baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Démétra > Les histoires > Fanfictions > Au Far-west > 6/ Vie tranquille ?

6/ Vie tranquille ?

Démétra, mercredi 21 février 2018
6/ Vie tranquille ?

Colleen avait quitté Colorado Springs pour aller étudier au collège de Denver, début septembre.

Sam utilisait donc sa chambre depuis quelques semaines. Elle aidait aussi Brian avec ses devoirs et il apprenait beaucoup de choses auprès d’elle.

Sam bricolait aussi à droite, à gauche en ville pour aider les habitants et soulager financièrement la famille Sully.

Comme pour le Dr Mike, les habitants à qui Sam rendait service la payaient en nourriture, qu’elle rapportait. Elle aidait également son amie à la clinique.

En effet, habituellement c’était Colleen qui assistait Mike mais comme Sam avait quelques notions de premiers soins et n’était pas impressionnée par le sang, elle s’avérait être une bonne assistante.

Un jour, une bagarre avait éclaté au saloon et deux hommes s’étaient blessés. L’un d’eux avait reçu un mauvais coup de couteau dans l’abdomen tandis que l’autre avait reçu un coup de bouteille sur l’arrière de la tête. Mike avait été alertée par les cris dans la rue et comme Sam était avec Dorothy, elle sortit la rejoindre.

Hank et Matthew avaient porté les hommes à la clinique. Mike s’occupa en priorité de la blessure au ventre. L’homme était allongé sur la table d’auscultation, inconscient.

Sam prit les choses en main et vérifia le crâne du second homme, qui était couché sur un petit lit de camp, le long du mur.

Matthew tenait une lampe au-dessus du patient de Mike, qui jetait des coups d’œil vers Sam régulièrement. Cette dernière avait enlevé les morceaux de verre avant de nettoyer la plaie et voir la profondeur.

Elle annonça à Mike : "Je ne pense pas que ça soit très grave mais je ne sais pas suturer. Ça ne saigne plus pour le moment." Et elle se lava une seconde fois les mains, avant de venir aider Mike avec le blessé grave.

Sam aida comme elle put Mike, en lui passant les instruments demandés, sans se tromper. Ils étaient un peu différents de ceux de Janet mais Sam s’y retrouva. Mike et Matthew furent impressionnés, par son agilité et son sang-froid. Sam avait aussi aidé à comprimer les hémorragies et enlevait le sang pour libérer la vue de Mike.

L’opération abdominale dura un moment. Quand Mike eut fini, Matthew demanda à Sully de l’aider à monter l’homme dans une chambre.

Mike examina le crâne du second homme mais n’eut pas besoin de faire de points. Sam avait fait un excellent travail, elle la félicita. Sam en était fière.

Par la suite, Mike demanda à Sam de l’assister également à la clinique, quand elle n’aidait pas les habitants de la ville.

Le révérend demanda à recevoir Sam pour une entrevue. Mike eut peur et la mit en garde.

- "Le révérend est un homme bon, mais nous avons eu des divergences d’opinions, concernant la bibliothèque de mon père et sur la théorie de l’évolution... J’ai peur que ce que vous avez appris à Brian ne soit remis en cause. Ne vous laissez pas faire, Sam. C’est un homme honnête et droit, mais aveuglé par sa foi."

Sam partit pour l’entrevue, après l’école, la boule au ventre. Les paroles de Mike lui avaient fait peur. Si elle avait été trop entreprenante avec Brian, le révérend remettrait en cause ses connaissances et elle ne pourrait pas se défendre.

Il l’attendait sur le parvis de l’église et l’invita à entrer. Ils s’installèrent sur un banc.

- "Mademoiselle Carter, j’ai vu les progrès accomplis par Brian depuis le début de l’année. J’ai remarqué que vous aviez de solides connaissances en astronomie et dans d’autres domaines, qui me dépassent largement. Je me demandais si un soir, avec l’accord de tous les parents, nous pourrions organiser une sortie où vous pourriez nous faire profiter de vos connaissances sur les étoiles ?"

Sam fut soulagée et flattée. Elle répondit qu’elle devrait en parler avec ses hôtes avant de lui répondre. Etant hébergée chez eux, elle ne pouvait pas prendre de décision de ce genre sans leur accord. Sam se rendit à la clinique pour parler du projet du révérend. Mike fut enchantée et la poussa à le faire.

- "Michaela, je dois vous dire quelque chose d’important" avoua Sam.

- "Je vous écoute Samantha" dit Mike, un peu inquiète.

- "Là d’où je viens, nous avons développé de sérieuses connaissances sur le ciel et ses étoiles. J’ai peur d’en dire trop et de me retrouver dans la situation que vous m’avez décrite plus tôt."

- "Allons à la bibliothèque dans ce cas et consulter les derniers ouvrages d’astronomie. Ainsi vous pourrez vous rendre compte de ce que vous ne pouvez pas révéler."

- "Mes aveux ne vous choquent pas ?" demanda Sam.

Mike lui prit les mains, alors qu’elles étaient assises côte à côte, devant le bureau du médecin.

- "Depuis que Nuage Dansant vous a amenée chez nous, je me suis rendue compte que vous étiez extrêmement intelligente et cultivée. J’ai bien senti que vous aviez beaucoup d’avance sur nous mais je ne sais pas pourquoi. D’ailleurs, si vous ne nous en avez pas parlé, c’est que vous ne pouvez ou ne voulez pas, je respecte cela."

SJSJSJ

Au SGC, Hammond avait voulu organiser une cérémonie sobre et intime.

Cependant, tous les militaires de la base voulurent être présents pour rendre un dernier hommage au major Carter.

Certaines équipes d’exploration avaient demandé la permission de rentrer pour la soirée. Les scientifiques et les Asgards étaient eux aussi rentrés.

Hammond n’avait pu refuser et avait dû commander des vivres supplémentaires, pour la veillée qui suivrait.

La salle avait été décorée aux couleurs de l’US Air Force. Un portrait de Samantha Carter trônait devant une gerbe de fleurs, au pied de la porte des étoiles. La famille des enfants sauvés par Sam avait envoyé des fleurs, ne pouvant assister à la cérémonie. Les enfants avaient fait des dessins et une petite peluche se tenait au milieu des lys blancs. La petite fille avait écrit un mot avec l’aide de ses parents, la remerciant de l’avoir sauvée. Le nounours attendrait son retour parmi les siens, au SGC.

Jack était nerveux et avait préparé un discours. Il avait eu beaucoup de mal et Daniel lui avait conseillé de laisser parler son cœur. Le moment venu, le général Hammond monta sur l’estrade, le cœur et la gorge serrés, pour prendre la parole.

- "Mesdames, Messieurs, comme vous le savez, le major Carter a participé avec SG-1 à la mission de sauvetage ayant pour but de sauver quatre personnes, dont trois jeunes enfants il y a quelques semaines. Lors du dernier voyage, elle s’est vue dans l’obligation de couper le filin la reliant à l’hélicoptère, sauvant ainsi deux vies supplémentaires : celles de Teal’c et du colonel O’Neill. La procédure veut que nous stoppions les recherches, ainsi donc, je déclare le major Samantha Carter disparue en mission."

Le général du s’arrêter un instant, pour reprendre son souffle.

- "Cependant, nos alliés Asgard ont trouvé des pistes qui nous permettraient de comprendre sa disparition. Ainsi donc, des travaux sont mis en place sur le vaisseau de notre ami Thor pour la retrouver. En attendant, je laisse maintenant la parole au colonel Jack O’Neill, pour rendre hommage à notre amie disparue."

Le général quitta l’estrade et Jack souffla un grand coup avant de remplacer son supérieur.

Janet avait donné un léger anxiolytique à Jack, juste avant le début de la cérémonie pour l’aider à se détendre. Elle sentait qu’il ne tiendrait pas le coup longtemps à ce rythme-là. Il refusait habituellement ce genre de médicament, mais le fit pour Sam. Il ne voulait pas gâcher l’hommage qu’on lui rendait.

- "Je me souviendrais toute ma vie de ma rencontre avec le capitaine Sam Carter, comme le général Hammond nous l’a présentée à l’époque. J’ai tout de suite su que cette femme extraordinaire serait le meilleur bras droit que je pourrais trouver dans toute l’armée des États-Unis et une alliée loyale et intègre. C’est à la fois une femme intelligente et humble.

Nous perdons une brillante scientifique, l’experte mondiale de la Porte des étoiles, une théoricienne en astrophysique mondialement reconnue mais surtout une femme douce et gentille. C’est aussi une amie fidèle avec le coeur sur la main et une âme pure que nous avons laissés derrière nous."

Jack se tourna pour admirer le visage figé de Sam, il fit un inaudible "Je t’aime" de ses lèvres.

- "Nous n’abandonnons pas les nôtres, nous devons juste lui dire au revoir pour le moment mais tant que je vivrai, je la chercherai. Je n’oublierai jamais qu’elle s’est sacrifiée pour moi. Samantha, je te fais la promesse solennelle de te retrouver, même si pour cela je dois affronter seul des armées jaffas, endurer les pires tortures ou traverser l’enfer pieds nus !"

Il se tourna pour saluer militairement le portrait de Sam. Tous les militaires présents en firent autant et Teal’c se plia en deux devant la photo, en signe de respect.

Janet versa quelques larmes et Daniel la prit dans ses bras. Tout le monde souffrait de l’absence de Sam mais c’était encore pire pour trois personnes dans cette salle : Jacob Carter car il perdait sa fille, Jack O’Neill car il disait au revoir à l’amour de sa vie et Janet Fraiser qui perdait sa meilleure amie et confidente.

Les Asgards étaient restés silencieux mais Thor se rendit près de Jack quand celui-ci descendit de la passerelle.

- "Vous avez prononcé de belles paroles O’Neill, qui venaient de votre cœur. Le major Carter est une humaine extraordinaire et je sais que nous vous la rendrons."

Jack ne répondit pas mais croisa le regard de Jacob. Celui-ci venait de prendre conscience de l’amour que Jack portait à sa fille, un amour pur et sincère. Personne, à part lui-même, ne pourrait jamais autant aimer sa fille.

SJSJSJ

De son côté Sam vivait une vie paisible à Colorado Springs. Trop paisible. C’était une scientifique et femme d’action. Le SGC et son labo lui manquait. Mais pas seulement...

Elle pensait à un homme et Mike l’avait remarqué. Elle ne disait rien, attendant que sa nouvelle amie soit prête à partager cette intimité avec elle.

En attendant, Sam se préparait en vue de la nuit des étoiles. Le révérend avait demandé les autorisations aux parents des enfants, tous très excités à l’idée de passer une soirée à admirer le ciel. Très vite, la nouvelle avait fait le tour de la ville et tout le monde voulait venir, petits et grands.

Sam était nerveuse, pourtant elle avait déjà fait des exposés plus compliqués et devant des auditoires plus sévères. Seulement là, sa réputation ne lui servirait à rien. Ici, elle n’était pas le major Samantha Carter, théoricienne en astrophysique, mathématicienne hors pair et experte en informatique.

Ici, elle était juste Sam, une jeune femme perdue en pleine forêt, trouvée par un indien.

Elle s’était servi des ouvrages du défunt père de Mike et avait passé plusieurs soirées à observer le ciel. Elle avait remarqué quelque chose d’étrange, comme un satellite mais elle savait que c’était impossible. Peut-être que le bricolage de fortune du télescope n’était pas aussi bon que prévu.

Elle profitait de ses moments de solitude pour penser à Jack. Elle n’avait pas eu besoin de beaucoup de temps pour mettre en place son exposé mais ça lui permettait de penser à son supérieur, en ayant l’air d’être occupée. Quand elle passait trop de temps perdue dans ses pensées, sans rien faire, elle sentait le regard de ses amis sur elle. Elle rougissait et ne voulait pas répondre à leurs questions concernant ses pensées intimes.

Brian l’entendait souvent pleurer la nuit et avait prévenu sa mère. Mike voulait lui laisser la paix qu’elle trouvait avec le télescope mais elle essayerait de la faire parler après la nuit des étoiles. Si Sam était mal, elle devait parler pour libérer sa peine. L’anniversaire de Jack était passé, Sam avait triste toute la journée.

La soirée, prévue le dernier samedi d’octobre arriva et Sam subjugua l’assistance par ses connaissances. Certains malins avaient essayé de la coincer avec des questions, mais elle avait réponse à tout. Avec l’aide de Dorothy, elle avait imprimé des croquis pour toutes les familles. Dorothy avait refusé de lui faire payer ses services, pour la remercier de l’avoir aidé : Sam avait installé des poignées supplémentaires pour faciliter l’impression des pages de la gazette.

Le dimanche matin, l’office fut très calme car les familles étaient fatiguées de la soirée de la veille. Le révérend remercia encore Sam pour son intervention et sa charité car elle avait également invité les filles du saloon à participer. Hank avait accepté après que Mike ait plaidé leur cause. Les filles avaient été enchantées de sortir un peu de leur quotidien sordide et elles remercièrent chaleureusement Sam pour son invitation. Peu de gens les conviaient à des sorties en famille. Elles s’étaient cotisées et avaient offert un châle à Sam, pour l’hiver. Sam fut touchée par cette charmante attention et le portait tous les jours, d’autant que le temps s’était bien rafraichi.

Un matin, Mike et Sam se rendirent au bureau de Poste et Télégraphe, où travaillait Horace.

Mike devait recevoir des instruments et médicaments à l’arrivée du train de Denver. C’était toujours un événement et ça égayait les semaines, qui passaient à un rythme trop calme pour Sam.

Horace semblait soucieux quand Mike vint le saluer.

- "Quelque chose ne va pas Horace ?" demanda Michaela.

- "Je n’ai pas de nouvelles de Denver, le bureau ne m’a pas envoyé de compte-rendu de départ du train et ne répond pas à mes messages. Je ne sais pas si le train est en retard et j’avoue que ça m’inquiète !" avoua l’homme. C’était un employé dévoué, qui prenait grand soin de toujours prévenir les habitants de la ville des retards éventuels sur la ligne, pour leur éviter une attente inutile.

Son épouse, Myra, travaillait à la banque. C’était une ancienne fille du saloon et était très douée en calcul, ce qui arrangeait le banquier. Ils attendaient aussi du courrier important mais Myra savait que son mari lui déposerait le courrier professionnel quand le train serait arrivé, ça lui faisait gagner du temps.

Sam demanda à Mike si ce genre de problème était récurrent.

- "La compagnie est assez stricte sur les horaires donc en général les retards sont peu importants mais le silence de Denver est inquiétant..." expliqua Michaela.

- "Horace, est-ce que vous avez réussi à joindre un autre bureau aujourd’hui ?" demanda Sam.

- "Non pourquoi ?"

- "Si vous aviez eu des nouvelles d’une autre ville, nous pourrions savoir si c’est la ligne de télégraphe qui est touchée. Pouvons-nous essayer de contacter une autre ville mais pas dans la même direction que Denver ?"

- "Bonne idée Sam ! Je vais essayer Boston, je me suis lié avec l’employé là-bas depuis l’arrivée du Dr Mike" expliqua Horace, et il lança une demande.

La réponse ne tarda pas à venir, leur ligne vers l’Est fonctionnait donc.

- "Peut-on essayer avec Santa Fe ?" demanda Michaela, voyant où son amie voulait en venir.

Horace envoya donc un message au bureau du Sud et reçut une réponse.

- "C’est donc la ligne du Nord qui pose problème..." dit Sam. "A quelle heure est censé arriver le train ?"

- "Il devrait être là dans environ quinze à vingt minutes... S’il est parti à l’heure" dit Horace.

Matthew avait vu passer sa mère et Sam devant son bureau de shérif depuis un moment mais ne les avait pas vues revenir de la gare. Il se rendit donc sur les lieux pour voir ce qui prenait tant de temps, surtout que le train n’était pas arrivé.

- "Dr Mike ? Qu’est-ce qui se passe ?" demanda-t-il tout en levant son chapeau pour saluer Sam. La jeune femme faisait battre son coeur mais il avait remarqué qu’elle était distante avec lui.

- "Nous n’avons plus de communications avec Denver, ça commence à nous inquiéter" expliqua sa mère.

- "Très bien, je vais aller à la rencontre du train et voir s’il n’y a pas eu de problème" proposa le jeune shérif.

- "Nous venons aussi" décréta Mike, entrainant Sam vers l’écurie de Robert E, prendre leurs chevaux.

Sam avait appris à monter à cheval étant enfant, mais une remise à niveau avait été nécessaire, d’autant qu’il y avait une différence entre faire de l’équitation pour le plaisir et la nécessité de se déplacer à cheval tous les jours.

Sully lui avait confié la jument de Colleen, en l’absence de cette dernière. C’était une bête calme et très obéissante. Sam était donc plus libre et ne dépendait pas de Mike pour se déplacer. Cela était devenu nécessaire quand Sully avait demandé l’aide de Sam à la réserve pour aider à soigner quelques blessures légères. Mike avait eu du travail avec une épidémie de gastro-entérite en ville et n’avait pas pu se rendre auprès des indiens.

Matthew ferma son bureau et attendit que Mike prenne du matériel médical, car en cas d’accident de train, les blessés seraient sûrement nombreux.

SJSJSJ

Le général Hammond avait organisé une mission pour découvrir ce que cachait le NID dans les bois du Colorado, à si proche distance du SGC.

Il avait réquisitionné toutes les équipes SG et avait obtenu les pleins pouvoirs pour cette mission de la part de la Maison Blanche.

Le général avait constitué des équipes de choc et demandé du renfort auprès du Pentagone.

Une équipe d’élite des Black Opps vint en renfort. Pour la mission, le général se posterait à distance raisonnable avec Walter et quelques agents. Il coordonnerait lui-même les équipes.

Les Black Opps n’avaient pas été mis au courant sur tout ce qui se passait à Cheyenne Mountain et le briefing eut lieu à un étage peu sensible de la base. Tout le monde se retrouva dans un grand entrepôt transformé en salle de réunion pour l’occasion. Une petite estrade avait été aménagée pour que le général surplombe l’assistance, avec un rétro-projecteur pour les diapos que lanceraient Walter. Des chaises avec pupitre avaient été installées en face.

Jack devait se tenir près du général alors qu’il voulait s’installer dans le fond. Cela faisait plusieurs jours qu’il tournait comme un lion en cage. Il avait aidé le général à mettre un plan sur pied mais il brulait d’impatience de le mettre à exécution. Il ne dormait plus, mangeait à peine, était épuisé et encore plus irritable qu’à l’accoutumée.

Il n’avait pas piqué d’autre crise de rage depuis la salle de briefing mais Teal’c l’entrainait tous les jours, pour l’épuiser et l’aider à évacuer sa colère et sa peine. Certains jours, des larmes coulaient après l’entrainement. Jack disait que c’était de la sueur mais le jaffa n’était pas dupe. Cependant, il gardait le silence là-dessus.

Les miliaires de la base étaient tous arrivés, il ne manquait plus que les Black Opps. Le général en avait profité pour prévenir ses hommes de garder les activités de la Porte des étoiles secrètes. Ces hommes des forces spéciales venaient en renfort mais n’avaient pas les autorisations nécessaires.

Un sergent entra dans la pièce et annonça l’arrivée des invités. Les cinq hommes en question se présentèrent au général en le saluant. Jack crut rêver quand il reconnut le chef de l’équipe. Il se tourna vers son général et lui demanda discrètement si c’était une mauvaise blague.

- "Non colonel, je vous demanderais juste de rester courtois, il est là pour nous aider, pour aider Sam..." dit Hammond à son bras droit. "Bienvenue messieurs, installez-vous, nous allons pouvoir commencer."

Walter distribua à tous les militaires présents un dossier contenant les informations à propos de la mission.

Dès que le briefing prit fin, tout le monde se dirigea vers la sortie du SGC. Les 4X4 attendaient les équipes et Jack évita l’homme qu’il avait reconnu. Il en voulait aussi au général de lui avoir caché une telle information, mais vu son état actuel ce n’était pas étonnant. Jack savait aussi que c’était un bon élément et malgré leurs différends passés, il savait qu’il leur serait d’une grande utilité.

Teal’c était dans l’équipe de Jack et Daniel était confiné au SGC. Le général avait presque été obligé de le faire enfermer en cellule quand il avait appris la nouvelle. Il voulait participer, pour aider Sam. Il se sentait inutile au SGC et il passait beaucoup de temps avec Thor, comme agent de liaison. Quand il avait entendu parler de la descente à l’entrepôt du NID, il avait voulu venir, mais il n’était pas un homme de terrain entrainé. Le général craignait pour leurs vies à tous et ne voulait pas impliquer Daniel.

Une fois sur les lieux, les Black Opps prirent la tête des opérations, pendant que le général se tenait à l’écart. Les cinq hommes firent rapidement le tour de la propriété, apparemment à l’abandon mais il valait mieux vérifier car le NID laissait souvent des pièges, pour dissuader les curieux.

Ils sécurisèrent le périmètre et se rapprochèrent du bâtiment. Par de légers signaux militaires, ils invitèrent les équipes SG à se déployer selon le plan établi. Du ciel, Thor surveillait les opérations grâce à un radar et transmettait les images sur un écran pour Walter.

L’entrepôt n’était pas aussi désaffecté qu’on voulait bien le laisser croire. Thor avait besoin que Jack dépose un dispositif pour scanner le bâtiment plus en profondeur.

Son vaisseau était un bâtiment scientifique, pas militaire, il ne disposait donc pas des équipements nécessaires. Il avait fabriqué de quoi les dépanner pour cette mission.

Jack réussit à entrer et déposer le dispositif Asgard. Thor reçut immédiatement les données et informa Walter que le sous-sol était la partie la plus intéressante du complexe. Ils devaient neutraliser quelques gardes au rez-de-chaussée puis se rendre dans la partie nord-est de l’entrepôt pour descendre.

Les quelques gardes du NID n’avaient pas vu les Black Opps et tombèrent sous le coup des fléchettes anesthésiantes.

Les équipes SG devaient descendre et sortir leurs zat à ce moment-là seulement, pendant que les forces spéciales sécuriseraient en haut, ainsi ils ne verraient pas les armes extraterrestres.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?