baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 6 > Episode 7 : Résistance > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, samedi 29 septembre 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Jonas Quinn

Quand j’ai volé le naquadria à Kelowna et que je l’ai apporté sur la Terre, j’ai agi pour sauver mon peuple des Goa’uld. Mais le vrai danger est ailleurs. Rien de ce que j’ai fait ne semble pouvoir les sauver d’eux-mêmes…

Il y a quelques jours, des représentants de Kelowna ont contacté le SGC pour faire des échanges avec le Terre. J’ai alors compris que la situation devait être grave.
Il était dur de les revoir, surtout mon ancien mentor, le Pr Kieran. Il n’a même pas voulu me regarder. Ça m’a blessé, mais ça restait le moindre de mes problèmes. Comme je m’en étais douté, la situation politique avait atteint le stade de la crise. Une guerre totale semblait proche. Les Ambassadeurs Dreylock et Hale étaient venus échanger du naquadria contre la technologie militaire terrienne, mais le colonel O’Neill a refusé tout net. Ceci signifiait que le seul moyen de défense de Kelowna était la bombe à naquadria : une arme de destruction apocalyptique.

Après le départ de la délégation, le Pr Kieran est revenu. Il voulait me parler seul à seul. Il m’a dit qu’il appartenait à un mouvement de résistance et qu’il prévoyait un coup d’Etat. Le peuple, disait-il, voulait la paix. Avec l’aide du SGC, il pourrait réussir.

SG-1 a été renvoyé sur Kelowna. Notre mission officielle était de proposer de la technologie médicale en échange du naquadria, mais la vraie était de contacter la Résistance. Ce soir-là, j’ai été convoqué par le Premier ministre Velis. Il m’a dit de surveiller le professeur, qui était instable et dangereux. Je ne l’ai pas cru. Que savait-il de la Résistance ?

A ce moment-là, le colonel O’Neill était très irrité. Nous n’avions toujours pas contacté la Résistance, et nos négociations avec le gouvernement de Kelowna patinaient. Kieran nous a dit que la Résistance avait du naquadria et que, si le SGC l’aidait à prendre le complexe de la porte des étoiles kelownien, elle nous le donnerait.

Le professeur est parti contacter les résistants, mais il a plus tard été retrouvé inconscient devant un entrepôt désaffecté. J’ai persuadé le Premier ministre Velis de nous laisser le traiter au SGC.

Pendant que les autres essayaient de trouver la Résistance, je suis retourné parler avec Velis. J’ai essayé de l’avertir du danger goa’uld, de le pousser à faire la paix avec les Tiraniens et les Andaris. Mais c’était impossible. C’est alors que le colonel O’Neill a détruit mes derniers espoirs en me révélant que la Résistance n’existait pas, qu’elle était née dans un esprit détruit par l’exposition prolongée au naquadria.

De retour eu SGC, que pouvais-je faire ? Je savais que Kelowna était probablement déjà en guerre…

Jonas Quinn

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?