baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 6 > Episode 19 : La porte des rêves > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, jeudi 11 octobre 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Teal’c

D’après les affirmations de certains Tau’ri, pendant le rêve, l’esprit entre dans une autre dimension et connait une vie parallèle. Mon esprit a récemment quitté mon corps sur le champ de bataille, et j’ai de la chance qu’il soit revenu intact.

Les Tau’ri trouvent difficile de croire que les Jaffa ne rêvent pas, même pendant le kel’no’reem. Les rêves sont toujours présents dans la vie des Tau’ri. Ils passent des heures à y penser et à en parler – peut-être parce que, pour eux, les rêves sont plus réels que la réalité.

Récemment, j’en suis venu à me poser des questions sur la nature des songes. Ça a commencé par un mauvais rêve. J’étais à l’hôpital pour une intervention chirurgicale, mais le chirurgien était Apophis.

Quand je me suis réveillé, j’étais dans une caserne de pompiers, et j’étais un pompier. A partir de là, mon esprit a erré entre cette réalité parallèle et celle du SGC, et chacune semblait être la vraie alors que l’autre était un rêve.
Dans ma vie de pompier, je devais donner un rein à mon ami Bray, afin de lui sauver la vie. C’était ma décision, mais mes amis s’inquiétaient pour moi. J’aurais donné ma vie pour Bray. Qu’était-ce qu’un rein en comparaison ?

Mes amis m’ont quand même demandé de voir un psychologue, le Dr Daniel Jackson. Je lui ai dit que je voyais des choses, une autre vie où je n’étais pas pompier.

Je ne pensais pas être en danger de mort, mais Bray mourrait surement si je ne le sauvais pas. Même le Dr Fraiser a dit cela, dans la réalité alternative, celle du SGC. Elle a examiné mon symbiote et a dit que nous allions bien tous les deux. Plus tard, mon symbiote a disparu et j’ai hurlé. Je me suis trouvé étendu sur un champ de bataille près d’un lac, des centaines de Jaffa morts autour de moi.

Mon symbiote n’était plus dans ma poche, mais je n’avais pas peur. J’ai tendu la main vers la poche de maitre Bra’tac et j’ai repris mon symbiote. J’espérais que mon ami et mentor survivrait sans lui assez longtemps pour que je retrouve un peu de force. C’était risqué, mais je savais que, sans cela, je mourrais, et sans mon aide maitre Bra’tac ne tarderait pas à me suivre.

Ma vie de pompier était simplement une hallucination provoquée par ma lutte pour survivre. Nous avions été trahis et étions tombés dans une embuscade. Celui qui avait fait cela avait pris le symbiote de tous les Jaffa, sauf le mien.

Les Tau’ri sont venus à notre secours. Ils nous ont ramenés au SFC. Mon symbiote était perdu, mais les Tok’ra avaient développé une nouvelle forme de trétonine qui nous a sauvés. Nous avons été libérés de notre dépendance aux symbiotes. Cette expérience a éveillé en moi un intérêt pour les rêves, phénomènes que je connaitrai peut-être dans ma nouvelle vie sans symbiote.

Teal’c

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?