baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Démétra > Les histoires > OS > OS en série > Dans les yeux de Sam > Sam Carter’s eyes

Sam Carter’s eyes

Démétra, lundi 9 avril 2018
Aux yeux du colonel Carter :

* Je suis le technicien chargé de réceptionner les codes des GDO, de transmettre les informations au général et poser ma main sur le scanner pour ouvrir l’iris. Je suis celui qui filtre les appels pour le général, ne laissant passer que les siens car je sais qu’ils ont besoin de se parler, surtout quand les journées sont chargées. Je suis celui qui lui glisse toujours une copie de l’emploi du temps du général. Je suis celui qui l’appelle quand le général est odieux car seule sa présence le calme, avec un sourire, elle le désarme et en fait ce qu’elle veut sans jamais en abuser.
Je suis celui qui admire cette femme en secret et envie le général Jack O’Neill, je suis le sergent Walter Harriman.

* Je suis le sergent qui travaille avec elle depuis des années sur la Porte des Etoiles. Je suis celui qui connaît ses protocoles et sa manière de travailler, j’anticipe ses demandes et réactions quand elle doit résoudre un problème. Je lui donne toujours un coup de main à bricoler sur sa moto dans son labo, je suis celui qui gère les problèmes techniques et électriques de la base, sous ses ordres. Je suis celui qui prend les décharges à sa place et ça ne me dérange pas. Je suis celui qui l’accompagne souvent faire un tour en moto, le dimanche quand il fait beau et je la laisse toujours gagner quand on fait la course.
Je suis celui qui l’admire en secret parce que c’est une femme étonnante et courageuse, je suis le sergent Sylvester Siler.

* Je suis celui qui l’a demandé en mariage. Je suis celui qu’elle a appelé son fiancé. Je suis celui qui a acheté une maison pour elle. Je suis celui qui l’aime alors que son cœur est déjà pris. Je suis celui qui a été muté de Denver à Colorado Springs pour me rapprocher d’elle mais ça n’a fait que nous éloigner. Je suis celui qui a eu la chance de partager sa vie et son lit pendant quelque temps. Je suis celui qui l’a aidé à comprendre ses sentiments pour Lui, malgré moi. Je suis celui à qui elle a brisé le cœur, sans vouloir me faire de mal. Je suis celui qui l’a pardonnée pour ce geste.
Je suis celui qui l’aime et qui cherche avant tout son bonheur à elle, je suis Pete Shanahan.

* Je suis celui qui a été un second père pour elle. Je suis celui qui l’a sortie du Pentagone où elle gâchait son talent et son intelligence. Je l’ai faite entrer dans SG1, malgré les premières protestations de son supérieur. Je suis celui qui a toujours veillé à son bien-être, la protégeant du mieux que j’ai pu pendant que j’étais son général. Je suis celui qui a recommandé le colonel O’Neill pour me succéder, sachant qu’il veillerait aussi bien, si ce n’est mieux que moi, sur elle. Je suis celui qui les a protégé quand ils ont pris conscience de leurs sentiments. Je suis celui qui est allé la chercher en Antarctique. Je suis celui qui l’a soutenue quand le colonel O’Neill a disparu à plusieurs reprises. Je suis celui qui a veillé sur sa santé dans les moments difficiles où elle refusait de prendre soin d’elle.
Je suis celui qui l’aime comme ma propre fille et elle le sait, je suis le général George Hammond.

* Je suis celui qui l’a tenu dans mes bras à la seconde où elle est venue au monde. Je suis celui qui a plongé le premier dans ses yeux bleus, sachant que je mourrais heureux tant qu’ils seraient là pour me contempler. Je suis celui qui l’a déçue mais qui n’ai pas cessé de l’aimer et d’être aimé en retour, malgré tout. Je suis celui qui a été le plus dur et glacial avec elle. Je suis celui qui l’a fait souffrir bien malgré moi. Je suis celui qui restera à jamais fier d’elle, de ce qu’elle est, de ce qu’elle sera. Je suis celui qui tuerait pour elle. Je suis celui qui est heureux quand elle est heureuse, je suis celui qui est furieux quand elle est malheureuse. Je suis celui qui est fou d’inquiétude quand elle est malade ou triste. Je suis celui à qui elle ne se confie pas, elle n’a pas besoin, je lis en elle comme dans un livre ouvert. Je suis celui à qui elle n’avouera pas qu’elle aime un homme plus âgé. Je suis celui qui l’y encourage quand même. Je suis celui qui va l’abandonner mais je sais qu’elle sera protégée et aimée, même quand je ne serai plus là. Je suis celui qui partage mon amour pour elle avec Selmak. Je suis celui qui l’aimera jusqu’à la nuit des temps, quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle décide.
Je suis celui qui l’aime sans réserve, pour ce qu’elle est, je suis le général Jacob Carter, je suis son père.

* Je suis celui qui lui offre l’abri de mes bras, quand elle en a besoin. Je suis celui qui s’entraine avec elle, quand elle en a besoin. Je suis celui qui écoute, quand elle en a besoin. Je suis celui qui parle peu mais juste, quand elle en a besoin. Je suis celui qui l’aime comme un frère d’armes, bien qu’elle soit une femme. Je suis celui qui ne la traite jamais comme un être inférieur, car nous sommes tous à ses pieds. Je suis celui qui la considère comme un être supérieur au vu de son intelligence. Je suis celui qui ne doute jamais de ses capacités, même quand elle hésite. Je suis celui qui choisis les films pour elle, lors de nos soirées pizza/télé car je suis toujours le seul à interpréter ses silences et comprendre son état d’esprit du moment. Je suis celui qui retient O’Neill ou le sermonne quand il va trop loin avec elle. Je suis celui qui retient Daniel Jackson, quand je sais qu’elle n’est pas d’humeur à entendre ses remarques sur son duo avec O’Neill. Je suis celui qui les empêche tous deux de se sauter à la gorge devant elle, même si je sais qu’ils l’aiment tous les deux. Je suis celui qui lui offre le havre de paix silencieux et solide qu’elle recherche parfois avec leur dispute.
Je suis celui qui l’aime comme une guerrière, je suis Teal’c de Chulak.

* Je suis celui qu’elle connaissait avant de la rencontrer. Je suis celui qui a percé le mystère de la Porte des Etoiles à sa place et pourtant, elle ne m’en tient pas rigueur. Je suis celui qu’elle pleure toujours quand je meure. Je suis celui qu’elle serre dans ses bras quand je reviens à la vie. Je suis celui vers qui elle se tourne quand le général ne veut pas l’écouter, à propos d’une mission. Je suis celui qui lance les projets de vacances ou de soirées télé. Je suis celui qui lit la fatigue sur son visage. Je suis celui qui la force à se reposer. Je suis celui qui sait quand elle a pleuré mais je sais aussi pourquoi. Je suis celui qui lui apporte toujours mon soutien, même quand elle n’en veut pas. Je suis celui qui va la chercher pour aller au mess, quand le général n’est pas déjà passé par son labo. Je suis celui sur qui elle s’appuie pour traduire les inscriptions sur les machines qu’elle essaie de faire fonctionner. Je suis celui qu’elle estime pour son intelligence. Je suis celui qu’elle respecte même quand mes théories sont farfelues. Je suis celui qui parle 23 langues mais qui pourrait en apprendre dix de plus, si elle me le demandait. Je suis celui qui décode ses expressions ou ses postures, je parle le "Samantha Carter". Je suis celui qui gâche souvent ses têtes à têtes avec son général, mais à qui elle pardonne toujours. Je suis celui que Teal’c doit parfois contrôler car je suis celui qui ne veut que son bonheur, quitte à me faire frapper par Jack. Je suis celui qui a pris, sans le vouloir, la place de son frère dans son cœur. Je suis son frère d’armes, bien que je ne sois pas militaire. Je suis celui qu’elle défend quand Jack est injuste, même si parfois, elle est d’accord avec lui, dans le fond. Je suis celui à qui elle n’avouera pas qu’elle l’aime, car je n’en ai pas besoin, je le sais.
Je suis celui qui l’aime comme si elle était ma propre sœur, je suis le docteur Daniel Jackson.

* Je suis celui qui l’aime. Je suis celui qu’elle aime. Je suis le seul à avoir un sourire qui porte mon nom. Je suis le seul à savoir la faire rire, quand la situation ne s’y prête guerre et surtout si la situation est désespérée. Je suis celui qui allume des étoiles dans ses yeux quand je la regarde et j’aime ça. Je suis son supérieur depuis plus de huit ans et je n’aime pas ça. Je suis celui qui était mort et qu’elle a ressuscité. Je suis celui qui était triste et qu’elle a ramené à la vie. Je suis celui qu’elle a secoué en débarquant du Pentagone. Je suis celui qui a changé de regard sur les scientifiques. Je suis celui qui était macho mais qui adore se faire mener par le bout du nez par cette femme, et seulement elle. Je suis celui qui lui confie ma vie tous les jours mais je suis aussi celui à qui elle la ramène toujours. Je suis celui qui ne comprend jamais rien à ce qu’elle raconte pendant les briefings, mais je suis celui qui n’en raterait jamais un. Je suis celui qui la fait rougir quand je l’observe. Je suis celui qui peut lui faire avouer ses secrets les plus intimes et j’aime ça. Je suis celui qui peut lui avouer mes secrets les plus intimes et j’aime ça. Je suis celui qui donnerait sa vie pour elle et qui l’a déjà fait. Je suis celui qu’elle trouve beau. Je suis celui qui adore la fine cicatrice qu’elle a au-dessus de la lèvre, sur la droite de son magnifique visage. Je suis celui qui connaît toutes les nuances de bleu dans ses yeux. Je suis celui qui lui ouvre ses bras chaque fois qu’elle en a besoin. Je suis celui qui lui ouvre ses bras quand j’en ai besoin. Je suis celui qui la trouve parfaite, en toutes circonstances. Je suis celui qui n’arrive pas à lui trouver de défaut. Je suis celui qui trouve que ce n’est pas humain d’être aussi belle et intelligente qu’elle. Je suis celui qui reconnaît son parfum avant qu’elle n’entre dans une pièce. Je suis celui vers qui elle se tourne quand tout va mal. Je suis celui vers qui elle se tourne quand tout va bien. Je suis celui dont elle ne peut pas se passer pour vivre et ça me fait peur mais j’aime ça. Je suis celui qui commande toujours des Jell’O bleus pour elle au mess. Je suis celui qui cache le dernier Jell’O quand il n’en reste plus pour elle. Je suis celui qui la protège contre tout mais surtout de son manque de confiance en elle. Je suis celui qui la protège du monde extérieur, si cruel pour elle. Je suis celui qui se met entre Daniel et elle, quand mon ami va trop loin. Je suis celui qui tolère que Teal’c lui offre ses bras, quand elle en a besoin. Je suis celui qui tolère que tous les officiers de la base en veuille à son corps mais j’accepte leur jalousie à mon égard. Je suis celui qui ne peut pas l’aime comme un père, car elle en a déjà deux. Je ne suis pas celui qui l’aime comme un frère, car elle en a déjà trois. Je suis celui qui arrive encore à la surprendre car pour elle, je suis romantique. Je suis celui qui lui fait l’amour, même si je suis épuisé. Je suis celui qui lui donne des orgasmes en la touchant à peine et j’aime ça. Je suis le seul à lui faire crier mon prénom. Je ne suis pas le premier à l’avoir demandé en mariage mais je suis le seul à l’avoir épousée. Je suis celui dont elle porte le nom. Je suis celui qui l’aime pour tous ceux qui ne la connaissent pas et je l’aime plus que tous ceux qui la connaissent, réunis.
Je suis le général Jack O’Neill et je l’aime.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?