baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Démétra > Les histoires > Fanfictions > Au Far-west > 12/ Vie à deux

12/ Vie à deux

Démétra, mardi 27 février 2018
12/ Vie à deux

Jack se réveilla de bonne heure le lendemain matin, après une excellente nuit.

Il se leva et voulut préparer du café mais fut un peu perdu. Sully le sauva car il se leva tôt aussi.

- "Vous avez bien dormi Jack ?"

- "Extrêmement bien merci !"

Sully prépara le petit-déjeuner. Il déposa tout ce qu’il fallait pour que Jack se serve.

- "Merci" dit Jack. "Pour tout."

- "De rien, ce n’est qu’un café et des œufs" dit Sully, s’asseyant face à Jack.

- "Je parlais de Sam, je vous remercie d’avoir veillé sur elle."

- "Elle a veillé sur nous plus que nous sur elle. Nous l’avons hébergée mais elle a rendu beaucoup de services à la ville. Sans parler de l’aide qu’elle apporte à Michaela."

- "Et qu’a-t-elle fait ?" demanda Jack, curieux de connaitre les détails de la nouvelle vie de Sam.

Sully lui parla de son aide à la clinique, du train et du braquage de la maison.

Il allait parler du président Grant quand Michaela descendit les rejoindre. Sully lui servit des œufs. Jack les observait. Il les trouvait bien assortis tous les deux, ils respiraient le bonheur.

Sam frappa à la porte et Sully se leva pour aller lui ouvrir.

Elle salua ses amis en entrant. Elle ne savait pas trop comment agir avec Jack mais celui-ci se leva pour venir à sa rencontre et l’embrassa. Elle gémit doucement à son contact.

- "Hum, salut toi !" dit Jack à la fin de leur baiser.

Sam avait gardé les yeux fermés, soupira d’aise et répondit à son salut.

Ils s’installèrent ensuite à table avec les Sully et discutèrent de leurs projets pour la journée.

- "Je voulais attendre un peu avant de partir faire le tour des réserves mais si Jack reste avec vous, je pense que je vais en profiter" annonça Sully.

- "Tu pars quand ?" demanda son épouse.

- "Demain au lever du soleil."

- "Je vais aller à la clinique aujourd’hui, j’ai des rendez-vous, mais je n’ai pas besoin d’aide" dit Mike, poussant Sam à profiter de sa journée avec Jack.

- "Et nous ?" demanda Jack à Sam.

- "Nous allons nous balader !"

Sully proposa des vêtements plus adaptés à la région à Jack. Il se changea rapidement et sortit rejoindre Sam. Il avait emporté son sac, pour le déposer chez Sam, de manière à y avoir accès pendant l’absence des Sully.

Sam avait mis une tenue plus légère pour une balade et préparé un pique-nique. Elle avait annoncé à Jack qu’elle l’emmenait dans une petite crique pour la journée. Jack de son côté prépara des affaires de toilette, une serviette et les cadeaux pour Sam.

- "Génial pour la baignade, je rêve d’une douche mais je suppose que ce n’est pas la peine de demander ce genre de chose ici..." dit Jack en souriant à Sam.

- "Malheureusement, tu vas devoir apprendre à te passer d’un certain nombre de choses... Mais fort heureusement pour toi, j’ai passé une commande récemment, elle doit arriver demain, je pense que ça te plaira" dit-elle avec un sourire énigmatique au coin des lèvres.

- "Et qu’est-ce donc ?"

- "Si je te le dis, ça ne sera plus une surprise !"

Ils prirent la route avec le panier plein de provisions et le petit sac de Jack.

Sam lui demanda de lui expliquer s’il savait comment elle était arrivée là, mais aussi de leurs amis communs et de tout ce qu’il a fait en son absence.

Jack lui parla de l’intervention de Thor qui l’avait envoyé ici et des recherches qu’il avait menées pour la retrouver. Il n’avait pas pu rentrer dans les détails, car certaines choses lui avaient échappé et Sam sourit. Il lui parla du NID et de l’arrivée de James.

- "James ? Ton frère ?" demanda Sam.

- "Oui, comment sais-tu que c’est mon frère ?"

- "J’ai lu ton dossier..." avoua Sam. Jack lui sourit et l’embrassa.

Ils marchèrent une demi-heure à travers un layon dans la forêt et arrivèrent à destination.

- "Cet endroit est à couper le souffle !" dit Jack.

- "J’adore venir me baigner ici, surtout quand il fait très chaud comme aujourd’hui."

Ils déposèrent leurs affaires au sol et Jack commença à se déshabiller pour se jeter dans l’eau, uniquement vêtu d’un caleçon. Il avait pris avec lui une brosse à dents, du dentifrice et du savon. Il se lava dans l’eau claire et pendant qu’il se brossait les dents, il observait Sam, sur la berge.

Sam retira ses vêtements, qu’elle posa sur la branche d’un arbre pour rester vêtue d’une sorte de tunique sans manche en coton, assortie à son pantacourt bordé de dentelle.

- "Tu vas te baigner comme ça ?" demanda Jack, la voyant entrer dans l’eau.

- "Je n’ai pas vraiment le choix."

- "Tu pourrais te baigner nue tu sais, je ne regarderais pas..." lui dit Jack avec un grand sourire.

- "Jack... Nous ne sommes pas dans notre époque, nous devons vivre selon les coutumes locales... Même si certaines choses ne me plaisent pas, je dois faire avec. De plus, n’importe qui peut arriver et je ne veux pas qu’un autre que toi puisse me voir nue !"

Jack s’approcha doucement de Sam. Il déposa un baiser sur les lèvres de la jeune femme.

- "Et ça, j’ai le droit de le faire ?" demanda-t-il alors que Sam s’accrochait déjà à lui.

- "Dans la mesure où... euh oui bien sûr" dit Sam, visiblement gênée.

- "Quoi ? Que me caches-tu ?"

- "En fait, pour être tranquille, j’ai dit à tout le monde que j’avais un fiancé prénommé Jack, qui m’attendait. Seule Michaela sait que c’est faux et je ne voudrais pas que tu te sentes enchainé à moi à cause de cela..."

- "Tiens d’ailleurs, ça me fait penser à ce que tu m’as dit hier soir..." dit sérieusement Jack.

Sam se mordait les lèvres, en signe d’appréhension. Elle avait toujours les bras autour de la nuque de son "fiancé" et elle redoutait le moment où elle devrait quitter son étreinte. Elle devait lui parler d’autre chose et craignait sa réaction.

- "J’ai cru devenir dingue tout ce temps. Je suis fou de toi, je t’aime comme je ne pourrais jamais le décrire et je veux passer le reste de ma vie à tes côtés... Epouse-moi ici et si Thor arrive à nous ramener chez nous, on fera pareil là-bas ! Même si je dois prendre ma retraite !"

- "Oh Jack, je suis si heureuse ! Oui je veux t’épouser et non tu n’auras pas besoin de prendre ta retraite..."

Jack allait lui demander de s’expliquer mais Sam grelottait dans l’eau froide. Il l’entraina derrière lui pour la mettre au sec et l’enrouler dans une serviette.

- "Tant que j’y pense, Jack, tu aurais une seconde brosse à dents ? J’en rêve depuis que je suis là..."

Jack ouvrit son sac et récupéra une brosse à dents neuve, qu’il lui tendit avec le dentifrice.

- "Si tu savais comme c’est bon !" Dit Sam, puis elle ajouta, à la tête que Jack faisait "ne t’inquiètes pas, on se lave les dents ici aussi mais pas de la même manière..."

Elle rangea le tout dans le sac de Jack et se rassit à ses côtés. Sam posa sa tête sur l’épaule de son voisin et il passa un bras autour d’elle et demanda : "alors, de quoi voulais-tu me parler ?"

Sam lui raconta sa rencontre avec le président Grant, jusqu’à la fusillade.

- "Tu as sauvé la vie du général Grant ? Tu te fous de moi ?"

- "Non je suis sérieuse... Bref, il me devait un service et j’ai demandé une énorme faveur..."

- "Raconte-moi tout ça, je suis impatient de savoir ce que tu as demandé !" dit Jack, comme un enfant un matin de Noël.

- "Je lui ai expliqué que j’avais visité des pays où les femmes pouvaient être dans l’armée, au même titre que les hommes mais qu’on les empêchait de se fréquenter. Donc, je lui ai demandé de faire en sorte que ça n’arrive pas dans notre pays, si un jour les femmes pouvaient rentrer dans l’armée" dit Sam.

- "Et ? Ne me fais pas attendre ma douce !"

- "Il a réfléchis, beaucoup hésité et a décidé d’inclure un amendement pour le ministère de la défense. Donc, si un homme et une femme dans l’armée en font la demande expresse, on ne peut pas leur refuser le droit de se marier. Je n’ai pas pu obtenir mieux" dit Sam, confuse.

- "Attends, mieux ?! C’est déjà extraordinaire ce que tu m’annonces là !"

- "Oui mais c’est d’un autre temps, de nos jours, le mariage n’est plus une obligation !"

- "Je m’en fous, c’est toujours mieux que rien et de toute façon, on va se marier ici !"

Ils restèrent l’un à côté de l’autre en silence pendant un moment. Puis, Jack se leva pour fouiller dans son sac et en ressorti le cadeau du général.

- "Tiens, c’est pour toi" dit Jack en lui donnant la boite.

Sam ouvrit la boite et trouva : les deux derniers exemplaires d’une série de romans qu’elle lisait de la part de Daniel et Teal’c, un chargeur solaire de la part du général Hammond, un échiquier de poche ainsi que deux crèmes pour le corps de sa marque préférée de la part de Janet et Cassandra. Elle trouva une enveloppe pour Jack, elle lui donna sans l’ouvrir.

L’enveloppe contenait mille dollars de l’époque, avec un mot de Daniel "J’ai un ami qui travaille au Trésor... En cas de besoin. Bien à vous, Daniel Jackson."

- "Sam, mille dollar, ici, c’est beaucoup ?"

- "Mille dollars ? C’est déjà énorme chez nous alors là, on peut vivre cent ans à l’abri du besoin avec une telle somme, pourquoi ?" demanda-t-elle sans lever le nez de ses livres, dont elle lisait les résumés. Jack sourit et lui dit "Daniel s’est arrangé pour nous mettre à l’abri du besoin..."

SJSJSJ

Sam et Jack étaient rentrés en fin de journée, suivis de peu par Brian, qui rentrait de l’école. Sa mère étant encore en ville, il se rendit directement chez Sam, comme souvent.

- "Sam ! Tu peux m’aider avec mes devoirs ?" dit le garçon en rentrant chez Sam, sans frapper. Il trouva Sam et Jack debout dans le salon, occupés à s’embrasser.

- "Oh pardon Sam ! C’est qui lui ?"

- "Brian ! On frappe avant d’entrer normalement !" le gronda gentiment Sam. "Je te présente Jack, mon fiancé. Jack, voici Brian, le fils de Michaela."

- "Enchanté Jack" dit Brian en lui tendant la main, un grand sourire sur les lèvres.

Jack serra la main du jeune garçon puis se tournant vers Sam : "Les devoirs ?"

- "Oui, je suis plus utile à Michaela en aidant Brian avec ses devoirs plutôt qu’en cuisine" dit-elle avec un sourire. Ils s’installèrent tous les trois sur la grande table du salon pour les devoirs quotidiens. Il y en avait peu car l’année scolaire touchait à sa fin le lendemain.

Jack s’éclipsa un instant et Brian demanda à Sam : "Vous allez vous marier quand ?"

- "Je ne sais pas Brian" répondit Sam.

- "Jack doit aller voir le révérend et vous devez avoir des entretiens avec lui avant le mariage" déclara le jeune garçon.

- "Comment sais-tu tout ça toi ?" demanda Jack, qui était revenu.

- "Maman et Sully ont dû le faire aussi l’an dernier. Ils ont failli annuler leur mariage à cause des disputes" dit Brian.

- "Sam, on ne peut pas éviter ça ? Je veux dire, les entretiens et tout ?"

- "Je ne sais pas Jack, je demanderai son avis à Mike et on ira voir le révérend..."

Jack était debout devant la porte d’entrée et l’ouvrit. Du seuil, il demanda à Sam de le rejoindre. Elle laissa Brian avec sa lecture et retrouva Jack dehors. Il ferma la porte derrière elle puis se mit à genoux pour lui offrir sa bague de fiançailles.

- "C’est mon cadeau... pour toi !"

Sam porta ses mains sa bouche et articula difficilement : "Jack, elle est magnifique !"

- "Comme toi mon cœur !"

- "Je l’adore, elle est tellement simple que ça la rend plus belle encore !"

- "Je te connais bien, je sais que tu aimes les bijoux simples donc..." Il se releva et embrassa sa fiancée. Il enfila l’anneau en argent, avec sept petits chevrons à l’annulaire de Sam et embrassa la bague autour de son doigt.

- "On ira voir le révérend dès demain, je ne veux plus attendre !" dit Jack.

Sam le regarda et lui fit son sourire spécial, celui qu’elle ne réservait qu’à lui. Ils rentrèrent avec Brian, qui lisait toujours, en attendant le retour de Sam.

Brian les quitta peu après pour s’occuper des bêtes, comme c’était la coutume chaque soir.

- "Sam, dis-moi" commença Jack, un peu embarrassé "Il s’est passé quelque chose entre toi et Matthew ? Je ne t’en voudrais pas et je le comprendrais bien, je veux juste savoir."

- "Non Jack, il n’y a rien eu. Je pense qu’il aurait voulu mais j’ai été honnête avec lui dès le départ. J’avais déjà un homme dans ma vie et je ne voulais personne d’autre..."

Jack lui sourit et la remercia de sa franchise. Il la savait assez honnête pour lui dire la vérité et il lui faisait confiance.

- "De quoi vis-tu depuis que tu es ici ?"

- "Je m’occupe de réparer des choses par-ci par-là, les gens me paient en nourriture souvent, que je partage avec mes bienfaiteurs. S’ils ne m’avaient pas recueillie, je ne sais pas ce que je serai devenue. Je m’occupe aussi de la révision mensuelle du train et le chemin de fer me paie bien pour ça. J’ai ouvert un compte en banque, non sans mal !" dit Sam en riant. Jack lui demanda pourquoi et elle du lui rappeler qu’à l’époque, une femme ne pouvait rien faire sans mari.

- "Mais j’ai du me montrer persuasive et le banquier est plus intéressé par mon argent que par mon célibat !"

Sam entendit un cheval et ouvrit la porte pour voir qui était-ce. Elle vit Michaela arriver et elle sorti pour la rejoindre.

- "Michaela, comment s’est passé la journée ?" demanda Sam à son amie, qui descendit de cheval.

- "Très bien, et la vôtre ?" demanda-t-elle avec un franc sourire.

Sam lui montra sa bague et Mike la serra fort contre elle. Sam l’interrogea sur la préparation au mariage et émis des doutes sur la patience de Jack pour ce genre de choses.

- "On essaiera de vous épargner ça mais je ne suis pas sûre que le révérend entende les choses comme ça..." dit Mike, en lui souriant.

Jack avait rejoint Brian pour l’aider à nourrir les bêtes.

- "Ils semblent bien s’entendre tous les deux. Brian l’a adopté aussi vite vous on dirait" dit Mike.

- "Il semblerait. Que diriez-vous de dîner en ville ?"

- "Bonne idée, je vais me rafraichir et me changer en attendant Sully, puis on partira" répondit Michaela.

Mike, Sam et Brian étaient monté dans le chariot, Sully et Jack étaient à cheval en tête.

Jack n’avait pas fait de cheval depuis des années et ça se voyait.

Sam ne pouvait plus décrocher le sourire sur son visage depuis que Jack avait officialisé leurs fiançailles. Michaela se souvenait de ce sentiment et ça lui rappelait de bons souvenirs.

Arrivés devant chez Grace, Sully aida Mike à descendre du chariot. Sam attendait de son côté que Jack en fasse de même mais il eut plus de mal à descendre de sa monture. Il se retourna vers le chariot et vit Sam qui attendait. Matthew arriva et fusilla Jack du regard en lançant : "On ne laisse pas attendre une dame !"

Puis il aida Sam à descendre, en attrapant sa taille. Sam du poser ses mains sur les épaules du jeune homme.

- "Matthew, ce ne sont pas des manières ! Les coutumes de la région sont peut-être encore inconnues pour Jack !" s’indigna Mike face à l’insolence de son fils.

- "En effet, mais je le sais à présent, c’est une erreur que je ne commettrais plus !" dit Jack, en essayant d’adopter un ton neutre.

- "Désolé" marmonna Matthew.

- "Ce n’est pas grave" dit Jack. Il ne pouvait pas lui en tenir rigueur, il était attiré par Sam et voyait son rival arriver...

Voyant Sully tendre le bras à Mike pour la guider, Jack en fit de même avec Sam.

Grace les salua à leur entrée. Sully fit les présentations haut et fort car tout le monde observait Jack. Ils s’installèrent à table et ils reçurent beaucoup de visites pour rencontrer le nouvel arrivant.

- "Révérend" appela Michaela, le voyant au loin.

L’homme se rapprocha de leur table et Michaela lui présenta Jack.

- "Jack a enfin retrouvé sa fiancée, ils souhaitent se marier ici et au plus vite" expliqua Sully.

- "Installez-vous avez nous, nous pourrons en discuter" proposa Mike, avec un sourire pour Sam.

Le révérend accepta et posa des questions à Jack. Il essaya d’y répondre au mieux. Comme il devait cacher certaines informations, les réponses n’étaient pas faciles à donner quand ça concernait sa vie. Mais concernant Sam, il était incollable.

Le révérend finit par leur demander s’ils avaient déjà commencer cet entretien avant d’être séparés. Sam posa sa main sur celle de son fiancé et répondit que oui, mais qu’à cause de la guerre, il leur avait été difficile de poursuivre. Le révérend voulait les revoir quand même pour un entretien ou deux mais resta pensif un moment, il leur demanda si un mois de délai était suffisant pour tout organiser. Michaela répondit que oui, avant la future mariée elle-même et ils bloquèrent la date. A la fin du repas, Jack invita tout le monde, y compris le révérend.

Tout le monde rentra ensuite. Jack avait bien compris car une fois devant la maison, il aida Sam à descendre puis aida Sully avec les chevaux et l’attelage.

- "Jack, je pars de bonne heure demain matin, pour deux semaines. Vous pourrez veiller sur ma famille ?"

- "Bien entendu. Cependant, je ne pense pas être doué avec les bêtes et tout ça, mais je suppose que Brian pourra m’aider..."

Sully rit car il avait remarqué que Jack n’était pas du genre à s’occuper de tout ça mais le principal c’était le bien-être de sa famille. Jack sentait que Sully avait autre chose à dire mais qu’il hésitait, donc Jack prit les devants : "Je demanderais à Sam de dormir chez vous et je prendrais sa chambre. Je pense qu’elle sera d’accord."

Sully lui tapa dans le dos pour lui faire comprendre qu’ils étaient sur la même longueur d’onde. Les deux hommes rentrèrent dans la grande maison.

Brian laissa une nuit de plus sa chambre à Jack, pour utiliser celle de sa sœur. Il embrassa ses parents puis Sam et Jack, puis il monta se coucher. Sam bailla et Jack proposa de la raccompagner.

- "Jack, je vis dans la maison voisine, ne te donne pas cette peine" mais Jack était déjà debout et lui tendait une main. Sam déposa délicatement sa main dedans et salua son couple d’amis.

Une fois seuls, Jack raconta à Sam ce qu’il avait proposé à Sully, pour le rassurer.

- "Tu as bien fait, c’est plus logique de faire comme ça" dit Sam, sur le pas de sa porte. "Désolée mais je ne peux pas te laisser entrer..."

- "Je sais mais j’ai hâte qu’on se marie, j’ai envie de dormir avec toi."

- "Moi aussi j’ai envie... de ça mais il vaut mieux attendre."

- "Bonne nuit Samantha Carter" dit Jack en l’embrassant. Sam ne voulait plus le laisser partir mais il s’arracha à son étreinte. Elle grogna quelque chose d’incompréhensible que Jack interpréta comme un bonne nuit...

SJSJSJ

Sam s’était levée de bonne heure car elle avait un paquet à récupérer à la gare, elle espérait que le train serait à l’heure et qu’elle ne perdrait pas de temps avec la révision.

Elle devait aussi passer chez Loren pour commander sa robe pour le mariage et choisir un costume pour Jack. Elle réalisa qu’elle commençait à préparer son mariage avec Jack O’Neill et cette pensée la remplit de joie.

Elle se prépara rapidement et sorti rejoindre Michaela chez elle. Comme Sully était déjà parti, la maison était ouverte. Sam trouva Brian dans la cuisine, finissant son petit-déjeuner.

- "Bonjour Sam !"

- "Bonjour Brian, où est ta mère ?"

- "Je crois qu’elle dort toujours... Tu pourras m’emmener à l’école, Sully a préparé le chariot."

- "Bien sûr. Je monte voir où en est Jack, je voudrais qu’il m’accompagne en ville, je fais vite !"

Sam monta discrètement les escaliers et frappa doucement à la porte de la chambre de Jack. Elle entra, bien qu’elle n’ait pas reçu de réponse. Elle trouva Jack torse nu, occupé à se rafraichir avant de descendre. Il entendit un bruit et regarda dans le miroir. Sam venait de refermer la porte et l’avait rejoint.

- "Mademoiselle Carter, n’avez-vous pas honte de rentrer comme cela dans la chambre d’un homme qui n’est pas votre mari ?" demanda Jack en riant.

- "Pas du tout, car cet homme sera bientôt mon mari..." dit Sam en posant ses mains sur le torse de Jack. Elle l’embrassa et lui dit "fais-vite, nous devons aller en ville." Puis elle quitta la chambre et se rendit dans celle de Michaela.

- "Mike, ça va ?" demanda-t-elle à travers la porte.

- "Oui merci mais je suis un peu souffrante..."

- "Je m’occupe de Brian, car je dois aller en ville. Je peux utiliser le chariot ?"

- "Oui, je ne compte pas sortir. Et... Sam ? Merci pour Brian..." dit la voix faible de Michaela.

- "De rien. Reposez-vous, je reviens vite."

Jack l’attendait dans le couloir, il lui demanda des nouvelles de son amie.

- "Elle est souffrante... Viens, hâtons-nous sinon Brian sera en retard et moi aussi..."

Ils prirent le chemin de la ville, Sam guidait les chevaux.

- "Tu t’en sors bien avec ce... truc !"

- "Merci" dit Sam. Elle déposa Brian à l’école.

Tous les passants la saluaient sur son passage. Jack était surpris par tant de cordialité.

- "On se fait une fausse image du Far-West... Les gens sont plutôt polis"

- "C’est une petite ville, tout le monde connait tout le monde !"

Sam gara le chariot près de la gare et Jack sauta à terre pour l’aider. Matthew vint les saluer. Il semblait inquiet de ne pas voir sa mère.

- "Elle ne se sentait pas bien. Je termine avec le train et je rentre m’occuper d’elle" promis Sam.

- "Je m’occupe de Brian pour la soirée et comme c’est vendredi, je le garde pour le week-end, ça lui permettra de se reposer."

- "C’est très gentil Matthew" dit Sam. "Voilà, le train, au boulot Sam !"

Jack la regarda, elle était énergique et pleine d’entrain. Elle avait lâché ses cheveux, qui lui arrivaient au milieu du dos. Ils étaient bouclés, ça la changeait mais son fiancé aimait cette nouvelle coiffure. Elle senti ses yeux sur elle et l’interrogea du regard. Il lui sourit et l’embrassa sur le front.

- "Tu es superbe !"

Elle rougit et se détourna pour se concentrer sur le train qui entrait en gare.

Bill conduisait et la salua au passage. Sam prit une caisse à outil dans le chariot et se dirigea vers le train. Jack attrapa la caisse en bois au passage et l’escorta. Elle lui sourit pour le remercier. Sam présenta Bill et Jack et commença son inspection.

- "Sam, le conduit de cheminée fait un drôle de bruit... et j’ai dû mettre plus de bois pour arriver ici."

- "C’est étrange. Laissez-moi jeter un œil sur le reste, le temps que ça refroidisse un peu."

Jack resta debout près de la locomotive. Bill expliqua à Jack : "C’est toujours le même rituel avec Sam ! Elle commence par vérifier les essieux, les roues, les pistons et les bielles. Puis elle inspecte le foyer et la chaudière."

- "Bill ?" appela Sam après un long moment.

- "Oui ?"

- "Vous ne faites pas nettoyer le conduit à Denver, au dépôt ?"

- "Si, quand je rentre là-bas, je la dépose et la récupère ensuite. Pourquoi ?"

- "Venez voir !"

Bill et Jack grimpèrent dans la cabine, où se trouvait Sam. Le mécanicien attribué à Bill était sorti prendre un peu l’air. Depuis l’incident de Colorado Springs, la compagnie des chemins de fer avait renforcé ses équipes, pour éviter d’autres ennuis similaires.

Sam avait la tête dans le conduit et invita Bill à jeter un œil.

- "C’est quoi ça ?"

- "Du tartre cher ami... L’entretien n’est pas fait très souvent à mon avis..."

- "Je vois... je vais devoir rédiger un rapport, si j’arrive à rentrer..."

- "Bill, allez demander à Loren de vous vendre du bicarbonate de sodium et du vinaigre. Je vais m’arranger pour nettoyer ça mais c’est du dépannage. De retour à Denver, ils devront vraiment la nettoyer correctement !"

Sam descendit et se rendit au bureau d’Horace.

- "Bonjour Horace !"

- "Bonjour Sam, votre paquet est arrivé. Vous le prenez maintenant ?"

- "Non, je termine avec la locomotive mais envoyez un message à la direction de Denver, signalant une avarie maitrisée sur leur locomotive 41963."

Elle avait vu Bill revenir vers elle en courant.

- "Bill, combien pour tout ça ?"

- "49 cents"

- "Et qu’ils me doivent 49 cents !" dit Sam, rendant son argent à Bill.

Elle prépara une pâte avec une partie du bicarbonate et très peu de vinaigre, pour éviter une réaction chimique trop importante. Elle l’appliqua partout où elle avait accès. Elle prépara un autre mélange, plus dilué, qu’elle fit couler du haut de la cheminée.

Jack surveillait ses faits et gestes, inquiet pour elle mais elle semblait dans son élément.

Elle nettoya comme elle pu et autorisa Bill à repartir, le moment venu.

Sam avait récupéré son énorme paquet après le départ du train. Jack l’aida à le porter jusqu’au chariot et ils se rendirent chez Loren.

Sam salua les personnes présentes. Tout le monde lui rendit son bonjour avec un grand sourire. Sam demanda à voir un catalogue pour commander sa robe et le costume pour Jack. Ils le consultèrent tous les deux, Jack faisait rire Sam en commentant les croquis.

- "Jack, sois sérieux un instant, que penses-tu de celui-ci ?" dit Sam, en riant.

- "Il est très... bien mais c’est dur de se faire une idée comme ça..."

- "Bonjour tous les deux" dit le révérend dans leur dos.

Sam et Jack le saluèrent, assez surpris de le voir là.

- "J’ai libéré les enfants plus tôt aujourd’hui" expliqua le révérend.

- "Vous vouliez nous voir, révérend ?" demanda Jack.

- "Oui, je vous observe depuis tout à l’heure et je pense que la préparation au mariage ne sera pas nécessaire. Vous formez un beau couple et vous avez l’air de bien vous entendre et vous connaitre" déclara le révérend.

Jack lui serra la main, en guise de gratitude. Il était soulagé.

- "Sam, où est le Dr Mike ?" demanda Dorothy, un peu paniquée.

- "Elle est malade, pourquoi ?"

- "Parce que Grace s’est coupé et que ça saigne beaucoup !"

- "Amenez-la à la clinique, je vais jeter un œil" proposa Sam.

Elle quitta la boutique avec Jack et le révérend sur les talons. Elle ouvrit la clinique avec le double des clefs de Michaela.

Jack attendait Grace sur le pas de la porte et l’aida à s’installer sur la table d’examen.

- "Bonjour Grace" dit Sam, en se lavant les mains.

- "Bonjour Sam" dit Grace, un peu sous le choc.

Sam s’essuya les mains et s’approcha de sa patiente. Elle souleva le torchon que Grace avait posé sur sa main gauche.

- "Le saignement semble s’être arrêté le temps que vous arriviez" annonça Sam. C’était plutôt bon signe. Après avoir fait les points, Sam demanda à Grace de bouger les doigts. Celle-ci s’exécuta et tous ses doigts semblaient mobiles, la paie ne saignait plus.

- "Voilà Grace, mais faites attention à cette main, ne la laissez pas dans l’eau trop longtemps" conseilla Sam.

- "Oui Sam, merci beaucoup. Combien je vous dois ?"

- "Je ne sais pas, vous verrez avec le Dr Mike, d’accord ?" Jack aida Grace à descendre de la table et le révérend la raccompagna à son restaurant.

- "Tu es incroyable Sam !" dit Jack, en l’entourant de ses bras, pendant qu’elle rangeait le matériel médical.

- "Je n’ai rien fait d’extraordinaire tu sais" dit Sam, en gloussant car Jack déposait de fins baisers dans son cou.

- "Et maintenant, que fait-on ?"

- "On rentre voir Michaela. Je vais lui rapporter un peu du bouillon de Grace."

- "Je vais le chercher, occupes-toi de finir ici et on rentrera" dit Jack.

Il sorti pour aller chez Grace, mais fut arrêté par Hank, qui l’appela du Saloon.

- "Et vous êtes ?"

- "Hank, le propriétaire de cet établissement. J’ai entendu dire que vous envisagiez sérieusement d’épouser Samantha..."

- "Je n’envisage rien, je vais le faire !"

- "Attention, je les connais les femmes comme elle, elles ont un sacré tempérament en apparence mais au lit, c’est une autre histoire ! Laissez-moi m’occuper d’elle avant d’officialiser les choses..."

Jack attrapa Hank par le col de sa chemise. Matthew avait été témoin de l’échange verbal et voulut séparer les deux hommes.

- "Ne vous avisez plus jamais de parler d’elle comme ça ou je vous ferai regretter d’être venu au monde, c’est bien clair ?" menaça Jack. Il le fixait dans les yeux et Hank put y lire la fureur. Il eut un mouvement de recul.

- "Ok, vous fâchez pas, je voulais juste rendre service !"

- "Allez proposer vos services ailleurs dans ce cas" dit Matthew.

Jack relâcha Hank et ce dernier rentra dans son établissement, penaud.

- "Jack, ça va ?" demanda Matthew. Jack respira profondément, pour retrouver son calme avant de répondre : "Oui, merci Matthew." Jack tourna la tête vers la clinique alors que Sam en sortait.

- "J’aimerais que vous ne parliez pas de ça à Sam, s’il-vous-plait" implora Jack.

- "Ce n’était pas mon intention."

- "Jack ? Tout va bien ?" demanda Sam, face à la mine préoccupée de son fiancé.

- "Oui, j’ai croisé Matthew, nous discutions un peu. Je n’ai pas eu le temps d’aller voir Grace, tu m’accompagnes ?"

Il proposa son bras à Sam, salua Matthew et se dirigea vers l’établissement de Grace.

SJSJSJ

Jack et Sam avaient pris de quoi déjeuner, en plus du bouillon pour le Dr Mike.

Le voyage du retour se passa dans le plus grand silence.

- "Jack, est-ce que j’ai fait quelque chose de mal ? Tu ne me parles plus depuis que nous sommes partis..."

- "Non ma douce, tu n’as rien fait. Je pensais à plein de choses... D’ailleurs, tu n’as pas choisi ta robe...

- "Oh mon dieu, tu as raison ! Que je suis bête ! Pardonnes-moi, je te jure que j’y retourne cet après-midi pour passer la commande !"

- "Je pense que ça peut attendre demain, tu ne vas pas ressortir juste pour ça, si ?"

- "Attends, je ne te suis pas... tu n’es pas fâché à cause de ça ?"

- "Bien sûr que non, je ne vais pas t’en vouloir d’avoir quitté la boutique de Loren pour aller aider Grace ! Que vas-tu imaginer..." dit Jack en prenant la main de Sam dans la sienne.

Voyant qu’il n’avait pas l’intention d’en dire plus, Sam n’insista pas.

Ils rentrèrent dans la grande maison et Sam monta voir Michaela. Elle frappa doucement à la porte et la voix endormie de son amie l’invita à enter.

- "Michaela, je vous ai rapporté quelque chose à manger, de chez Grace, ça vous fera du bien" dit Sam, s’asseyant sur le bord du lit. Michaela était très pale et semblait fatiguée.

- "Merci Sam, c’est très gentil à vous" dit-elle en lui souriant.

Sam posa sa main sur le front de son amie, qui semblait fiévreuse.

- "Vous avez un peu de fièvre..."

- "Oui j’ai senti aussi. Alors, comment ça s’est passé avec le train ce matin ?"

- "Un peu de tartre dans la cheminée mal entretenue... rien de grave, le train est reparti à l’heure. J’ai voulu commander ma robe et un costume pour Jack mais Grace s’est entaillé la main. J’ai nettoyé et fais quelque points. Je pense que ça devrait aller" expliqua Sam.

- "Merci de vous être occupée d’elle, Sam."

- "Avec plaisir, une chance que j’ai eu le double des clefs de la clinique. J’ai tout nettoyé et rangé après mon passage" dit Sam, qui savait que Michaela aimait l’ordre, surtout à son cabinet médical.

Michaela termina son bouillon et voulut se lever pour se rafraichir et prendre l’air. Sam remarqua un peu de sang dans son lit. Elle ne dit rien mais retira les draps. Michaela la regarda faire puis lui sourit. Les deux femmes se comprenaient bien. Sam prit les draps pour les laver car Michaela se sentait très faible. Elle s’installa sur son perron et resta seule et silencieuse.

Jack l’avait salué quand ils s’étaient croisés dans la cuisine et vit Sam passer les bras chargés. Il voulut l’aider mais elle refusa. Il resta interdit un moment mais mit le couvert pour le déjeuner.

Sam revint peu après et Jack demanda doucement des nouvelles du médecin.

- "Elle... va bien ! Histoire de filles" dit Sam mais Jack comprit le message.

Ils déjeunèrent en discutant des préparatifs de leur mariage. Après le repas, Jack se chargea de la vaisselle. Sam sortit sur le perron pour donner des nouvelles de ses fils à Michaela.

- "Matthew garde Brian pour le week-end, vous allez pouvoir vous reposez un peu."

- "Je pense que je cumule du retard de sommeil, ça me fera le plus grand bien !"

- "Si vous avez trop mal au ventre, j’ai de quoi soulager la douleur, au cas où..." glissa Sam.

Michaela lui sourit et promis d’y réfléchir, si elle ne tenait pas le choc. Elle lui demanda ensuite si elle avait commandé sa robe mais Sam lui expliqua en détail comment elle avait été détournée de son projet. Michaela lui proposa de se servir des catalogues que sa mère lui envoyait souvent de Boston, pour faire un choix.

Sam récupéra les brochures dans la chambre de Mike, elle en profita pour aérer les pièces du haut. Elle descendit préparer du thé pour l’après-midi, puis elle sorti retrouver Mike sur le perron.

Les deux femmes passèrent le reste de la journée à regarder les patrons. Sam repéra un modèle qui lui plaisait beaucoup. Elle craignait de ne pas le trouver dans la boutique de Loren, même s’il passait commande à Denver. Sam appela Jack pour jeter un oeil sur les costumes et Mike leur raconta qu’elle avait eu beaucoup de mal à faire mettre un costume à Sully. D’ailleurs, il s’était marié en tenue cheyenne.

- "Ce genre de vêtements lui fait trop penser à l’uniforme militaire et ça lui rappelle de mauvais souvenirs de la guerre. Il déteste l’armée, principalement à cause de leur manière de traiter les indiens..."

Sam et Jack échangèrent un regard et ne firent aucun commentaire.

Jack décida de s’occuper des bêtes en l’absence de Brian, laissant les deux amies à leurs occupations.

Sam passa un moment avec Michaela puis la laissa seule un moment. Elle rentra chez elle, s’occuper un peu de sa maison. Jack l’avait vue se diriger vers sa maisonnette et l’y retrouva.

- "Jack, tu n’as pas choisis de tenue pour le mariage..." dit Sam en fronçant les sourcils.

- "Tu sais que je suis tenu de me marier en uniforme normalement..."

- "Certes mon colonel, mais où vas-tu trouver un uniforme de l’armée de l’air ici, petit malin ?"

- "Petit malin ? Major, c’est de l’insubordination ça" dit Jack en éclatant de rire.

Sam se blotti dans ses bras, il y avait bien longtemps qu’on ne l’avait plus appelée major.

- "J’ai l’impression de vivre à des milliards d’années lumières du SGC... Oh mais Jack, on a oublié de prendre ma commande !"

Ils sortirent de la maison pour décharger le chariot. Jack porta le paquet dans le salon de Sam.

Il voulait la laisser l’ouvrir mais elle lui demanda de lui faire cet honneur.

- "Disons que c’est mon cadeau de fiançailles pour toi !"

- "J’ai hâte de voir ça !"

Jack déchira l’emballage et sorti son couteau militaire pour faire levier et soulever la planche du dessus.

- "C’est... un télescope ?"

- "Oui... celui de Brian est cassé et je me suis dit qu’un neuf me rapprocherait un peu de toi..."

Jack embrassa fougueusement sa fiancée.

- "D’ailleurs, ce soir je dois vérifier quelque chose..." dit Sam.

- "Et quoi donc ?"

- "Quand je suis arrivée, j’ai réparé le télescope de Brian comme j’ai pu et j’ai cru voir un satellite en orbite. Bien entendu, c’est impossible... Je me suis demandée si je n’avais pas rêvé..."

- "C’est peut-être notre ami Thor... ou n’importe quel Asgard. Ils surveillent la Terre depuis longtemps...

- "Moui... c’est une possibilité, en effet" admit Sam.

- "Ou est-ce toi qui ne reconnait pas la carte du ciel..." lâcha Jack, contrarié.

- "Jack, tu as beau te passionner pour l’astronomie, ça n’en reste pas moins mon domaine ! Si c’était une étoile, je le saurai !"

- "Donc tu sais mieux que tout le monde ce qui se passe là-haut ?"

- "Que tout le monde, non. Mais que toi, sûrement ! J’ai passé des années à étudier l’univers, les galaxies et même ta chère porte des étoiles !"

- "Et voilà, il y avait longtemps que le professeur Carter ne nous avait pas sorti sa science !"

- "Je te demande pardon ? On peut savoir ce qui t’arrive ?" s’indigna Sam.

- "Il n’y a aucun domaine où tu n’excelles pas ! Même l’astronomie, une de mes passions depuis des années, tu me la voles !"

Jack quitta la pièce, furieux. Sam resta interdite face à sa colère. Elle ne comprenait pas pourquoi il s’était emporté de la sorte. Elle le connaissait assez pour savoir qu’elle ne devait pas lui courir après et de toute façon, elle n’en avait pas l’intention. Sam se doutait qu’il était allé courir dans les bois, pour se calmer. Elle rangea sa maison, comme c’était prévu, puis monta le télescope et l’installa devant une des fenêtres du salon. Elle referma sa maison et rentra chez Michaela. Celle-ci s’était installée dans son fauteuil préféré avec un livre, mais elle s’était endormie Sam remarqua des traces de larmes sur les joues de son amie Elle comprenait sa peine. Sam se doutait depuis un moment que Sully et elle voulait un bébé mais rien ne venait.

Elle s’affaira donc à la cuisine, pour préparer le dîner, en silence. Elle était ressortie chercher des légumes dans son potager mais ne croisa toujours pas Jack.

Pendant que ses légumes cuisaient, Sam monta à l’étage refermer les fenêtres. Elle remarqua de la lumière chez elle et se douta que Jack était rentré. Ce qui la rassurait car la nuit commençait à tomber.

Elle redescendit doucement quand elle entendit Mike lui demander : "Sam, tout va bien ?"

- "Oui, merci. Et vous ? Reposée ?"

- "J’ai toujours mal au ventre, donc si vous avez un remède avant que j’aille me coucher, je suis preneuse."

- "Je vous donnerais ça" dit Sam en lui souriant. Elle continua à s’affairer pour le dîner mais Michaela s’installa à sa table de cuisine et l’observa.

- "J’ai entendu des éclats de voix tout à l’heure Sam..."

- "Ce n’est rien... O’Neill est parfois un peu têtu et comme je le suis aussi... ça donne ça !"

- "O’Neill ? C’est la première fois que vous utilisez son nom pour parler de lui..."

- "Oui, je sais. Avant, on ne s’appelait jamais par nos prénoms, à cause du travail. Vieille habitude sans doute" dit Sam. Elle avait même failli dire "le colonel O’Neill" mais s’était rattrapée juste à temps.

- "Il est fâché pour quoi ?"

- "Comment savez-vous que c’est lui qui est fâché et pas moi ?"

- "Sam, je suis mariée... j’ai l’habitude et comme vous, je ne me laisse pas faire..."

- "Il se déprécie souvent. Il se pense moins intelligent qu’il ne l’est. Il ne se fait pas confiance et parfois, il me perçois comme une menace je suppose."

- "Pourquoi ?"

- "Parce que je suis une femme, très intelligente - mais ça, ce n’est pas moi qui le dit. De plus, j’ai fait de longues études, toutes soldées par de nombreux diplômes..."

- "Et vous en jouez beaucoup ?" demanda Mike.

- "Non ! C’est moi qui suis nul !" dit Jack, dans leur dos. Les deux femmes étaient absorbées par leur conversation et le dîner, si bien qu’elles ne l’avaient pas entendu rentrer.

- "Désolé de m’être emporté, j’espère que tu me pardonneras..."

Sam fit quelques pas vers lui et se jeta à son cou. Le baiser qu’elle lui donna permit à Jack de se faire une idée de la réponse.

- "Passons à table ! C’est prêt !" dit Sam, fière d’elle. Ils dinèrent tous les trois dans la cuisine, puis Sam donna un cachet à Mike pour l’aider à soulager ses douleurs.

Elle l’aida ensuite à refaire son lit. La journée avait été tellement chaude que les draps avaient eu le temps de sécher. Michaela se mit au lit et Sam rentra chez elle pour admirer le ciel avec Jack.

- "Je crois que tu avais raison... ce n’est pas une étoile ni un satellite... Je vote pour nos amis gris" lui dit Jack quand elle franchit le seuil.

Il avait réglé l’instrument et invita Sam à regarder. Elle observa un long moment en silence.

Pendant qu’elle était occupée, Jack se glissa dans le coin cuisine et revint avec une surprise pour Sam.

- "Oh mon dieu Jack ! De la gelée bleue !"

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?