baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Technologies > Technologies aliens > Le caisson cryogénique

Le caisson cryogénique

Titiasyl, lundi 19 mars 2018

Le caisson cryogénique permet de congeler les humains et les garder à l’abri des effets du vieillissement, pour les réanimer à une date ultérieure. Si la procédure est relativement sûre pour un humain, les symbiotes goa’uld ne peuvent pas survivre au processus. Certains membres de SG-1 ont été cryogénisés par Hathor, qui avait concocté un plan complexe pour obtenir des informations.

1/ Capacités du dispositif
L’origine du caisson cryogénique n’est pas claire. Les agents de la Tok’ra ont suggéré plus tard que la technologie cryogénique du dispositif est d’origine goa’uld, même si les caissons construits par Hathor l’ont été spécialement pour tromper SG-1. Ce dispositif abaisse fortement la température du sujet, le plongeant dans un état d’hibernation artificielle. Son activité moléculaire est réduite à 0,5% de la normale. De cette manière, une personne peut-être gardée en stase pendant des centaines, voir des milliers d’années. L’intérêt est évident pour les sens souffrant de maladies incurables : ils pourraient être cryogénisés jusqu’à la découverte d’un remède.

2/ Fonctions cryogéniques
Se plonger brutalement dans une mare d’azote liquide provoquerait instantanément la mort. Le processus de cryogénisation doit être soigneusement contrôlé. D’abord, le sujet doit être sous sédatif, pour éviter l’effet de choc et de traumatisme mental. Ensuite, le patient doit recevoir des injections qui empêcheront ses tissus de geler. Puis il est installé dans le caisson et stabilisé. Une sonde IRM s’active à l’intérieur du caisson, permettant de surveiller la fréquence et la température spécifiques de l’organisme. Puis on plonge le caisson dans la cuve d’azote liquide (-183° C) et le processus de cryogénisation proprement dite commence. On laisse l’azote envelopper lentement le patient jusqu’à ce qu’il atteigne l’état d’hibernation souhaité.

3/ Instructions d’utilisation
Le dispositif de cryogénisation est composé de quatre parties principales : le caisson de stase, la cuve d’azote liquide, le support de réanimation et la console informatique. Normalement, l’opérateur se tient devant la console, tandis que deux techniciens s’occupent des commandes secondaires. Quand le caisson de stase est sorti de la cuve d’azote liquide et placé sur le support de réanimation, les produits chimiques empêchant le gel des tissus sont rapidement retirés de l’organisme. La température du caisson s’élève et des chocs électriques sont appliqués au sujet pour le « réveiller ». Les fonctions cérébrales sont surveillées par la console informatique. Quand le sujet a été ranimé, on lui fait une injection de sérum pour aider ses tissus à se régénérer pleinement.

4/ Caractéristiques techniques
Matériau : La cuve et le caisson sont composés d’alliages spécialement renforcés qui permettent au dispositif de supporter des températures très basses.
Plage de fonctionnement : -193° C à 30° C.
Poids : 448 kg.
Créateurs : Les Goa’uld.
Utilisateurs : Les humanoïdes.
Données complémentaires : Bien que le caisson ait été conçu par les Goa’uld, ils ne peuvent pas être cryogénisés, et les Tok’ra non plus, parce que leur symbiote est incapable de survivre au processus de refroidissement.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?