baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 4 > Épisode 9 : Terre brûlée > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, vendredi 17 août 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Daniel Jackson
Parfois, j’ai le sentiment que nous jouons aux démiurges. Surtout aujourd’hui ! Nous avons dû choisir entre deux races qui avaient opté pour le même monde.

Nous cherchions depuis des mois une nouvelle planète pour les Enkarans, que le rayonnement ultraviolet du monde qu’ils habitaient tuait lentement. Nous pensions l’avoir trouvée, jusqu’à ce que la mort tombe du ciel !
C’était de l’anhydride sulfurique, lâché par un grand vaisseau alien. Le premier réflexe de Jack a été de vouloir le détruire, mais j’ai immédiatement réalisé que les aliens n’avaient pas d’intentions hostiles. Sam a vite comprit qu’il ne s’agissait pas d’une attaque. Le vaisseau terraformait la planète pour l’adapter à une forme de vie alien… Ce qui la rendrait inhabitable pour des humains. Mourir pour mourir, les Enkarans préféraient lutter pour leur nouvelle planète plutôt que retourner sur la Terre. J’espérai que les choses n’en arriveraient pas là.
A ce moment-là, téléportés dans le vaisseau, nous avons été accueillis par Lotan, un être synthétique créé par le navire pour parler aux Enkarans. Il était impossible d’arrêter le processus de terraformation. Lotan nous a fait découvrir la civilisation Gad-Meer, une race paisible et évoluée contraire à l’exil. Comment les condamner à mort ? Le général Hammond a refusé d’attaquer le vaisseau alien, mais ça n’a pas arrêté Jack. Devenu l’ami des Enkarans, il se sentait responsable de leur sort. Il a ordonné à Sam de transformer leur réacteur à naquadah en bombe, pour détruire le vaisseau de Lotan. Quand j’ai protesté, il m’a dit : « Donnez-moi une autre solution. » Ce que j’ai fait.
J’ai amené Lotan sur la planète. Il a respiré son air, touché des plantes, rencontré les habitants… Il commençait à comprendre, mais son vaisseau lui a annoncé qu’il avait détecté la bombe à naquadah. Pendant que le compte à rebours s’égrenait, j’ai obligé Lotan à réfléchir. Sa race d’alien paisible pourrait-elle reconstruire une civilisation après un génocide ? Il s’est tout de même décidé à arrêter la terraformation. Mais il ne restait que 30 secondes pour stopper la bombe à naquadah !
Au dernier moment, Lotan a téléporté le réacteur dans l’espace, où il a explosé. Un des deux problèmes était réglé, mais l’autre subsistait : deux races voulaient occuper la même planète. C’est là que j’ai eu mon idée géniale. Le vaisseau avait examiné des millions de mondes avant d’en trouver un qui convienne au Gad-Meer. Mais qu’en était-il des Enkarans. Lotan a accompli un miracle : il a localisé dans sa base de données le monde d’origine des Enkarans, avant que les goa’uld les réduisent en esclavage ! Ils pouvaient enfin rentrer chez eux.
Tout est bien qui finit bien. Mais Jack est toujours furieux contre moi. Parce que je lui ai donné cette fameuse solution ? Ou parce que j’ai failli me faire tuer ? Je vais aller le lui demander…

Docteur Daniel Jackson

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?