baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 2 > Episode 7 : Message dans une bouteille > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, mercredi 4 juillet 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Samantha Carter
SG-1 est allé sur P5C-353, une planète dénuée d’atmosphère, pour enquêter sur le signal non identifié qui en provenait. Selon Daniel, il s’agissait d’une onde électromagnétique qui émanait d’une sphère autoalimentée, une capsule temporelle.

Le colonel O’Neill a donné le feu vert pour ramener la sphère sur Terre et l’examiner. Elle était couverte d’inscriptions microscopiques. Le NID voulait qu’on lui remette la sphère, mais le général Hammond nous a permis de la garder vingt-quatre heures pour l’étudier. Nous avons peu progressé car le temps nous a manqué.

Soudain, la chaleur et les radiations émises par la sphère ont augmenté. Avant que nous ayons pu agir, elle s’est ouverte et des rayons en sont sortis pour nous empêcher de la déplacer. Le colonel O’Neill et Teal’c l’ont emportée vers la porte des étoiles, mais la sphère a encore déployé ses rayons, et l’un d’eux a traversé l’épaule du colonel O’Neill, l’épinglant contre un mur.

Le colonel O’Neill a ordonné à Teal’c de tirer sur la sphère. J’ai souligné que ce serait peut-être une erreur, mais on ne m’a pas écoutée. La sphère a absorbé la décharge. J’ai prévenu le général que nous étions en train de l’alimenter. Au lieu de lui tirer dessus, nous avons tenté de couper le rayon, qui se révéla être des centaines de fois plus dur que l’acier.

Nous avons formé un détachement spécial chargé de comprendre ce qu’était la sphère et comment l’arrêter. Janet m’a montré un échantillon de sang du colonel : la sphère lui injectait un virus à action rapide. En regardant la pièce sous lumière ultraviolette, j’ai pensé que nous verrions peut-être ce qui se passait. C’était incroyable. La sphère infectait à la fois le colonel et le mur derrière lui.

Le virus s’est répandu partout. Le général Hammond voulait faire évacuer la base, mais je le lui ai déconseillé. Il nous a donc coupés du monde extérieur et il a déclenché l’alerte Code Rouge. Puis les organismes de la sphère ont envahi le système informatique, et l’autodestruction s’est activée pour dans trois heures. Comme les organismes se nourrissaient d’énergie, l’explosion servirait à répandre l’infection sur le Terre.

J’ai trouvé un moyen de la ralentir, mais c’était insuffisant. Si les organismes ne nous avaient pas montré comment communiquer avec eux, tout aurait été perdu. Parlant par la bouche du colonel, ils nous ont expliqué qu’ils étaient restés en sommeil dans la sphère. Hélas, nos expériences les avaient réveillés. Une fois réactivés, ils ne pouvaient pas retourner dans leur monde sans être détruits. Ils avaient entrepris de se répandre pour survivre. Nous leur avons trouvé une nouvelle planète et ils sont partis. Le colonel est en convalescence. Janet dit qu’il s’en sortira bien. Cette aventure nous a appris à être prudents. Il y a tant de choses dans l’univers que nous ne comprenons pas…

Capitaine Samantha Carter

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?