baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 4 > Épisode 18 : La lumière > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, dimanche 26 août 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Daniel Jackson
Quand j’ai rencontré Jack O’Neill, il était suicidaire. Jusqu’à hier, j’ignorais le véritable sens de ce mot. Maintenant que j’ai regardé dans l’abîme et souhaité l’anéantissement, je comprends ce qu’il éprouvait…

Tout a commencé lorsque nous avons découvert un extraordinaire palais goa’uld. Au contre, une lumière hypnotique, transcendante, plongeait l’esprit dans des mondes inimaginables. J’ignore combien de temps je suis resté à la regarder. Quand je suis revenu au SGC, j’ai appris que le lieutenant Barber était mort. Il s’était suicidé.
J’ai été secoué. Mais bientôt, j’ai eu d’autres soucis. J’avais ramené un petit appareil goa’uld : la cité du palais, à mon avis. Mais pas moyen de la faire fonctionner, et personne d’autre ne s’y intéressait ! Pire, Hammond a refusé de me laisser retourner sur la planète. Pourtant, je ne rêvais que de ça. Mais entre Jack et lui, ils ont réussi à me renvoyer chez moi – ce qui a failli me tuer. Mes souvenirs de ces moments sont vagues. Je me rappelle le désespoir qui m’a envahi, le sentiment que rien n’avait de sens. Au matin, je me suis retrouvé sur mon balcon – du mauvais côté de la rambarde. Je regardais le matin morne et gris du Colorado. Si je tombais, ai-je pensé, tout serait terminé. Je connaîtrais le repos, l’oubli… Je l’aurai fait, je me serais jeté dans le vide, si Jack n’avait pas parlé.
J’ai dû lui répondre : j’ai soudain senti sa main sur mon bras. Solide et réelle, elle m’a tiré loin de l’abîme, physique et mental. Il m’a sauvé la vie.
Après, je ne me souviens de rien, jusqu’à mon réveil sur la planète, la tête endolorie. Je me suis battu pour comprendre pendant que Jack m’expliquait ce qui était arrivé. Quelque chose dans le palais fonctionnait comme une drogue. Si nous partions, le déséquilibre de notre chimie cérébrale nous tuerait. Jack refusait cette idée. Pendant que je travaillais à la traduction des inscriptions, il est parti avec les autres explorer la planète, pour trouver une réponse. J’ai parlé avec l’adolescent que Jack avait découvert dans le palais. Il s’appelait Loran, et il était évident qu’il nous cachait quelque chose.
Quand Jack est revenu, il a exigé que le jeune homme nous dise la vérité. Alors, il nous a montré un panneau de commande secret. Ensemble, nous avons découvert que le dispositif lumineux pouvait être éteint par paliers. Il faudrait rester pour quelques semaines, mais nous pourrions nous sevrer progressivement de la lumière-drogue.
Je suis content d’avoir l’occasion de me reposer. Même si ma dépression était provoquée par la drogue, il me faudra un moment pour accepter ce qui est arrivé sur mon balcon. Et ça me fait comprendre à quel point Jack a dû lutter pour vaincre sa propre dépression, il y a des années. En supposant qu’il s’en soit vraiment débarrassé…

Docteur Daniel Jackson

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?