baniere

Accueil > Stargate SG-1 > La série > Episodes > Saison 8 > Episode 6 : Avatar > Rapport de mission

Rapport de mission

Titiasyl, samedi 17 novembre 2018

Document classé secret
Saisir le code :
*******
Saisi par : Daniel Jackson

Continuer à se battre sans espoir de vaincre est un comportement très stupide – ou très courageux. C’est ce que fait Teal’c depuis huit ans. Malgré toutes nos victoires, il n’est pas persuadé que nous pouvons l’emporter…

Tout a commencé de façon relativement anodine. Le Dr Lee avait adapté une des machines de la réalité virtuelle de P7J-989 pour qu’elle propose un scénario de jeu où la base avait été envahie par des guerriers kull.
Teal’c a trouvé la simulation trop facile. C’est là que les problèmes sont apparus. Lee a modifié le programme, et Teal’c a recommencé. Cette fois, il n’a pas gagné. Mais il n’est pas non plus sorti du jeu. Dès qu’il perdait, le jeu se réinitialisait et tout repartait.
En apparence, ce n’était pas bien méchant. J’ai déjà vu Jack jouer des heures sur son Nintendo… Mais ce simulateur ne ressemblait à rien de connu. A chaque fois que Teal’c était tué dans le jeu, son rythme cardiaque et sa tension grimpaient dangereusement.
Débrancher la machine ? La réponse logique. Mais c’était impossible, à cause des risques de dégâts neurologiques. A eux deux, Lee et Sam ont compris que le jeu se modifiait en fonction des réactions de Teal’c. Il refusait de laisser Teal’c utiliser le mot de passe pour sortir, parce qu’il savait que, dans la réalité, Teal’c n’était pas le genre de personne à se dérober aux difficultés. Pire, le jeu avait aussi compris que son inconscient ne croyait pas que nous puissions un jour vaincre les Goa’uld.
Nous étions en état de choc. Teal’c ne pouvait pas s’en sortir seul. Si nous n’intervenions pas rapidement, ses démons intérieurs allaient le tuer.
Nous avons réalisé que l’un de nous pouvait entrer dans le monde virtuel en se connectant à un deuxième appareil. Et, si nous contournions le dispositif d’enregistrement de l’équipement de formation, le deuxième joueur aurait un léger avantage : la possibilité de voir l’avenir à deux secondes.
J’y suis allé : apparemment, l’ordinateur en apprendrait moins sur la stratégie avec moi. C’était étrange : dans le jeu, tout avait l’air si réel ! Un peu trop à mon gout. Teal’c m’a tiré dessus plusieurs fois, croyant que je faisais partie du jeu et que j’étais un Goa’uld. J’ai fini par le convaincre que j’étais bien moi et qu’ensemble nous pouvions l’emporter.
Après plusieurs tentatives, nous sommes enfin arrivés au point final du jeu. Un réacteur au naquadah avait été trafiqué pour exploser. Siler gisait sur le sol, inanimé. Sam essayait de régler le réacteur, et aucun de nous ne savait qui était réellement le Goa’uld. Les armes au poing, nous nous sommes tous regardés. Puis j’ai eu un flash : l’avenir deux secondes plus tard. Siler était le Goa’uld. Teal’c l’a éliminé. La partie été terminée.

Docteur Daniel Jackson

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?