baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 7 > Episode 7 : Les envahisseurs > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, dimanche 21 octobre 2018

Document classé secret
Saisir le code : *******
Saisi par : Daniel Jackson

Il y a trois cent ans, les colons européens, poussés par l’appât du gain, ont envahi les territoires sacrés appartenant aux Amérindiens. C’est triste, mais l’humanité a peu changé dans les trois siècles qui ont suivi…

Le lieutenant Ritter a disparu sur P3X-403, pendant une recherche de naquadah. SG-1 a été appelée. Dès mon arrivée, j’ai compris que nous avions un problème. L’équipe du colonel Edwards avait découvert des artéfacts pendant les opérations minières, et j’ai vu qu’ils appartenaient à des Unas.
J’étais sûr que cette planète était toujours habitée. Et Teal’c a rapidement découvert le cadavre de Ritter, exposé rituellement. Notre présence dérangeait les Unas, et le meurtre de Ritter était une vengeance… ou un avertissement.
Bien sûr, Edwards n’était pas d’accord. Il voulait se venger, et a rejeté mes objections. Comme prévu, l’attaque unas a été un désastre. Jack a été blessé, et il a obligé Edwards à revenir au SGC attendre de nouveaux ordres. Ce n’était pas une bonne décision. Le Pentagone voulait le naquadah, même s’il fallait exterminer les Unas. Jack étant hors du coup, j’ai eu le sentiment d’être le seul à comprendre que les Unas n’étaient pas des animaux. Nous ne pouvions pas les tuer tous parce qu’ils nous gênaient !
On m’a tout de même autorisé à faire venir mon ami Chaka pour négocier. Avec son aide, nous avons contacté les Unas de P3X-403 et entamé un dialogue avec leur chef, Tunique de Fer. A ma grande honte, il est apparu que nous avions empiété sur leurs territoires sacrés.
L’équipe d’Edwards venait de trouver un filon de 300 m de naquadah. Les militaires ne voulaient rien entendre. Et si les Unas refusaient de bouger, ils seraient déplacés de force. J’en étais malade.
J’ai supplié Hammond de me laisser une autre chance de négocier. Il m’a donné vingt-quatre heures. J’ai dit à Tunique de Fer comment nous pouvions utiliser le naquadah pour combattre les Goa’uld, notre ennemi commun. Mais lorsque j’ai parlé d’un changement de localisation, tout est tombé à l’eau. Tunique de Fer a juré qu’ils ne quitteraient pas leur terre, et qu’ils nous tueraient si nous tentions de les y obliger. Quand il a évoqué le grand nombre d’autres clans, j’ai compris que nous serions massacrés !
Le temps que je trouve Edwards, le premier coup de feu de la guerre avait été tiré. Je lui ai dit que nous devions évacuer. Il ne m’a pas cru, jusqu’à ce que des centaines d’Unas déboulent sur la butte surplombant le camp.
Il ne nous restait qu’à nous rendre. J’ai obligé mes compagnons à se mettre à genoux. Et… cela a suffi ! Tunique de Fer et moi avons échangé des cadeaux et négocié. Nous ne les forcerons pas à quitter leurs terres. Les Unas travailleront dans les mines et nous donneront le naquadah. Un marché correct pour tout le monde. Qui l’eût cru ?

Docteur Daniel Jackson

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?