baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > OS > OS Divers > Abus de pouvoir

Abus de pouvoir

Titiasyl, lundi 1er juillet 2013

Auteur  : Titiasyl

Beta  : Angelgym34

Série  : Stargate SG1

Genre/Pairing : Notion de viol,

Personnages  : Jack, Sam

Résumé  : Jack n’est pas dans son état normal.

Saison  : 1 (après L’ennemi intérieur et avant Emancipation)

Disclaimer  : Les personnages de la série appartiennent aux créateurs et à la MGM

Note de l’auteur : C’est une idée qui m’est venue comme ça pendant une journée de boulot… Si Angie me dit que ce n’est pas pourri alors vous aurez la possibilité de la lire. Attention notion de viol.

********************

L’équipe SG-1 explorait des planètes depuis quelques mois seulement. Les trois hommes s’entendaient à merveille alors que le capitaine Carter était mise à l’écart. La jeune femme ne vivait pas cette situation vraiment bien mais elle serrait les dents, voulant conserver sa place dans le projet Porte des Etoiles.

Un jour, après une simple mission de reconnaissance où Sam avait été une nouvelle fois mise à l’écart, elle fut convoquée dans le bureau du colonel O’Neill.

Elle entra dans la pièce après y avoir été invitée. Comme la jeune femme s’y attendait, elle ne fut pas autorisée à prendre place sur la chaise devant le bureau.

- « Vous avez demandé à me voir, mon colonel ? » demanda Sam alors que le militaire l’avait libérée de son salut.

- « En effet, sinon vous ne seriez pas devant moi. » fit Jack en levant les yeux au ciel. « La cohésion au sein de l’équipe n’est pas bonne de par votre présence, capitaine ! »

- « Mais… » commença la jeune femme.

- « Silence. » hurla le colonel « Fermez-là. »

Le militaire se leva et fit le tour de son bureau pour se placer derrière la jeune femme. En réalité, il s’était placé contre la porte de son bureau qu’il avait d’ailleurs fermée à clef.

- « Vous savez que les femmes dans l’armée n’ont pas une position très enviable. » commença lentement l’homme.

La jeune femme attendit la suite, se demandant ce qu’il allait se passer pour elle par la suite.

- « Vous voulez rester dans le projet capitaine ? »

- « Oui monsieur. »

- « Et vous souhaitez aussi continuer les missions avec SG1 n’est-ce pas ? » sourit doucement Jack.

- « Oui monsieur. » répondit doucement Sam en fermant les yeux.

- « Alors vous allez devoir payer pour cela. » déclara le militaire en s’approchant doucement de sa subordonnée.

- « Monsieur ? » sursauta-t-elle en sentant le corps de son supérieur se coller au sien.

- « En nature, j’entends bien. » continua Jack en commençant à poser ses mains sur elle. « Et ce n’est pas négociable. Dites non ou défendez-vous et je ferai ce qu’il faut pour briser votre carrière et vous faire exclure de l’armée. »

- « S’il vous plait, je… » commença à pleurer la jeune femme.

- « Taisez-vous et baissez votre pantalon. » ordonna le militaire alors qu’il lui avait déjà relevé son tee-shirt.

Résignée, la jeune femme commença à défaire sa ceinture puis porta les mains à son pantalon, les larmes coulant sur les joues. Une autre militaire avait fait partie de SG1 avant elle et celle-ci se retrouvait aujourd’hui sans emploi avec impossibilité totale de retrouver un travail.

Jack n’avait pas perdu de temps et avait dégrafé le soutien-gorge de la jeune femme pour partir à l’exploration de sa poitrine. Sam ne s’était même pas rendu compte que Jack s’était débarrassé de son pantalon aussi que de son caleçon.

La trouvant trop lente à son gout, le militaire ôta les mains de la jeune femme et s’occupa lui-même du pantalon et de sa culotte. Ses sanglots s’intensifièrent alors qu’elle sentait l’anatomie de son supérieur contre ses fesses.

- « Posez vos mains à plat sur le sous-main du bureau. » ordonna Jack en se frottant encore un peu plus contre la jeune femme.

- « Monsieur, s’il vous plait… je ne veux pas subir ça. »

- « Fermez-la et obéissez ! » grogna l’homme en la forçant à exécuter son ordre.

Une fois dans la position demandée, San ne put que sentir les mains de son supérieur sur elle. Il prenait un malin plaisir à la faire souffrir alors qu’il prenait son temps.

Jack voulait profiter de ce corps à sa disposition. De ses doigts, il la pénétra doucement et exerça quelques petits mouvements afin de se mettre en condition.

Au bout de quelques instants, il retira sa main et Sam pensa qu’il en avait terminé avec elle. Elle n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit qu’elle sentit le sexe de Jack se positionner contre son intimité. Il la pénétra d’un seul coup de rein et attendit quelques instants afin de ne pas jouir sur le champ.

Les pleurs de la jeune femme redoublèrent d’intensité alors qu’il plaça ses mains sur les hanches de Sam. Rapidement et ne pensant qu’à lui, il se mit à faire de longs et lents va et viens. Depuis de longs mois, il ne pouvait toucher son épouse vu qu’elle se refusait à lui et son travail l’empêchait d’aller voir des filles de joie.

Le militaire prenait son temps alors que son plaisir grandissait en lui. Soudainement, il se retira du corps de sa subordonnée sous la surprise de celle-ci.

- « Relevez-vous et ôtez ces vêtements de vos chevilles. »

Doucement, la jeune femme ôta ses rangers puis les vêtements de ses chevilles. N’osant pas se baisser, elle se mit presque à genoux pour faire tout cela.

Alors qu’elle se relevait, elle vit Jack approcher alors qu’il posait sa main sur son épaule afin de l’empêcher de bouger.

- « Ouvrez la bouche et faites votre boulot. » grogna l’homme alors qu’il approchait son sexe du visage de Sam d’une main et tenant ses cheveux de l’autre.

N’ayant pas le choix, Sam fit ce qu’il lui demandait et ouvrit les lèvres. Elle prit le sexe du militaire en bouche et lui prodigua des caresses qu’il semblait aimer à l’entente de ses grognements.

Tout d’un coup, Sam se retrouva assise sur le bureau puis allongée de force. Jack la pénétra de nouveau alors qu’il se pencha sur elle pour prendre ses seins en bouche. Sam pleurait toujours sous les assauts de son supérieur alors que celui-ci n’en avait que faire.

Un grognement s’échappa de la gorge du militaire alors qu’il cessa de bouger, restant toujours lié à sa partenaire. Apres un long moment pendant lequel le militaire reprit son souffle, il se retira du corps de la jeune femme puis se rhabilla sans un mot ou un regard pour Sam.

Doucement, la jeune capitaine descendit du bureau et se rhabilla, honteuse.

- « Sortez de ce bureau ! » râla le colonel puis voyant que Sam allait parler, ajouta « Sur le champ. »

La jeune femme quitta rapidement la pièce et se dirigea vers l’ascenseur. Elle croisa quelques militaires qui se contentèrent de sourire. Tous savaient que les rapports entre elle et le reste de SG1 étaient tendus et tous les hommes de la base ne supportaient pas qu’elle soit aussi intelligente en plus d’être l’experte mondiale de la porte des étoiles.

De ce fait, tous étaient contents de la voir les larmes aux yeux alors qu’elle sortait du bureau du colonel O’Neill. Une fois dans l’ascenseur, elle appuya sur l’étage des vestiaires. Elle avait grandement besoin de prendre une douche. Arrivée dans le couloir, elle se rendit compte que l’heure des femmes était terminée et qu’elle devrait donc attendre le lendemain matin. Résignée, elle prit ainsi la direction de ses quartiers.

Une fois dans la pièce, elle se jeta sur son lit et se laissa à pleurer toutes les larmes de son corps. Au bout de quelques instants, elle se retrouva assise et plaquée contre le torse d’un homme sans même s’en rendre compte.

Lorsque l’information finit par atteindre son cerveau, la jeune femme se débattit mais elle se retrouva rapidement allongée sur son propre lit, les mains retenues au-dessus de sa tête et l’homme couché sur elle, entre ses cuisses.

- « Carter, ça suffit. Je ne vous ferai pas de mal. » grogna le colonel O’Neill.

- « C’est ça. Ce que vous m’avez fait subir dans votre bureau tout à l’heure ne vous suffit pas ? Vous voulez recommencer ? » fit Sam en essayant de se libérer.

Jack fut surpris par la réponse de son second et allait lui signifier lorsque la porte des quartiers de la jeune femme s’ouvrirent sur un étonnant visiteur.

- « Me revoilà capitaine. Vous êtes tellement extra que je reviens m’amuser avec votre corps. » fit l’homme alors qu’il rentrait dans la pièce en fermant la porte.

Sam ne put qu’écarquiller les yeux de stupéfaction alors qu’elle constatait qu’il y avait deux colonels O’Neill habillés exactement pareil dans ses quartiers. Le problème était qu’elle ne savait pas lequel des deux était bien celui-ci qu’elle connaissait depuis le début des missions.

Lentement, le Jack allongé sur la jeune femme se releva et toisa son double du regard. Au vu des paroles prononcées par le visiteur, Jack sentit la fureur monter en lui.

- « Qui êtes-vous ? Qu’avez-vous fait à mon second ? » demanda Jack.

- « Je suis le colonel Jack O’Neill. Et je fais ce que je veux de mon second. » ricana le visiteur en faisant un pas vers la jeune femme.

Instinctivement, Sam se plaça derrière le Jack qui l’avait réconfortée étant donné que l’autre lui faisait peur.

- « Je vous interdis de l’approcher une fois de plus. » gronda Jack. « Et que lui avez-vous fait ? »
- « Ce que je lui ai fait ? » s’étonna le deuxième Jack. « Mais rien de plus que ce qu’un colonel est en droit d’obtenir d’une militaire subordonnée. »

- « C’est-à-dire ? » demanda Jack, alors qu’il avait une petite idée de la réponse.

- « J’ai juste faut mumuse avec son corps. Et franchement, elle est extra. » fit l’homme en riant plus franchement.

Le premier Jack, furieux d’entendre de telles paroles, se jeta sur l’homme et lui donna un coup de poing dans le visage. Rapidement, un combat difficile s’engagea entre les deux hommes. Les deux Jack connaissaient parfaitement leurs points forts et faibles et cela leur donnait un immense handicap dans le combat.

De son coté, Sam ne savait que faire. Elle ignorait totalement qui était qui et ne savait même pas comment les reconnaitre. C’est alors que l’un des deux Jack subit un étrange phénomène lui donnant comme des sortes de petites convulsions. La jeune femme comprit ainsi quel était l’homme étranger à sa dimension.

Jack profita de ce moment pour assommer l’homme d’un violent coup sur la nuque. Rapidement, il ouvrit la porte et interpela un soldat afin de lui ordonner de faire appeler Teal’c dans les quartiers du capitaine Carter.

A peine quelques minutes plus tard, le jaffa se présenta et Jack lui demanda d’escorter l’homme inconscient sur la planète qu’ils avaient explorée quelques heures plus tôt. Teal’c acquiesça de la tête puis attrapa l’homme afin de le charger sur son épaule et de traverser la porte des étoiles avec Daniel.

- « Carter, je… » fit Jack en s’approchant de la jeune femme.

- « Non, s’il vous plait, restez loin de moi. Après ce que vous m’avez fait subir dans votre bureau, je ne supporterai pas plus de promiscuité avec vous. » pleura Sam. « Et comment il a pu rentrer à votre place d’ailleurs ? »

- « Lorsque nous étions sur la planète, je me suis éloigné quelques instants de vous trois et je suis tombé sur lui au détour d’un fourré. » commença à expliquer le militaire. « Il m’a assommé avec je ne sais pas quoi et j’imagine qu’il vous a rejoints rapidement ensuite avant de passer la porte des étoiles pour rentrer. »

La jeune femme ne disait rien et se contentait d’écouter le récit de son supérieur hiérarchique, voulant comprendre comment ils en étaient arrivés là.

- « Je suis rentré à peine une heure après vous. A mon arrivée, j’ai été accueilli par des hommes armés et conduit immédiatement à l’infirmerie pour subir une batterie de tests afin de prouver que j’étais bien le vrai Jack O’Neill. C’est à ce moment-là que j’ai croisé les gars qui m’ont dit que je vous avais convoquée dans mon bureau lorsque je leur ai demandé où vous étiez. Chose qui était impossible étant donné que je venais d’arriver. » continua Jack « Je suis donc rapidement parti vers mon bureau lorsque j’ai entendu des militaires dans le couloir parlant de votre sale état au moment où vous quittiez mon bureau. Quand je leur ai demandé des explications, ils m’ont dit que vous étiez sortie en pleurant et que vous aviez pris la direction de vos quartiers. Direction que j’ai prise et je vous ai trouvé en pleurs sur votre lit. »

- « Nous sommes passés par l’infirmerie puis nous avons fait le débriefing. Vous étiez comme d’habitude et personne n’a remarqué que ce n’était pas vraiment vous. » expliqua à son tour la jeune femme « Il est parti à son bureau et m’a convoquée peu de temps après. Il m’a dit que la cohésion de SG-1 était mauvaise à cause de ma présence. Que si je voulais rester au sein du projet et de l’équipe, il fallait que je paie. »

- « Que vous payez ? » s’étrangla le militaire. « Au vu de ses paroles, j’en déduis que c’était un paiement en nature n’est-ce pas ? »

Sam ne put répondre de vive voix et se contenta de hocher la tête en laissant encore plus de larmes couler le long de ses joues. Jack choisit de lui laisser un peu de temps pour se calmer avant de continuer son explication.

- « Oh Sam, je suis vraiment désolé pour ce qu’il vous a fait subir. Mais sachez que je n’abuserai jamais de mon grade sur une subalterne. » fit Jack, attristé en approchant de la jeune femme.

- « Pour le moment, c’est votre visage que je vois. » répondit Sam en faisant un pas en arrière. « Alors s’il vous plait, laissez-moi. »

- « Une dernière chose avant que je vous laisse. Je suppose que vous n’avez pas pu aller prendre une douche n’est-ce pas ? »

- « Vous savez très bien que c’est l’heure des hommes. » répondit la jeune femme en serrant ses bras autour d’elle.

- « Prenez des vêtements propres et suivez-moi. » ordonna le militaire.

Contrainte d’obéir, elle fit ce qu’il lui ordonnait et fut obligée de le suivre dans les couloirs de la base.

- « Attendez ici, je reviens tout de suite. » dit Jack en entrant dans les vestiaires. Il fit le tour de la pièce et constata que les lieux étaient vides. Aussi, il ressortit rapidement.

- « Les vestiaires sont vides. Allez prendre une douche. Je reste devant la porte jusqu’à ce que vous en sortiez. » fit Jack en lui souriant gentiment.

- « Vous ne rentrerez pas ? » demanda Sam, inquiète.

- « Je vous le promets. Maintenant, allez prendre une douche. »

- « Merci monsieur. » lui dit-elle avec un léger sourire.

Rapidement, la jeune femme entra dans les vestiaires et se dirigea vers son casier. Elle prit son gel douche et sa serviette puis alla vers les douches. Sam se déshabilla et se glissa sous l’eau chaude. Les larmes se mirent de nouveau à couler le long de ses joues et elle se laissa glisser le long de la paroi pour se retrouver assise sur le sol.

Jack commençait à s’inquiéter alors que la jeune femme était entrée dans les vestiaires depuis près de trente minutes maintenant. Ayant peur qu’elle ait pu avoir un problème, le militaire de décida à rentrer dans la pièce alors qu’il ferma la porte à clé derrière lui pour éviter toute autre intrusion.

- « Carter ? Tout va bien ? » demanda Jack en avançant doucement vers la douche.

Bien évidemment, seul le silence lui répondit. Aussi, il continua à avancer vers la douche où il pouvait voir l’eau couler. Doucement, il ouvrit le rideau et vit Sam recroquevillée sur elle-même et en pleurs.

Jack coupa l’eau et attrapa la jeune femme par le bras afin de la mettre debout. Rapidement, et sans même regarder sa nudité, il attrapa le drap de bain et la couvrit avec.

Sans un mot de plus, Jack serra Sam dans ses bras et la laissa pleurer. Au bout de quelques minutes, les soubresauts de la jeune femme se calmèrent alors qu’elle resta blottie contre le militaire.

- « Je sais que ça n’enlèvera ce qui s’est passé dans mon bureau mais je vous promet que cela ne se reproduira jamais avec moi. Je vous en donne ma parole Sam. » fit Jack en la berçant doucement.

- « Je vais avoir besoin de temps pour vous faire confiance. » répondit la jeune femme.

- « Prenez tout le temps qu’il vous faudra. » dit le militaire tendrement. « Finissez de prendre votre douche et habillez-vous. Ensuite, nous irons diner au mess avec les gars. »

- « Je ne voudrai pas vous déranger pendant votre repas ensemble. J’irai m’assoir à une autre table, monsieur. » fit Sam en se dirigeant vers son casier pour s’habiller.

- « Et puis quoi encore. Nous sommes une équipe, Sam. » grogna Jack « Et vous en faites partie donc vous avez parfaitement votre place à la table SG1. »

Sans un mot de plus, le militaire quitta la pièce pour attendre la jeune femme dans le couloir. Une fois qu’elle fut sortie, ils prirent la direction du mess où Daniel et Teal’c se trouvaient déjà attablés.

Les deux militaires garnirent leur plateau puis Jack se dirigea vers la table des garçons alors que Sam hésita à les rejoindre.

- « Rahhh !! Carter, venez-nous rejoindre, bon sang ! » fit Jack en levant les yeux au ciel.

Elle finit par aller prendre place à côté du colonel et le repas se déroula tranquillement. La guérison serait longue pour la jeune femme mais les gars venaient de comprendre qu’ils étaient une équipe et qu’en toucher un revenait à toucher les quatre.

Désormais, ils prendraient l’habitude de se retrouver au mess ou en dehors afin de profiter de ce qui les liait tous. La vie, l’amitié et un formidable projet.

FIN
Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?