baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Encyclopédie > Technologies > Technologies aliens > Le suppresseur de gravité

Le suppresseur de gravité

Titiasyl, mercredi 21 mars 2018

Des éléments pirates du NID estiment que le SGC ne fait pas assez de progrès dans la recherche de technologie alien que la Terre pourrait utiliser pour se défendre contre les goa’uld. Une unité a été montée pour régler ce « problème » à n’importe quel prix – littéralement. Le SGC examine un des plus gros artéfacts récupérés par ce groupe : Le suppresseur de gravité.

1/ Caractéristiques techniques
Matériau : Composés métalliques utilisés pour le boitier extérieur. Gyroscope central supraconducteur en diborure de magnésium. Des cristaux de diverses longueurs commandent les ondes de gravité.
Alimentation : Cellule à naquadah liquide.
Suppression de gravité (max) : Taux de déflection de 10,4 m/s.
Efficacité énergétique : 45%.
Créateur : Baal a utilisé une technologie similaire lors de M06.06. On pense que ce dispositif est d’origine goa’uld.
Données complémentaires : L’attraction entre deux masses est inversement proportionnelle au carré de la distance qui les sépare.

2/ Capacités de dispositif
Cet appareil est un générateur de suppression de gravité. Il permet d’annuler les effets sur laquelle on l’utilise. En lui-même, le dispositif peut seulement léviter. Toutefois, on pense que les Goa’uld l’utilisent en combinaison avec d’autres unités antigravitationnelles. Il pourrait servir, entre autres, à créer un environnement artificiel à gravité zéro sur une planète, utile dans le cadre de la fabrication industrielle. Le transport et la sécurité sont d’autres applications possibles. Hélas, les scientifiques terriens sont très loin d’être capables de créer un tel dispositif.

3/ Théorie de la gravitation
La gravité est la force naturelle d’attraction entre les masses. Selon les théories d’Einstein, le scénario suivant est souvent utilisé pour aider à visualiser ses effets : imaginez une feuille de caoutchouc étirée, comme un tremplin. Placez une boule de bowling au milieu de la feuille. La masse de la boule fait un creux dans la feuille de caoutchouc. Si on fait ensuite rouler une balle de tennis sur la feuille, son trajet normal est dévié en direction du creux. Cette déviation représente la gravité. Toute masse génère une gravité, même la balle de tennis de notre exemple. Mais seules des masses très importantes produiraient le type d’effets que nous sommes en mesure de constater.

4/ Fonctions mécaniques
On connait mal ce dispositif. Le lieutenant Tobias commençait à examiner le suppresseur de gravité quand le colonel O’Neill est arrivé. On sait que l’appareil contenait un gyroscope supraconducteur, des rangées supérieures et inférieures de cristaux de commande goa’uld, et un générateur de puissance à naquadah. Les scientifiques du SGC pensent que la masse en rotation très rapide du gyroscope, comme le postulait Einstein, courbe l’espace-temps, produisant des ondes gravifiques de faible amplitude. Ces ondes sont ensuite récupérées, polarisées, amplifiées et canalisées par les rangées de cristaux de commande pour créer le champ de suppression de gravité. Il est possible de régler l’intensité du champ.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?