baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Personnages > Personnages secondaires > Personnels de la base > Docteurs > Docteur Osbourne

Docteur Osbourne

Titiasyl, mardi 24 avril 2018

1/ Identité
Nom : Dr Harold Osbourne.
N°USAF : Aucun.
Grade : Scientifique chercheur.
Poste : Assistant, équipe scientifique de recherches.
Date de naissance : 22 avril 1968.
Nationalité : Citoyen des Etats-Unis.
Cheveux : Bruns.
Yeux : Marron.
Lieu de naissance : Eugene, Oregon, Etats-Unis.
Historique : Osbourne s’est intéressé à l’astronomie dès son plus jeune âge, quand on lui a offert un télescope. Il a étudié l’astrophysique à l’université de Chicago, dont il a reçu le diplôme en 1990. Il s’est joint au centre de recherches astrophysiques de l’Antarctique en 1993, avant de rallier le SGC. Dans l’Antarctique, il étudiait la zone entourant la porte des étoiles.

2/ Carrière scientifique
Centre de recherches astrophysiques : Le Dr Osbourne s’est joint au Centre de recherches astrophysiques (CRA) de l’Antarctique après avoir quitté l’Université de Chicago avec un doctorat. Le rôle du centre est d’étudier l’évolution des structures de l’univers. Les caractéristiques du pôle Sud sont favorables à ces recherches. En raison du long hiver froid, le ciel nocturne est dénué de nuages, l’idéal pour un site d’observation. La lumière infrarouge émise par les objets spatiaux est étudiée avec des télescopes particuliers. On étudie aussi les micro-ondes lumineuses. Bien qu’on ne puisse les voir, on pense qu’elles existent dans tout l’univers – des restes du Big Bang. On espère déterminer comment l’univers s’est formé en étudiant ces radiations micro-ondes de fond. Les aptitudes d’Osbourne, développées au CRA, ont été déterminantes pour son recrutement au SGC.
Spécialités : Osbourne est spécialisé en astronomie infrarouge. Ces recherches permettent de détecter des objets émettant de la lumière non visible. La lumière des étoiles, des planètes et des poussières de l’univers est déterminée par leur température. Tandis que le soleil est aisément visible grâce aux ondes courtes qu’il émet, les étoiles plus froides irradient de la lumière à plus grande longueur d’onde, détectée par des télescopes comme le Spirex (Explorateur à infrarouges du pôle Sud). Les étoiles nouvelles, plus froides que les étoiles classiques, seront plus aisément détectées par ce dispositif.
Statut actuel : Ayant survécu au virus contracté à cause d’Ayiana, le Dr Osbourne continue ses recherches dans la station du SGC.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?