baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 5 > Episode 1 : Ennemis jurés > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, vendredi 31 août 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Jack O’Neill
Nous avons gagné aujourd’hui, mais c’est une victoire illusoire, car SG-1 a été brisée. Nous avons perdu l’un des nôtres : Teal’c, non pas physiquement, mais mentalement. Et j’ignore comment nous ferons pour le récupérer…

Nous nous sommes retrouvés perdus dans une autre galaxie, avec Teal’c probablement mort et Apophis à nos trousses. Mal partis. Sans boucliers et sans hyperpropulsion, nous étions des proies faciles pour Apophis lorsqu’il a ouvert le feu. Soudain, un vaisseau sorti de nulle part s’’est porté à notre secours. Incroyable ! Ainsi, nous avons pu nous cacher derrière une géante bleue. Quand nous avons regardé, le vaisseau alien avait disparu. Et, encore plus bizarre : aucun signe de vie à bord du vaisseau d’Apophis. Carter, Jacob et moi nous sommes téléportés à bord pour jeter un coup d’œil. Le compte à rebours avait déjà commencé. Donc, pendant que Jacob est allé désactiver l’autodestruction, Carter et moi sommes partis à la recherche de… cristaux. A leur place, nous avons trouvé des tas de Réplicateurs ! Revenus de justesse dans notre vaisseau, nous avons réussi à lui faire quitter la zone de l’explosion. Cela semblait s’arranger : Apophis était mort, les crabes aussi…

Puis nous avons intercepté une communication d’un cargo goa’uld. C’était Teal’c ! Il avait échappé à Apophis ! Mais s’était-il vraiment enfui ? En arrivant, il m’a pris mon arme ; quelques instants après, une armée de Jaffa s’est emparée de notre vaisseau. Et qui était à la tête de tout cela ? Apophis, le Houdini des Goa’uld ! J’ai cru à une ruse, un plan de Teal’c. En fait, il avait changé. L’ennemi, c’était désormais nous.

Prisonniers, à des années-lumière de toute aide, nous n’avions plus le choix. Puis les portes se sont ouvertes peu à peu, et un Réplicateur est entré. Ils avaient envahi le vaisseau, ce qui nous donnait une chance de combattre. Mais pas question de partir sans Teal’c ! Je lui ai tiré dessus, le rendant inconscient.

Nous sommes arrivés au vaisseau cargo de Teal’c et nous nous apprêtions à filer quand le vaisseau mère est entré dans l’hyperespace. Selon Carter, il retournait vers le monde de Sokar. Si nous le laissions faire, les Réplicateurs allaient prendre pied dans notre galaxie !

Nous avons décidé de le faire s’écraser sur la planète, nous débarrassant d’Apophis et des crabes d’un coup. Il suffisait de détruire les cristaux de commande de la passerelle – infestée de crabes ! A bout portant, 30 secondes avant l’impact. Facile, non ?

Pourtant, ça a marché ! Nous avons renvoyé ce type en enfer. Nous ne pouvions pas savourer notre triomphe : Apophis était mort, mais Teal’c restait perdu pour nous. « Les dieux sont immortels », répétait-il. Comment lui répondre ? Comment ramener mon ami à la raison ?

Colonel Jack O’Neill

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?