mais je ne veux pas rentrer chez moi et mes quartiers sont pris par la délégation de Dagoba..."

- "Allez dans ma chambre dans ce cas, je ne compte pas dormir et au pire, je rentrerais chez moi..."

- "Sam, tu peux dormir avec moi si tu veux" proposa Daniel en riant.

Sam gloussa sans répondre et Jack jeta un regard assassin à son ami. De quel droit se permettait-il de faire ce genre de proposition à Sam ?

La jeune femme accepta finalement de prendre la chambre du général et se retira de bonne heure, pour une nuit calme et réparatrice. Elle se fit couler un bain et utilisa le gel douche de Jack en guise de bain moussant. L’odeur la suivit jusque dans les draps, qui sentaient encore son eau de toilette. Elle avait l’impression de dormir avec lui, la chaleur de son corps en moins. Elle avait enfilé un t-shirt à lui sur son boxer en coton.

Dans la nuit, elle rêva que Jack venait la rejoindre et l’embrassait. Au réveil, elle s’étira en gémissant de bien-être. Elle avait extrêmement bien dormi et se sentait mieux que jamais. La douceur odeur de Jack lui chatouilla les narines et réveilla la chaleur dans ses reins. Elle allait se lever quand elle réalisa que quelqu’un était dans le lit. Elle se tourna doucement et ses yeux rencontrèrent deux billes marron qui la fixaient.

- "Mon général ?"

- "Salut Sam, désolé mais j’étais trop crevé pour rentrer..."

- "Vous auriez dû me réveiller, je vous aurais laissé votre lit."

- "Non mais vous en avez d’autres des idées du genre ? Je n’allais pas vous réveiller alors que je vous avais proposé ma chambre. Le lit est assez grand pour nous deux !"

- "Vous voulez utiliser la salle de bain, monsieur ?"

- "Euh, non pas tout de suite, allez-y avant..." dit Jack, mal à l’aise.

Sam rougit en comprenant la gêne de Jack, alors elle se leva rapidement et Jack put admirer ses fesses moulées dans un boxer noir.

- "Carter ? C’est mon t-shirt que vous portez ?" demanda Jack en la voyant porter un t-shirt à l’effigie des Simpsons, trois fois trop grand pour elle.

- "Ah oui désolée, j’ai oublié d’en prendre un à moi donc j’ai emprunté le vôtre mais je le laverais et je vous le rendrais propre !"

- "Pas besoin, laissez-le sur le panier à linge de la salle de bain quand vous aurez fini..."

Sam s’habilla rapidement et se lava les dents. Elle sortit de la salle de bain et laça ses rangers. Elle put admirer le général au lever, uniquement vêtu d’un caleçon. Elle était plus concentrée sur les abdos et le dos musclé de Jack que sur ses chaussures. Jack sourit en la surprenant à le mater. Il se doucha à son tour et il constata que Sam était partie quand il sortit pour s’habiller. Il déposa le t-shirt que Sam avait porté sous son oreiller, après l’avoir senti. Il portait son parfum et la délicate odeur sucrée de son second. Cette femme lui faisait perdre la tête.

Après avoir travaillé un peu, Jack décida de passer voir Sam à son labo. Quand il entra dans la pièce, la jeune femme était au téléphone mais elle lui fit signe d’entrer.

- "Hum, à quelle heure ?" demanda-t-elle à son interlocuteur.

Jack remarqua qu’elle ne semblait pas passionnée par sa conversation car elle tenait son portable entre son oreille et son épaule, pour taper sur son clavier en même temps. Elle grognait pour répondre et fit par dire : "OK, on se retrouve à 19h chez O’Malley si tu veux, ça me fera du bien de prendre l’air !"

Elle raccrocha son téléphone et sourit à Jack.

- "Monsieur, vous vouliez me voir ?"

- "Oui, je passais dans le coin et je voulais vous faire un coucou !" dit-il en souriant.

Sam baissa la tête pour cacher son sourire. Elle repensait à sa nuit avec Jack et une question tournait dans sa tête : l’avait-il embrassée dans son sommeil ou avait-elle rêvé ?

- "Carter ? Vous m’écoutez ?"

- "Hum, pardon, vous disiez ?"

- "Je vous demandais si vous aviez le temps pour un café ?"

- "J’ai toujours le temps pour un café avec vous" répondit-elle en se levant et ôtant la blouse blanche qu’elle portait sur son treillis. Si Jack fut surpris de la réponse, il le cacha bien.

Ils se rendirent au mess et Daniel les accueilli avec un grand sourire à sa table.

- "Bien dormi les enfants ?" demanda-t-il.

Jack le fusilla du regard alors que Sam essayait de faire bonne figure.

- "La nuit a été courte pour moi mais dans l’ensemble, j’ai bien dormi et toi Daniel ?"

- "Oh très bien pour ma part merci... Mais j’ai dormi seul..."

- "Tu devrais parler un peu plus fort Daniel, je pense que les infirmières ne t’ont pas entendu d’où elles sont..." dit Sam.

Daniel n’insista pas mal Jack et Sam avaient bien compris le message, Daniel savait que Jack avait rejoint Sam dans la nuit. Sam dût avaler son café d’une traite car Harriman l’appelait en salle de contrôle.

Jack leva une main en direction de Daniel, pour l’inciter à se taire. Daniel obtempéra mais ne put contenir son sourire. Jack le va les yeux au ciel en soupirant.

- "Hé Jack, un concours de t-shirts mouillés ce soir chez O’Malley, ça te tente ?" lança Reynolds en entrant dans la pièce.

Jack recracha sa gorgée de café au visage de Daniel, assis en face de lui.

- "Merci Jack ! Pourquoi cette marque de sympathie ?"

- "On a invité Sam chez O’Malley ce soir et je ne pense pas qu’elle soit au courant pour le concours !"

- "Oui, ça risque de lui faire tout drôle ! Tu sais de qui émane cette invitation ?"

- "Non mais j’ai ma petite idée..."

- "Je pense à quelque chose mais je doute que ça te plaise..."

- "Je t’écoute !" dit Jack.

Les deux hommes discutèrent un moment puis Jack confirma à Reynolds qu’il irait avec lui chez O’Malley le soir même.

Vers 17h30, Sam quitta la base pour rentrer chez elle. Elle se changea et enfila un top dos-nu noir et un jean.

Vers 18h45, elle se rendit chez O’Malley, pour passer la soirée avec Pete. Il l’avait invitée à boire un verre et se détendre un peu ensemble. Sam avait remarqué une certaine euphorie dans sa voix mais se disait qu’elle avait dû se faire des idées. Elle se gara sur le parking et fut surprise de voir qu’il était plein, ce qui était assez rare pour un jeudi soir. Elle rentra dans le bar bondé et eut bien du mal à trouver son fiancé dans la foule. Il était assis à une table, face à une petite scène improvisée dans la salle de restaurant.

- "Salut ! C’est quoi tout ce monde ?" demanda Sam en s’installant à côté de lui.

- "Je ne t’ai pas dit ? On vient soutenir Juliet qui participe au concours !"

- "Un concours, mais quel concours ?" demanda Sam, en pensant à un genre de télé-crochet.

- "Ben de t-shirts mouillés !"

Sam bondit de sa chaise pour toiser Pete.

- "Non mais tu te fous de moi là ?"

- "Voilà, tu vas encore me faire une crise ! J’essaie de nous organiser une petite soirée sympa et tu râles déjà !"

- "T’es sérieux là ? On va passer la soirée à mater les seins de la nana avec qui me trompes et tu espérais que je le prenne bien ? Mais t’es abruti ma parole, c’est pas possible autrement !"

- "Baisse d’un ton ! Je ne te trompe pas avec elle. On est là pour la soutenir !"

- "Et t’étais où quand j’ai donné une conférence à l’université de Denver et que je t’ai invité ?"

- "C’est pas pareil, je ne comprends rien à ton blabla ennuyeux ! Et puis ne compares pas, tu ne serais pas capable de participer à ce genre de concours, t’es trop coincée !"

Sam tourna les talons pour aller s’inscrire et prouver qu’elle n’était pas prude.

Jack, Daniel, Teal’c et Reynolds entrèrent dans le bar vers 19h15. Jack chercha son second des yeux mais ne trouva que M. Patate, comme il l’appelait pour lui-même. Il remarqua cependant qu’un verre de vin rouge était posé à côté de la bière de Pete, face à une chaise vide. Il donna un coup de coude à Daniel qui se tourna pour observer la scène.

- "C’est tout à fait dans les habitudes de Sam" dit Daniel, en voyant le verre de vin.

Ils trouvèrent, non sans mal, une table un peu l’écart de la scène. Jack fixait la table de Pete mais ne voyait pas revenir Sam. Le patron de l’établissement arriva sur scène après quelques instants avec un micro en main.

- "Bonsoir à tous et merci d’être venus si nombreux à cette première édition des T-shirt d’O’Malley !" dit-il. La foule siffla positivement.

- "Pourquoi toute cette agitation Daniel Jackson ?" demanda Teal’c, pendant que le présentateur continuait son laïus.

- "Les humains de la Terre vouent une passion aux poitrines féminines. Ici le but est de mouiller des t-shirts, d’observer les seins des femmes par transparence et d’élire la plus belle poitrine..." expliqua Daniel.

Teal’c hocha la tête pour signifier à Daniel qu’il avait compris, bien qu’il ne vît pas bien l’intérêt d’un tel spectacle. Mais, il garda ses réflexions pour lui.

Le présentateur appela les participantes et Jack comprit pourquoi il ne voyait toujours pas revenir Sam à sa table : elle se tenait debout devant l’assemblée, vêtue du même t-shirt blanc que ses concurrentes. Jack était surpris que la jeune femme participe à ce genre de concours.

Le présentateur donna une pancarte avec un numéro à toutes les jeunes femmes présentes et annonça leurs prénoms pendant la distribution. Samantha avait le carton numéro 3 et Juliet le 7. Daniel fit un signe de tête à Jack. Il comprit alors que le N°7 était la rivale de Sam et maudit Pete.

- "Je pense qu’il a provoqué Sam et que c’est pour ça qu’elle participe" dit Daniel.

- "On a bien fait de venir, on va voter pour Carter !" répondit Jack.

Le patron donna le signal et de l’eau glacée tomba du faux-plafond sur les participantes. Des cris aigus de surprise se firent entendre et les hommes sifflaient d’admiration, en voyant les seins durs et humides des jeunes femmes. Jack baissa la tête et se passa une main sur le visage.

- "C’est quoi cette paire de seins ? Carter les cache où habituellement ?" demanda Reynolds, agréablement surpris par la vision angélique.

Les votes commencèrent et Juliet fut éliminée dès le départ pour manque de votes en sa faveur et Sam gagna le concours après une lutte acharnée de ses fans.

Les membres du SGC présents hurlaient pour que le présentateur prenne en compte leurs votes. En effet, Jack et ses amis n’étaient pas les seuls de la base à être présents et tous soutenaient leur colonel. Jack était content de voir cette solidarité mais il en venait à se demander si Sam ne méritait pas vraiment de gagner. En effet, elle était la plus belle à ses yeux, il ne voyait qu’elle quand elle était dans la même pièce que lui. Sa beauté irradiait et Jack était vraiment sensible à son charme, de ce fait, il n’était pas objectif concernant son physique.

Pete semblait déçu que son amie ait été éliminée et se dirigea vers la table de Jack.

- "Alors colonel O’Neill, vous venez vous rincer l’œil ?" demanda-t-il, ’air mauvais.

- "C’est général, pour commencer et je ne savais pas que Carter allait participer à ce concours, je suis sorti avec des amis pour boire un verre..."

Pete marmonna quelque chose que Jack ne comprit pas mais Teal’c se leva pour faire face au policier.

- "A votre place Pete Shanahan, je quitterais cet établissement ainsi que la vie du colonel Carter sur-le-champ, sinon je me verrais dans l’obligation de vous démembrer !"

Pete bafouilla quelques excuses et quitta le bar immédiatement, sans un regard pour Sam.

Le patron du bar lui remettait une écharpe de gagnante du concours de cette année et lui offrait un bouquet de fleurs. Ils firent quelques photos et Sam cacha sa poitrine grâce aux fleurs.

Du coin de l’œil, elle observa Pete se lever et se diriger vers une table. Elle blêmit quand elle aperçut ses amis et... Jack. Ils avaient assisté à cette soirée et elle se sentait honteuse.

Elle paniqua un peu quand Teal’c se leva pour menacer Pete, qui prit ses jambes à son cou pour fuir. D’où elle était, elle put le voir monter en voiture avec Juliet pour quitter l’établissement. Elle se sentit soulagée et se promit de faire changer ses serrures dès le lendemain.

Ne pouvant y échapper, elle se dirigea vers la table occupée par ses collègues, qui avaient été rejoints par d’autres officiers de la base. Sam comprit mieux son succès.

- "Colonel ! Vous avez été épatante !" dit Reynolds, avec un sourire franc.

- "Merci" répondit Sam en rougissant et tout le monde la félicita. Elle était entourée par les siens, des gens qui l’aimaient vraiment.

- "Hum Carter, vous ne voulez pas aller vous changer pour profiter de la fête avec nous ?" demanda Jack.

Daniel voulut débarrasser Sam de ses fleurs mais elle s’en servait toujours pour masquer ses seins. Jack retira sa veste de treillis pour couvrir sa collègue, il boutonna la veste sur le devant et comme elle était grande pour Sam, elle put glisser ses bras avec facilité. Elle posa son bouquet de fleurs sur la table et Jack posa une main dans le bas de son dos pour l’escorter jusqu’aux vestiaires. Il avait repéré des hommes éméchés sur le chemin et ne voulait pas que Sam rencontre des problèmes. Arrivés dans le couloir, Sam déboutonna la veste pour la rendre à son supérieur.

- "Gardez-la Sam" dit-il, alors qu’elle lui tendait son vêtement.

- "Je ne voudrais pas qu’elle soit trop mouillée, vous ne pourrez pas la mettre pour sortir d’ici sinon..." murmura Sam, en plantant ses yeux dans ceux de Jack. Celui-ci eut du mal à déglutir car la vision était très tentante. Il fit un pas vers elle, alors que Sam avait fait pareil. Ils se touchaient presque, tant ils étaient proches. Jack l’embrassa et Sam se colla à lui, cherchant la chaleur de son corps. Il passa ses mains sous le t-shirt mouillé et caressa la poitrine de Sam. Celle-ci gémit et en demanda encore à Jack, alors qu’elle passait ses doigts dans les cheveux courts du général. Elle lui caressa ensuite la nuque et senti Jack se raidir contre elle.

- "Et si on rentrait à la base pour prendre une douche bien chaude et passer une nouvelle nuit ensemble ? J’ai envie de toi mais pas ici !" proposa Jack, alors que Sam frissonnait.

- "Bonne idée monsieur !" dit Sam avec un sourire. Elle se changea sous les yeux médusés de du général. Ils rentrèrent au SGC et fêtèrent dignement la rupture de Sam avec Pete.

Jack finit par avouer qu’il avait effectivement embrassé quand il l’avait vue étendue sur le côté, face à lui, les lèvres entrouvertes.

- "Par contre, jure-moi que les concours de t-shirts mouillés, c’est fini ?"

- "Je ne participerais qu’à ceux où tu seras seul juge et jury !" dit Sam, en embrassant Jack.

FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?