baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > OS > OS Séries > Série d’OS sur 10 bonnes raisons de > 10 bonnes raisons de larguer Pete

10 bonnes raisons de larguer Pete

Titiasyl, lundi 1er juillet 2013

Série : Stargate SG-1.

Genre/Pairing : Romance Jack/Sam.

Personnages : Jack et Sam…

Résumé : Jack donne 10 bonnes raisons à Sam de larguer Pete…

Saison : 8 (Jack est général, Sam est colonel, Janet est décédée, Sam est toujours avec Pete).

Disclamer : Les personnages de la série appartiennent aux créateurs et à la MGM sauf certains personnages que j’ai moi-même inventé ;)

Les caractères des personnages ne sont pas repris dans cette histoire et vous n’êtes pas obligé de laisser des commentaires si vous n’aimez pas.

Bonne lecture à tous et à toutes…

*******************************************

Après une petite conversation rapide avec Daniel, qui lui avait dit que Sam se trouvait actuellement toute seule chez elle pour le week-end car Pete était parti en mission pour l’une de ses affaires, Jack avait décidé de quitter les lieux dans le but d’aller enfin lui parler d’une chose qui lui pesait sur le cœur.
En effet, maintenant qu’il tenait une dérogation à la loi de non fraternisation entre ses mains, il avait bien l’intention de lui parler et de la convaincre d’abandonner ce policier afin qu’elle se mette avec lui.
Ainsi, Jack s’était rendu aux vestiaires afin de se changer, puis il se rendit au parking récupérer sa voiture une fois qu’il eut signé le registre de sortie…
Quelques instants plus tard, la voiture du militaire se garait devant la maison de la jeune femme.
Il coupa le moteur, descendit de son véhicule en verrouillant les portières, puis il remonta l’allée de la jeune femme d’un pas bien décidé avant de donner deux petits coups contre la porte d’entrée de la maison.
Après quelques instants d’attente, la porte s’ouvrit sur la jeune femme surprise de le découvrir sur le pas de la porte, alors que ce dernier se contentait de l’observer à loisir, la trouvant délicieuse dans son short et son débardeur d’été.
- « Mon général ! » Lança la jeune femme surprise « Y’a un problème ? »
- « Salut Carter ! » Sourit le militaire en la dévorant du regard « Non ! Pas de problème… Je vous dérange peut-être ? »
- « Pas du tout ! Pete est absent pour le week-end ! » Déclara la militaire en tenant sa porte.
- « Est-ce que je peux entrer dans ce cas ? » Questionna Jack en plongeant son regard dans le sien « J’aurai à vous parler. »
- « Oh oui pardon… » Dit-elle surprise et se décalant de côté « Entrez ! »
Le militaire sourit doucement et entra dans la maison, avant de la suivre en direction du salon, ne manquant bien évidemment pas de détailler son merveilleux déhanché à le rendre plus dingue qu’il ne l’était déjà d’elle.
- « J’vous en prie, asseyez-vous ! » Dit Sam en lui désignant le canapé « De quoi désirez-vous me parler ? »
- « D’un sujet très simple, Sam ! » Lança Jack en gardant ses yeux rivés aux siens « J’ai dix bonnes raisons à vous donner pour que vous larguiez Pete avant le mariage. »
- « Oh… » Fit-elle la bouche en cœur et surprise des paroles du militaire.
- « Ce ne sont que des choses que j’ai observées au fil des mois, alors ne me contredisez pas car je sais que j’ai raison sur chacun des points que je vais vous énoncer ! » Déclara le militaire « Je vais vous faire comprendre au fil de ces dix critères pourquoi vous devez le larguer et vous mettre avec moi. »
- « Euh… d’accord ! » Lança la jeune femme quelque peu craintive ne sachant pas vraiment comment réagir « Je vous écoute. »
- « Bien ! » Dit Jack en se déplaçant sur son siège pour s’installer à côté d’elle « Dans un premier temps, Shanahan n’est pas assez sportif pour vous. »
- « Dois-je vous rappeler que… Pete est policier ? » Questionna la militaire en fronçant les sourcils sous ses paroles.
- « Et je suis militaire… comme vous ! » Répondit le militaire « Nous faisons bien plus de sport que les policiers… D’ailleurs, ça se voit parfaitement étant donné le ventre qu’il a… Je suis sûr qu’il doit flotter dans la baignoire. »
- « Il ne prend que des douches ! » Déclara la jeune femme presque déçue « Il n’aime pas les bains. »
- « Ce qui n’est pas votre cas, Sam ! » Sourit Jack avant de poursuivre « Si je vous avais dans ma vie, je prendrais chaque jour mon bain avec vous juste pour pouvoir vous sentir contre ma peau. »
- « Un bon bain chaud avec de la mousse et tout ? » Questionna Sam comme désespérant de ne jamais pouvoir prendre un bain en amoureux avec son homme.
- « Et tout Sam ! » Déclara le militaire un large sourire sur les lèvres « Juste toi, moi, la baignoire, l’eau chaude, la mousse et tout ce que tu voudras ! »
- « Même un câlin ? » Demanda-t-elle le rouge aux joues.
- « Je dirai… surtout un câlin ! » Répondit le militaire en prenant l’une des mains de Sam dans la sienne « Alors ? Tu le largues ou je dois te donner d’autres raisons ? »
- « C’est quoi les autres raisons ? » Interrogea la jeune femme en retirant doucement sa main, alors qu’elle ne voulait pas se laisser tenter trop vite.
- « Il n’est pas assez attentif envers toi ! » Dit le militaire ne cessant de la regarder.
- « Qu’est-ce que vous voulez dire par là ? » Questionna Sam en fronçant les sourcils.
- « Eh bien… Est-ce qu’il sent lorsque tu es triste ? Lorsque tu as passé une mauvaise journée ? Ou lorsque tu es fatiguée ? » Déclara le militaire en souriant doucement, montrant que lui, il sentait ce genre de chose « Ou lorsqu’il t’agace aussi ? »
- « Euh… non ! » Répondit-elle réalisant ses paroles et croisant ses mains devant elle.
- « Au simple trait sur ton visage, je suis capable de savoir si tu es triste, énervée, fatiguée, heureuse ou agacée, Sam ! » Rétorqua Jack en bougeant une nouvelle fois dans le canapé pour se rapprocher encore d’elle.
- « Ben… Il n’est pas capable de voir quand je n’ai pas envie de le voir… alors pour le reste… » Soupira la jeune femme avant de réaliser ce qu’elle venait de dire.
- « Ce n’est pas un homme pour toi, Sam ! » Dit-il décidé « Tu veux que je continue… ou on s’arrête là et tu me laisses t’embrasser. »
- « On continue ! » Déclara la militaire en le regardant « Raison suivante ? »
- « Il ne te connait pas aussi bien que moi je te connais, Sam ! » Lança le militaire de but en blanc et sans quitter son regard.
- « Bien sûr que si il me connait ! » Répondit-elle du tac au tac.
- « D’accord ! » Dit Jack en souriant doucement « Dans ce cas, connait-il ta date de naissance ? Ton plat préféré ? Ton livre préféré ? Ton film préféré ? Ton acteur préféré ? Ce que tu aimes faire de ton temps libre ? »
- « Ben… c’est-à-dire que… »
- « Ta date de naissance est le 29 décembre 1968. Ton plat préféré est les spaghettis à la bolognaise mais tu changeras vite d’avis lorsque tu auras gouté mon omelette surprise. Ton livre préféré est Voyage au Centre de la Terre. Ton film préféré est Autant en emporte le vent et je suis même prêt à le regarder avec toi pendant les trois heures qu’il dure. Ton acteur préféré est Richard Dean Anderson étant donné que tu as les coffrets de tous les MacGyver et je me demande bien ce que tu peux lui trouver à celui-là. » Dit Jack en souriant de toutes ses dents de voir le visage si surpris de Sam, le regarder en écarquillant les yeux de surprise « Et ce que tu aimes faire lors de ton temps libre, c’est bricoler sur ta moto ou aller te promener dans les bois en fonction du temps… Autre chose à me demander sur toi ? »
- « J’ai un tatouage ! » Répondit-elle « Savez-vous où il se trouve et ce qu’il représente ? »
- « Un petit ange qui tient une rose dans le creux de vos reins ! » Déclara le militaire « Très mignon cela dit au passage. »
- « Pete ne sait même pas que j’ai un tatouage ! » Fit la jeune femme surprise « Quand est-ce que vous l’avez vu ? »
- « Il y a huit ans, lorsque tu t’es penchée pour attraper un dossier qui était tombé par terre… » Expliqua Jack en souriant à cette pensée « Ton tee-shirt est sorti de ton pantalon et je l’ai vu à ce moment-là. »
- « Et vous vous en rappelez ? » Demanda-t-elle un nœud dans la gorge.
- « Je me rappelle de tout sur toi, Sam ! » Dit le militaire en s’approchant encore une fois d’elle « Je peux t’embrasser maintenant ? »
- « Non ! » Dit Sam décidée à en savoir plus « Raison suivante ? »
- « Pete ne veut pas d’enfants ! » Lança Jack sachant que cette révélation ferait mal à la jeune femme étant donné que c’était l’un de ses rêves les plus chers.
- « Qui vous a dit ça ? » Demanda la jeune femme sur la défensive.
- « Tu en as parlé avec Daniel il y a deux semaines dans son bureau et… je n’étais pas bien loin… » Répondit le militaire assez mal à l’aise de lui avouer une chose pareille « Je ne voulais pas écouter mais… à ta voix, j’ai senti que tu n’allais pas bien de savoir que ton fiancé ne voudrait pas d’enfants de toi. »
- « Il a horreur des enfants… Il dit qu’ils sont là uniquement pour emmerder les parents. » Lui confia la jeune femme en baissant doucement la tête et se triturant les mains.
- « Je dirai plus que… les enfants sont là pour faire le bonheur de leurs parents… » Déclara le militaire « J’ai peut-être perdu un enfant il y a plusieurs années maintenant mais… Avec toi à mes côtés, je me sens capable de beaucoup de chose… y compris d’être à nouveau père. »
- « Juste un… ou plusieurs ? » Questionna la jeune femme alors qu’elle voulait avoir des réponses avant de pouvoir prendre une décision et se lancer.
- « Autant que tu voudras bien me donner, Sam ! » Dit Jack en souriant et s’approchant encore plus d’elle pour tenter de l’allonger sur le canapé « D’ailleurs, on pourrait peut-être s’y mettre… Qu’en penses-tu ? »
- « Je pense que nous allons passer à… la raison suivante. » Fit Sam en posant l’une de ses mains sur le torse de Jack afin de le repousser doucement.
- « Il ne te laisse prendre aucune décision… » Déclara la militaire en la regardant toujours aussi tendrement.
- « Ben sûr que si, je vais ce que je veux. » Rétorqua la jeune femme l’air sûr d’elle.
- « Dans ce cas, explique-moi quelques petites choses, Sam ! » Dit Jack tourné vers elle « La semaine dernière, tu portais un pantalon mauve alors que tu détestes cette couleur, pourquoi ? Il y a deux jours, tu as refusé de manger de la gelée bleue au mess alors que tu adores ça, pourquoi ? Tu avais commencé à lire un roman d’amour il y a deux semaines et tu ne l’as toujours pas fini alors que tu lis très vite, pourquoi ? Où sont les pendentifs qu’avec SG-1 nous t’avons achetés ? Tu ne les mets plus depuis que tu es avec lui. »
- « Euh… » Fit Sam surprise et ne sachant que répondre « Raison suivante ? »
- « Je m’en doutais qu’il décidait de tout pour toi… » Dit Jack en redressant le visage de la jeune femme « J’imagine que pour le mariage, tu ne dois pas choisir grand-chose… Tu sais au moins à quoi va ressembler ta robe de mariée ? Elle sera blanche ou mauve ? »
- « Je sais pas ! » Souffla la jeune femme « Je ne connais même pas le nombre d’invités, ni ce qu’on va manger… Je ne sais même pas qui est invité… Je n’ai pas le droit de choisir les fleurs, le traiteur, la salle, la décoration, ni même les faire parts… J’ai juste le droit de me taire et… de me taire. »
- « Lorsque nous nous marierons tous les deux, Sam ! » Sourit le militaire en prenant les mains de Sam dans les siennes pour tenter de faire doucement glisser la bague qu’elle avait au doigt pour la retirer « Nous choisirons les invités ensemble, le traiteur, la salle, la décoration… Je te laisse les faire parts par contre et… tu pourras choisir la robe de tes rêves… Je veux que tu ais le mariage que tu rêves depuis des années… »
- « Je pourrai choisir le thème aussi ? » Questionna-t-elle avec envie et tout doucement.
- « Tout Sam ! Tout ! Ce sera NOTRE mariage ! » Déclara Jack en caressant tendrement le bras de la jeune femme « Laisse-moi t’embrasser maintenant. »
- « Pas encore… Raison suivante ! » Dit Sam en reprenant contenance, ne voulant pas se laisser aller si vite.
- « Il veut une femme au foyer, Sam… Pas d’une femme moderne comme toi… » Dit le militaire, alors que ses doigts couraient doucement sur sa peau « Une fois mariés, je suis sûr qu’il voudra que tu cesses de travailler, que tu ne nous vois plus Daniel, Teal’c et moi, que tu restes à la maison pour faire le ménage, les courses, les repas et te mettre dans son lit quand ça lui chante… Ce n’est pas une vie pour toi, Sam ! »
- « Et c’est quoi une vie pour moi ? » Questionna la jeune femme ne sachant plus vraiment où elle en était.
- « Une vie pour toi… » Sourit le militaire en glissant sa main entre celles de Sam, puis reprenant « Continuer de pouvoir travailler à la base et partir en mission avec ton équipe, nous occuper de notre maison en faisant le ménage, les course et les repas tous les deux… Et préparer notre descendance chaque fois que tu en auras envie toi aussi… Voilà ce qu’est une vie pour toi… Qu’aimerais-tu de la vie, Sam ? »
- « Je veux juste être heureuse dans les bras de l’homme que j’aime et que lui, m’aime pour ce que je suis et non pour ce qu’il veut que je sois ! » Souffla la militaire d’une petite mine tristounette.
- « Et tu aimes Pete ? » Questionna Jack en tentant sa chance.
- « Il m’aime ! »
- « Non ! Il ne t’aime pas… il se sert de toi ! » Déclara le militaire un peu dur dans ses paroles « Mais ma question était si toi, tu l’aimes ? »
- « Raison suivante… » Lança-t-elle pour couper court.
- « Je n’ai donc toujours pas le droit à un baiser alors ? » Demanda le militaire une petite moue sur le visage en prenant son petit air de chien battu qui la faisait sourire habituellement.
- « Non ! » Dit Sam décidée « Raison suivante… »
- « Comme tu voudras ! » Répondit Jack alors qu’il tenait toujours les mains de Sam dans les siennes « Il ne te respecte pas ! Il n’a jamais une seule parole gentille pour toi. »
La jeune femme ouvrit la bouche dans le but de lui répondre mais… aucune parole ne fut prononcée car… elle-même ne savait que dire à cela.
- « J’imagine que je dois avoir vu juste étant donné ton silence… » Déclara le militaire sans la quitter du regard « Mais tu sais… je vois et j’entends beaucoup de choses. »
- « Quel genre de choses ? » Questionna la jeune femme curieuse de savoir ce qu’il pouvait bien savoir.
- « Eh bien… La semaine dernière, j’ai entendu lorsqu’il t’a appelée que tu ne savais décidément pas préparer à manger… Lorsque je suis passé en début de semaine, il te criait d’ici alors que nous étions sur le pas de la porte que tu devais repasser ses chemises… Et j’en passe car je suis certain qu’il est sans cesse en train de te rabaisser en continu… »
- « En même temps, il a raison… Je ne suis pas capable d’entretenir une maison… ni même de prendre soin d’un homme… » Souffla Sam dépitée « Alors c’est qu’il doit avoir raison. »
- « Ce mec est un connard, Sam ! » Gronda le militaire furieux qu’elle puisse penser une telle chose d’elle « C’est plutôt lui qui ne sait pas prendre soin d’une femme… il ne sait pas prendre soin de toi… Mais quand je vois ta maison comparée à la mienne, alors je peux te dire une chose, tu es une excellente femme d’intérieur en plus d’être une très bonne militaire et une grande scientifique. »
- « Vous êtes bien le premier à me dire ça ! » Dit Sam touchée par ses paroles.
- « Maintenant que nous savons que Pete est un abruti fini et que tu n’as plus rien à faire avec lui… que tu dois être avec moi… » Lança Jack en souriant comme un gamin « Je peux t’embrasser maintenant et te garder dans mes bras toute ma vie ? »
- « Non, pas tout de suite ! » Répondit la jeune femme en se séparant doucement de lui « Raison suivante… Il doit en rester trois si je n’m’abuse. »
- « Tu es trop intelligente pour moi en fait… » Sourit le militaire, avant de reprendre son sérieux, puis d’enchainer avec un nouveau fait « Il est violent avec toi… »
- « Comment vous le savez ? » Demanda-t-elle d’un air paniqué et honteux.
- « Les traces de lacération à tes poignets, j’imagine qu’il t’attache au lit lorsqu’il veut profiter de toi ? Les marques sur tes bras, ce doit-être lorsqu’il te maintien de force, non ? » Questionna Jack en la regardant d’un air sérieux « Et je suis sûr que tu as dois encore cacher d’autres marques sous ce short et ce débardeur. »
- « Oui, il aime les femmes soumises et le sexe violent ! » Souffla la jeune femme terriblement honteuse de pouvoir lui avouer ce genre de chose.
- « Est-ce que… » Lança Jack quelque peu inquiet d’avoir à lui poser une question pareille « Est-ce qu’il t’a blessé intimement, Sam ? »
- « Oui… Ça ne l’empêche pas de revenir les soirs suivants… » Murmura-t-elle sentant les larmes couler « Plus je crie et plus je l’excite… En même temps, le préfère ça que les coups de cravache ou de martinet. »
- « Tu veux savoir une chose, Sam ? » Questionna le militaire en remettant sa main sur celles de la jeune femme.
- « Quoi ? » Demanda-t-elle doucement et inquiète « Vous aimez les coups de cravache et de martinet aussi ? »
- « Et puis quoi encore ? » Gronda Jack furieux d’entendre une chose pareille « Je n’aime que les baisers, les caresses, les corps enlacés et la douceur, Sam ! Surtout la douceur… Par contre, si tu as gardé la cravache et le martinet, je me ferai un plaisir de le tuer avec… »
- « Pas de menottes non plus ? » Questionna-t-elle craintive.
- « Pas de menottes non plus ! » Sourit le militaire « Comment sentir tes mains sur moi autrement ? »
- « Ah parce que j’aurai le droit de toucher aussi ? »
- « Je dirai même que tu as plutôt intérêt de me toucher, Sam ! » Lança Jack en souriant de toutes ses dents « J’aimerai tellement pouvoir sentir tes mains sur mon corps pendant que je te caresserai aussi… Mais si tu es blessée, alors nous devrons attendre pour faire notre descendance. »
- « Non, ça ira… Je ferai avec ! » Fit-elle rapidement, soulagée des paroles du militaire.
- « Sam ! Il est hors de question que je puisse te faire le moindre mal donc… nous ferons l’amour lorsque tu n’auras plus rien… » Sourit le militaire en lui caressant tendrement la joue « Est-ce que je peux t’embrasser maintenant ? »
- « Raison suivante ? » Demanda la jeune femme hésitante « Je veux connaitre toutes vos raisons avant de pouvoir m’engager… »
- « Shanahan est un menteur ! » Lança le militaire sûr de lui.
- « Qu’est-ce qui vous permet de dire ça ? » Questionna-t-elle le cœur lourd d’angoisse.
- « Le fait que je l’ai croisé la semaine dernière dans un magasin tenant la main d’une femme qui n’était pas toi… Dans la même semaine, je l’ai revu au restaurant avec cette même femme… et je ne pense pas que ce soit sa sœur étant donné la façon dont il lui tenait la main et l’embrassait… » Dit le militaire « Avant-hier, il était encore en sa compagnie et… il n’est pas en mission Sam… il est chez elle pour le week-end… Je suis désolé ! »
- « Ça pourrait être une mission d’infiltration ? »
- « Il prend très à cœur sa mission alors pour coucher avec elle… »
- « Vous l’avez vu faire ? » Questionna la jeune femme ne sachant que croire.
- « J’ai entendu des bruits plus qu’éloquents dans les toilettes du restaurant, Sam et… » Dit le militaire en grimaçant doucement « Comme j’avais vraiment l’impression qu’il ne jouait pas franc jeu avec toi, je l’ai suivi un soir pour le voir entrer chez cette femme et se rendre directement dans sa chambre où je peux te promettre qu’ils n’ont pas joué au tennis… Je suis passé chez elle avant de venir ici et… je les ai vu dans la cuisine mais… ils ne cuisinaient pas, je te l’promets ! »
- « Parce qu’il est doux avec elle en plus ? » Lança-t-elle surprise par ses paroles.
- « Je n’sais pas… Je n’ai pas joué les voyeurs très longtemps… » Dit Jack « Je suis venu ici directement. »
- « Si vous n’avez pas entendu ni cris, ni insultes, c’est qu’il est doux avec elle… » Souffla la jeune femme alors que des larmes se mirent doucement à couler le long de ses joues.
- « Sam ! Ce type est un salopard » Cracha le militaire furieux en lui désignant la bague à son doigt « Tu ne dois pas rester avec lui. »
- « Pourquoi ? » Demanda Sam en larmes.
- « Parce qu’on en vient ainsi à ma dixième raison… » Sourit Jack en prenant le visage de Sam entre ses mains « Il ne t’aime pas autant que moi je t’aime, Sam ! »
- « Peut-être… Mais lui, je peux l’avoir… » Lança-t-elle déçue « Vous non ! »
- « Ne crois pas cela ! » Déclara le militaire un large sourire sur les lèvres « Parce qu’après plusieurs minutes de conversation mouvementée avec le Président, je suis parvenu à obtenir une abolition de la loi de non fraternisation pour toute la base, Sam… Nous avons le droit… Alors je t’en supplie, largue ce connard et prends-moi ! »
- « Y’a vraiment plus de loi ? » Questionna la jeune femme voulant en être sûre.
- « Oui ! Il n’y a vraiment plus de loi ! » Dit Jack en sortant le papier de sa poche afin de le lui mettre dans les mains « Tiens, lis-le si tu ne me crois pas. »
- « Embrasse-moi s’il te plait ! » Fit-elle en larmes et sans lire le document alors qu’elle avait confiance en lui.
- « Avec grand plaisir. » Sourit le militaire en se penchant dans sa direction.
Jack la vit alors fermer doucement les yeux, prête à accepter qu’il puisse l’embrasser alors qu’il sourit davantage de la voir faire.
Tendrement, il posa ses lèvres sur celles de la jeune femme, afin de lui donner l’un des baisers les plus doux qu’il aurait pu lui donner, témoignant ainsi de tout l’amour qu’il pouvait lui porter.
Après quelques instants, les deux militaires se séparèrent alors qu’ils restèrent front contre front, Sam gardant les yeux fermés, alors que le regard de Jack était posé sur la main gauche de la jeune femme.
- « Tu veux bien retirer cette affreuse bague maintenant ? » Demanda Jack l’espoir dans la voix.
- « Et tout ce que tu voudras en plus ! » Souffla la jeune femme enfin heureuse, alors qu’elle faisait glisser la bague hors de son doigt pour la poser sur la table basse devant elle.
- « La bague suffira pour le moment ! » Dit le militaire avant de se laisser aller dans le canapé, en l’entrainant avec lui pour la garder dans ses bras « Je peux rester un moment ? Ou tu préfères que je m’en aille ? »
- « Non, tu restes ! » Déclara la militaire « Comme ça, quand Pete reviendra demain, ben… j’suis sûre qu’il ne me frappera pas à nouveau… »
- « C’est certain… puisque c’est moi qui vais lui démonter la tête ! » Gronda Jack en attrapant la télécommande de la télévision « Alors ? Qu’est-ce que tu as envie de regarder ce soir ? »
- « Les Simpson ! » Proposa la jeune femme « C’est possible ? »
Le militaire sourit de toutes ses dents, déposa un doux baiser dans les cheveux de Sam, avant de changer de chaine pour regarder tranquillement la télévision avec la jeune femme dans ses bras.
- « C’est parti pour les Simpson ! » Sourit le militaire en l’enveloppant de ses bras « Ensuite, je te préparerai des spaghettis à la bolognaise car je trouve que tu as perdu du poids ces derniers temps et… nous prendrons enfin notre bain chaud avec de la mousse tous les deux… Ça te va ? »
- « C’est parfait ! » Souffla Sam en se calant correctement contre lui, épuisée « Et après, on pourra dormir ? »
- « Seulement si tu dors dans mes bras ! » Répondit Jack en la serrant davantage contre lui.
La jeune femme finit par s’endormir d’épuisement dans ses bras, alors que le militaire la maintint un peu mieux dans ses bras, afin de baisser le son de la télévision, réalisant qu’à présent, il avait toute la vie pour pouvoir profiter d’elle et d’instants comme celui-ci…

FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?