baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Technologies > Dispositifs militaires > Le générateur d’impulsions électromagnétiques

Le générateur d’impulsions électromagnétiques

Titiasyl, mercredi 14 mars 2018

Créer un champ électromagnétique et le diriger sur une cible peut avoir des effets dévastateurs. La puissance produite par un générateur d’impulsions électromagnétiques est en mesure de désactiver les équipements électroniques et de télécommunications. Si les appareils électriques ne sont pas protégés, ils risquent d’être très endommagés.

1/ Origine
Les impulsions électromagnétiques ont été découvertes quand les armes nucléaires ont été développées et testées, dans les années 1940. Des tests atmosphériques en haute altitude ont été conduits en 1962. Des explosions nucléaires dans l’océan Pacifique ont provoqué des impulsions électromagnétiques qui ont endommagé des équipements radio et électriques à Hawaï, à plus de 1 000 km de distance.

2/ Capacités du dispositif
L’impulsion créée par le générateur produit une onde de choc électromagnétique. Une impulsion courte et intense génère un choc de milliers de volts capable de détruire les appareils électroniques : ordinateurs, radars et radios. Tout équipement affecté doit être remplacé. Cela peut coûter des millions à un ennemi et réduire ses capacités défensives. Les équipements de communication sont très vulnérables à ce genre d’attaque, car les câbles en cuivre reliant les appareils sont d’excellents conducteurs. Tous les types de récepteurs peuvent être affectés. Postes de télévision, satellites et fours à micro-ondes peuvent aussi être détruits par une telle attaque.

3/ Instructions de fonctionnement
Le générateur d’impulsions électromagnétiques du SGC est soulevé et positionné grâce à une fenêtre diélectrique. Les coordonnées de la destination de l’impulsion sont saisies dans la porte des étoiles. Quand le générateur est chargé, l’impulsion est envoyée à travers le vortex. L’impulsion peut aussi voyager à travers un vortex entrant. Donc, si un ennemi attaque le SGC à travers un vortex entrant, l’impulsion électromagnétique peut atteindre sa cible. Certaines cibles ennemies sont blindées contre les champs électromagnétiques, avec différents degrés de résistance. Les armes à micro-ondes peuvent traverser certains de ces blindages.

4/ Fonction mécanique
Le générateur utilisé par le SGC est une source de micro-ondes à grande puissance appelée le Vircator. Ce dispositif focalise mieux la sortie d’énergie que les modèles antérieurs à compression de flux. Le Vircator produit une impulsion unique et puissante. Dans un premier temps, un rayon d’électrons à courant élevé est accéléré contre un réseau. Ensuite, quand les électrons traversent l’anode, une bulle de changent spatial est générée. Cette zone oscille à des fréquences micro-ondes, atteignant des pics élevés de puissance. En une microseconde, des micro-ondes de plus de 40 gigawatts passent à travers la fenêtre diélectrique, à l’avant du dispositif.

5/ Caractéristiques techniques
Matériau : Armature de cuivre, fil de cuivre, maille, cadre Delrin et fenêtre diélectrique (faite de résigne acétate isolante).
Longueur : 22cm.
Hauteur : 153cm.
Poids : 775kg.
Créateur : Gouvernement des Etats-Unis.
Utilisateurs : Le SGC.
Utilisé sur : L’arme d’Anubis.
Données complémentaires : Le fenêtre diélectrique est un matériau non conducteur qui aide à orienter l’impulsion électromagnétique en direction de la cible spécifiée.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?