baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 3 > Épisode 14 : Invasion > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, mardi 31 juillet 2018

Document classé secret.
Saisir le code : *******
Saisi par : Jack O’Neill.
On pourrait croire que le SGC est un endroit sûr. La Terre est une planète protégée, non ? Mais les Goa’uld ne sont pas les seuls méchants de la galaxie. D’autres voisins nous ont rendu visite. Sans même apporter de la bière…

Avec le recul, je crois que le général Hammond était un peu trop impassible quand il a vu SG-1 revenir de mission, ses membres épuisés et trempés jusqu’aux os. Mais je n’ai rien remarqué de bizarre quand il nous a ordonné de nous rendre à l’infirmerie. Le Dr Fraiser avait ses aiguilles prêtes pour les examens habituels. Pourquoi aurais-je été soupçonneux ? Le SGC est un endroit sûr. Eh bien, je me trompais !

L’infirmière m’a fait une piqûre, et puis… plus rien. Je me suis réveillé attaché dans un harnais bizarre et suspendu au plafond ! Et la moitié des gars du SGC dormaient suspendus à côté de moi. Le major Davis était réveillé, ignorant ce qui était arrivé. Puis le Dr Fraiser est entrée. C’était très bizarre : elle aussi pendait, à trois mètres de moi.

Faisant le mort, j’ai regardé Fraiser et Siler amener un de nos gars dans la salle, sur un brancard. Suivis par… un alien ! Puis, une fois le soldat pendu au plafond, l’alien s’est transformé, prenant son apparence. De plus en plus bizarre…
Après le départ des aliens, Davis et moi avons réussi à nous libérer. Nous avons essayé de réveiller Fraiser, mais dès que je lui ai enlevé le truc qu’elle avait sur la tête, des alarmes ont retenti, et son double alien est arrivée à la course. Je l’ai assommé d’un bon direct du droit, mais j’ai trouvé ça… bizarre. La femme portait un dispositif étrange. Quand je le lui ai enlevé, « Fraiser » s’est retransformée en un horrible alien.

A ce moment là, Daniel est arrivé – sauf que ça n’était pas Daniel ! Il braquait son revolver sur ma tête et moi sur la sienne. Il m’a appelé « colonel ». Ca ne pouvait donc pas être lui. En fait, il s’agissait de Carter. Elle m’a raconté ce que j’avais raté : l’invasion des aliens, la situation d’alerte, Teal’c prisonnier…

Pendant que Carter bricolait un dispositif pour perturber la duplication, Davis et moi sommes partis rechercher Teal’c. Nous l’avons libéré, mais les choses ont commencé à mal tourner. Au moins, le gadget de Carter marchait : les aliens qui nous tiraient dessus étaient redevenus très laids. Soudain, ils ont tourné les talons. Carter a fait remarquer qu’ils avaient eu accès à nos esprits, et que nous ne pouvions pas leur permettre de partir. Elle a fermé la porte des étoiles, mais ça n’a servi à rien.

Ces types avaient un instinct suicidaire ! J’ai descendu le bouclier antiexplosion juste à temps. Leur chef s’est autodétruit, et il a démoli la salle de la porte des étoiles.
Siler aura du pain sur la planche, les semaines qui viennent ! Mais nous avons eu de la chance. Ici, nous sommes en première ligne. C’est à se demander si nous aurons autant de chance la prochaine fois. Ou celle d’après…

Colonel Jack O’Neill

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?