baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Le coin des ami(e)s > Démétra > Les histoires > Fanfictions > Il était une fois > CHAPITRE 5 - Révélations

CHAPITRE 5 - Révélations

Démétra, samedi 16 juin 2018
CHAPITRE 5 - Révélations

Jack se préparait au duel. Daniel, se sentant affreusement coupable, hésitait à aller lui parler.

En effet, il avait été celui qui avait menti en prétendant que la Princesse était la promise du Chevalier et Jack s’était sans doute senti obligé de le suivre dans son mensonge afin d’une part, de récupérer Sam et d’autre part, de ne pas énerver encore un peu plus cet hurluberlu !

L’homme était vraiment fou et Jack ne voulait en réalité qu’une seule chose : sauver la princesse, coûte que coûte !

« Je, hum… » commença le jeune homme, ne sachant pas vraiment quoi dire.

Jack le regarda en biais et face à la mine penaude de Daniel, il lui sourit.

« Tout va bien, on ne pouvait décemment pas la laisser ici ! Mais vous vous expliquerez avec elle ! Ces fiançailles sont beaucoup trop rapides à mon goût ! »

Rassuré par ces paroles, Daniel promit à Jack de réparer le malentendu dès que possible. Il était cependant un peu triste que Jack ne songe pas sérieusement à faire de la princesse son épouse…

En temps voulu, le duel commença sur ce qui passait pour être le centre du village. Les esclaves de Jonas faisaient une ronde autour du champ de bataille et chacun des adversaires prit une épée.

Sans attendre que Jack finisse de s’éloigner, Jonas le chargea et tenta de l’attaquer. Le Chevalier avait anticipé cette traitrise et esquiva le coup avec brio.

Il lui retourna la politesse et finit par le faire tomber au sol mais Jonas, d’un coup de pied, renversa Jack. Il laissa tomber son épée mais réussit à se relever immédiatement, afin de ne pas être transpercé par la lame de Jonas.

Sam s’était jetée dans les bras de Daniel, incapable d’assister au spectacle. Ce dernier lui avait passé un bras dans le dos et tentait de la réconforter.

Jack réussit à stopper Jonas en lui portant un coup de pied dans la poitrine et à lui prendre son épée.

Alors que Jack allait porter le coup mortel, il suspendit son geste et son regard croisa celui de Sam.

Il lui tendit son épée, afin qu’elle se venge elle-même. Elle avança et prit l’épée offerte. Elle souleva la lame au-dessus du cœur de son kidnappeur mais sembla paralysée.

Elle baissa les bras et regarda le chevalier.

« J’en suis incapable… » dit-elle tristement.

« Tuer un homme n’est pas chose aisée » répondit-il doucement. Il ouvrit ses bras et Sam vint de blottir contre lui, alors qu’il tenait toujours Jonas en respect avec sa propre épée.

Abu s’avança et demanda aux esclaves de Jonas ce qu’ils voulaient faire de leur tortionnaire. La foule gronda et Jack entraina Sam à l’écart. Rejoints par Daniel et Teal’c, ils regardèrent les hommes attraper Jonas et le jeter du haut d’une falaise.

« Nous avons compris qu’il n’était pas un Dieu et que personne n’avait le droit de nous réduire en esclavage de la sorte ! » leur dit Abu. « Merci de nous avoir aidé et désolé d’avoir enlevé la Princesse. »

Jack donna une tape amicale sur l’épaule du jeune homme puis il décida que son armée devait se remettre en route.

L’armée se remit en marche, Sam et Daniel chevauchant côte à côte. Jack pouvait les entendre discuter ensemble, baissant le ton lorsqu’il s’attardait un peu en arrière. Visiblement, ce qu’ils avaient à se dire était d’ordre très privé.

En effet, Daniel en bon érudit aimait raconter à ses amis et connaissances tout ce qu’il savait sur un sujet. Ici, il s’agissait du chevalier Jack. Il avait commencé par expliquer à la Princesse que ses fiançailles avec le Chevalier n’étaient pas réelles, ce que la jeune femme avait deviné plutôt facilement.

Le sujet avait assez rapidement dérivé et Daniel finit par raconter à Sam comment ils s’étaient rencontrés.

« Jack avait un jeune garçon. Un jour, pour faire plaisir à l’enfant, il l’avait mis sur son cheval afin de le balader un peu. Le cheval s’est emballé et il est parti au galop. Le garçonnet a tenté de tenir en selle mais a fini par tomber. Il s’est ouvert le crâne puis il est mort. Jack ne s’en est jamais remis. Son épouse était, elle aussi, anéantie. Incapable de soutenir son regard, il est parti en guerre contre un ennemi voisin. »

Daniel marqua une pause en soupirant.

« C’est une histoire qui se répète. Un seigneur Goa’uld avait asservi toute une population afin d’extraire un minerai précieux du sol. Les esclaves ont essayé de se rebeller et Jack est arrivé avec ses compagnons d’armes afin de les aider. Je voulais étudier des textes détenus par le Seigneur Râ, aussi me suis-je joint à leur compagnie. Nous avons réussi à battre Râ et j’ai rencontré mon épouse parmi les esclaves affranchis. Je suis resté vivre avec elle alors que le Chevalier rentrait chez lui. »

« Vous êtes marié ? Je l’ignorais… » dit Sam doucement, se doutant que le silence de Daniel à ce sujet n’augurait rien de bon.

« Les terres où résidait Jack ont été attaquées une nuit par un proche de Râ, le Seigneur Apophis. Craignant pour notre sécurité, Jack est venu nous rejoindre. Entre-temps, Apophis avait déjà lancé sa croisade contre nous et ma femme, Sha’re, a été enlevée, tout comme son frère que Jack aime beaucoup. Je crois que Skaara lui rappelle un peu son fils… »

« Donc, c’est pour cela que vous vous êtes réunis afin de poursuivre Apophis et sauver vos êtres chers ? »

Daniel hocha la tête.

« Nous ne voulons pas qu’il attaque tous les royaumes alentours. »

« Et quelle est son histoire ? » demanda Sam, en désignant Teal’c avec son menton.

« Il est l’ancien bras droit d’Apophis. Mais, il s’est rendu compte que son seigneur et maître n’était pas l’homme qu’il prétendait être. Il a attaqué de nombreux royaumes mais quand il a commencé à s’en prendre à GatesWood et à des Rois tels que George, Teal’c a décidé de nous rejoindre. Il est celui qui avait choisi Sha’re et Skaara… » dit tristement l’érudit.

Sam resta silencieuse. GatesWood abritait des royaumes paisibles tels que Hammond’s Land et Carter’s Land mais le déferlement de violence qui s’abattait sur eux était sans égal. Il était en effet urgent de se soulever et de combattre cet ennemi cruel qui pillait et assassinait sans cesse des populations calmes, sans même faire cas des femmes et des enfants.

Elle regarda doucement Cassandra, aux côtés de Janet, puis elle soupira.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?