baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 6 > Episode 13 : Hallucinations > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, vendredi 5 octobre 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Jonas Quinn

Je viens de comprendre la difficulté des missions de SG-1. Nous devons rapporter des artéfacts aliens permettant d’aider la Terre à se défendre contre les Goa’uld, mais nous obtenons parfois plus que nous n’escomptions.

Quand nous avons trouvé l’artéfact, il semblait inoffensif. Aucun de nous ne savait de quoi il s’agissait, bien que, ironiquement, le colonel l’ait appelé une « boule disco extraterrestre ». Il n’avait pas plus tôt dit cela que j’ai vu le premier alien.
Une créature rougeâtre qui volait comme un insecte. Mais celui-là était énorme, de la taille d’un petit chat. Et il était capable de traverser les murs !

Je me dis maintenant que je n’aurais peut-être pas dû sortir mon arme, mais l’équipe a réagi calmement. Le général Hammond a ordonné une alerte générale au SGC. Mais, malgré trois examens complets de la base, rien n’a été trouvé. Le personnel pensait que je perdais un peu la tête, et je ne pouvais pas l’en blâmer.

Nous avons quand même commencé à étudier le dispositif. Le major Carter, après avoir épuisé son arsenal de sondes et de détecteurs, a suggéré que j’essaie de déchiffrer les textes en langue des Anciens écrits sur la machine. Plus facile à dire qu’à faire, surtout avec des tas de limaces bleues et jaunes rampant dessus et dedans !

Physiquement, je n’avais aucun problème, selon le DR Fraiser, mais le général Hammond a décidé qu’il n’avait pas le choix : il m’a retiré du service actif. A ce stade, je commençais à penser que je devenais fou. Jusqu’à ce que Teal’c voie lui aussi les insectes. Puis tout le monde les a vus.

Ensuite, il n’a pas fallu longtemps pour déterminer que les personnes qui avaient été exposées à l’artéfact pouvaient voir dans une autre dimension, infestée d’insectes géants. Tous ceux qui entraient en contact avec un porteur étaient contaminés.

O’Neill était parti à la pêche, ce qui signifiait que la contagion s’étendait au-delà de la base. Le SGC a mis un comté entier en quarantaine afin d’éviter une panique généralisée.

Nous avons tout tenté pour inverser les effets, y compris de rapporter le dispositif où nous l’avions trouvé. A la fin, nous avons découvert un remède en reconfigurant les cristaux, et il se répandait de la même façon que la « maladie », par contact physique direct.

Traiter tout le monde dans la zone de quarantaine a été facile, mais un homme, un vétéran de la guerre du Golfe, a réussi à s’échapper. Sam et moi avons deviné où il allait, et O’Neill l’a arrêté à temps pour empêcher une panique générale dans le pays. Nous avons eu de la chance de juguler ce phénomène avant qu’il ne se répande. L’alternative aurait été l’exposition du programme de la porte des étoiles au peuple de cette planète, qui n’est pas encore prêt à l’affronter.

Jonas Quinn

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?