baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 1 > Episode 15 : Le procès > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, dimanche 17 juin 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Teal’c
Je savais qu’un jour, je devrais affronter les conséquences des crimes que j’ai commis quand j’étais primat d’Apophis. Lors de cette mission sur P3X-1279, ce moment est arrivé. J’étais prêt à accepter mon sort.

J’ai aussitôt reconnu la planète Cartago. Les goa’uld aimaient y « récolter » des hôtes. Le village était désert, mais en entrant dans la salle de réunion principale, nous avons été encerclés par des hommes byrsa en armes.

Quand un jeune homme, Hanno, m’a accusé d’avoir tué son père, je n’ai pas été étonné. Je ne me souvenais pas de l’affaire, mais j’ai tué de nombreuses personnes quand j’étais au service d’Apophis. Il semblait inévitable qu’une de mes victimes cherche à se venger.

Quand Hanno m’a montré la béquille de son père, le souvenir m’est revenu. Apophis m’avait ordonné d’abattre un des villageois pour que les autres lui obéissent. J’ai choisi un infirme, que les gens de ce peuple fuyaient les Goa’uld et se cachaient ensemble. S’ils étaient ralentis par une personne, beaucoup d’entre eux seraient capturés. Quand j’ai tué l’homme, j’ai vu la douleur s’afficher sur le visage de son fils.

Les aînés du village ont décidé que je devais subir le Cor-ai, et j’étais prêt à affronter ma punition. O’Neill voulait que je fuie, mais j’ai refusé. Je ne voulais pas manquer de respect aux Byrsa. O’Neill savait que j’étais coupable, mais il ne voulait pas que j’assume les conséquences de mes actes. Etant aussi un guerrier, il a commis des actes similaires, sous les ordres de ses supérieurs, et sa conscience le lui reproche.

Lors du Cor-ai, mes amis de SG-1 ont prit ma défense. J’ai été honoré par leurs propos, mais j’étais quand même prêt à mourir. O’Neill et le capitaine Carter sont retournés au SGC pour ramener des renforts. Pourtant, connaissant les Tauri, je savais qu’une mission de sauvetage ne serait pas autorisée.

Daniel Jackson avait découvert pourquoi j’avais choisi de tuer le père de Hanno, et il l’a dit au Cor-ai. Mais aucune raison actuelle ne permet d’effacer ce que j’ai fait dans le passé. Avant mon exécution, les Jaffa d’Apophis ont attaqué. Le guerrier Shak’l m’a découvert le premier. Un enfant byrsa m’a donné un couteau, et j’ai pu tuer Shak’l et défendre la population.

Les Jaffa vaincus, j’ai donné mon long-bâton à Hanno, puisque le moment de mon exécution était arrivé. Mais il a dit qu’il pensait s’être trompé, et que le Jaffa qui avait tué son père était mort. Je n’aurais jamais espéré être ainsi pardonné et je lui en ai été très reconnaissant. Mais ce n’est qu’une de mes anciennes victimes, et je dois être prêt à affronter la même situation à l’avenir.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?