baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Démétra > Les histoires > Fanfictions > Code Stargate > Le piège

Le piège

Démétra, lundi 30 avril 2018
Chapitre 10 - Le piège

"Jack, est-ce que ça va ?"

Jack sourit - enfin, c’est ce que Daniel devina au ton employé - et dit "ça ne peut pas être elle ! Elle m’a frappé !"

"Jack, tu as voulu la peloter, comment voulais-tu qu’elle réagisse ?" demanda Daniel, blasé.

Il aida Jack à se relever pour aller parler au Général Hammond.

"Colonel O’Neill ? Pourquoi saignez-vous du nez sur le sol de mon bureau ?" gronda le Général.

"Ohlala, longue histoire, mon Général" dit Jack, en s’asseyant dans un des fauteuils face au bureau de son supérieur. Daniel revint quelques secondes plus tard avec une trousse de premiers soins, soigna et nettoya le visage de son ami alors qu’il tentait d’expliquer ce qui se passait.

"Carter m’a frappé !"

"Le Major Carter a porté la main sur vous ?" demanda Hammond, incrédule.

"Oui, vous voyez, vous aussi vous trouvez ça étrange ! Bref, je suis passé la voir pour lui faire des avances et elle m’a frappé au visage ! Carter ne ferait jamais ça !"

"Attendez un instant, Colonel. Vous êtes en train de me dire que vous avez tenté d’agresser sexuellement votre second et c’est en se défendant qu’elle vous a frappé ?"

Jack répondit avec un air triomphant "oui, c’est exactement ça !"

"Mais Colonel, je vais devoir vous faire arrêter pour ça !"

"Général, Jack ne s’exprime pas bien et ne vous a pas tout dit" défendit Daniel, en secouant la tête. Il était évident que présentés comme ça, les faits ne plaidaient pas en faveur de Jack.

Daniel reprit alors tout depuis le début, pour calmer Hammond qui était rouge de colère et prêt à faire enfermer O’Neill. Il se détendit au fur et à mesure que Jack donnait des arguments pour sa défense.

"Vous pensez bien, mon Général, que jamais de la vie je ne ferais du mal à Carter ou ne la forcerait à faire quoi que ce soit ! Si j’étais, bien entendu, convaincu que c’est bien elle !"

"Oui, je vois. Mais soyez gentil, Colonel, la prochaine fois, venez me voir avant de vous lancer dans ce genre de plan !"

"Euh, oui, Monsieur."

Hammond décida de convoquer Sam Carter dès que possible pour pousser un peu le briefing sur la dernière mission et la forcer à se dévoiler, si elle n’est vraiment pas elle-même.

"Colonel, allez à l’infirmerie !" ordonna le Général.

"Mais ça va, Monsieur !"

"Je sais ça, je ne veux pas qu’elle se retrouve avec vous dans la pièce !"

Face à la logique implacable, Jack quitta la pièce, laissant Daniel et Hammond tous les deux. Hammond fit appeler Carter par Harriman mais elle ne se présenta pas. SG1 chercha dans la base car le registre de sécurité ne mentionnait pas qu’elle avait quitté les lieux.

Ce fut finalement Sam qui trouva Teal’c.

"Psst, Teal’c ! Par ici !"

Teal’c s’enferma dans la pièce occupée par Sam Beckett.

"Le Colonel O’Neill m’a fait des avances, je ne sais pas quoi faire !" dit Sam, en chuchotant.

"Je sais, j’en ai été informé. Il se doute que le Major Carter n’est pas dans son état normal. Peut-être devrions-nous lui avouer la vérité ?" proposa Teal’c.

"Non, il ne me croira jamais !"

"Et pourquoi non ?"

"Parce que c’est délirant de lui avouer que je voyage de corps en corps depuis cinq ans !"

"Non."

"Là, c’est à mon tour de vous demander, pourquoi non ?"

"Parce que le Colonel O’Neill voit des choses étonnantes depuis des années et même s’il ne comprendra sûrement pas comment vous faites, il sera parfaitement en mesure de vous croire."

Sam Beckett réalisa alors que son ami Jaffa avait sûrement raison, O’Neill voyageait à travers la galaxie depuis longtemps, il serait sans doute disposé à croire également Teal’c s’il lui apportait son soutien. Ils décidèrent de se rendre en salle de briefing. Les deux hommes trouvèrent Daniel et le Général qui les attendaient.

"Major Carter, asseyez-vous" l’invita doucement le Général et Sam obéit, nerveusement.

"Souhaitez-vous porter plainte contre le Colonel O’Neill ?"

"Non, mon Général" répondit Sam Beckett, persuadé que ça nuirait sans doute à la carrière de Carter, d’autant qu’il savait que c’était un piège.

"Très bien. Le Colonel O’Neill m’a avoué vous avoir provoqué et que vous aviez agi en état de légitime défense, Major" expliqua Hammond.

Sam hocha la tête mais l’alarme de la base retentit. Tout le monde descendit en salle de contrôle et Harriman annonça au Général qu’ils recevaient un code Tok’ra. Une fois l’iris ouvert, Jacob Carter franchit la Porte.

Hammond salua son vieil ami et Jacob regarda dans la direction de Sam Beckett.

"Qui est-ce ?" demanda Jacob.

"Jacob ? De qui parles-tu ?"

"De cette personne entre Daniel et Teal’c."

"Mais, c’est Sam, ta fille !"

"Non, je ne crois pas !"

George Hammond fit remonter tout le monde en salle de briefing et fit venir le Colonel O’Neill sur-le-champ.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?