baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > OS > OS Divers > Des enchères agacantes

Des enchères agacantes

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Titre : Des enchères agacantes

Auteur : Titiasyl.

Série : Stargate SG-1.

Genre/Pairing : Humour, Romance Jack & Sam, Romance Daniel & Janet.

Personnages : Jack, Sam, Daniel, Janet, Teal’c, Ishta et Hammond, ainsi que des personnages que j’ai moi-même inventé…

Résumé : Les caisses des orphelins de l’Air Force sont vides. Hammond a eu une idée pour les remplir…

Saison : 7 (Jack est colonel, Sam est major, Janet est toujours en vie).

Disclamer : Les personnages de la série appartiennent aux créateurs et à la MGM sauf certains personnages que j’ai moi-même inventé ;)

****************************************

La première vente aux enchères pour aider à renflouer les caisses des orphelins de l’Air Force avait eu lieu deux mois plus tôt.

Depuis celle-ci, le général avait eu la visite de nombreux militaires de la base qui s’étaient plaint que seules les femmes avaient eu le droit de s’amuser.

Par conséquent, pour respecter l’équité, il avait décidé que cette fois-ci, ce seraient les femmes qui seraient mises aux enchères. Et aussi parce que les caisses des orphelins de l’USAF avaient été tellement contente de la somme reçue qu’elles avaient demandé si une nouvelle enchère pouvait être faite au SGC.

- « Walter, faites appeler tout le personnel et dites leur de se réunir en salle d’embarquement. » Ordonna le Général Hammond.

- « Bien Monsieur, tout de suite. » Répondit Walter.

- « Tout le personnel de la base est prié de se rendre tout de suite en salle d’embarquement. Je répète : Tout le personnel de la base est prié de se rendre tout de suite en salle d’embarquement. » Crachèrent les hauts parleurs.

Au mess, SG-1 et le Docteur Fraiser prenaient une pause autour d’un café. Ils rigolaient en pensant à la vente aux enchères qu’il y avait eu plus tôt pour les hommes.

- « Franchement, c’était excellent. J’ai adoré ta tête Daniel lorsque tu m’as vu dans la salle. » Dit Janet tout en rigolant.

- « Ah ah ah. Très drôle. » Répondit Daniel en faisant la grimace.

Sam et Jack ne répondirent pas, mais se regardèrent en souriant. En effet, ils étaient ensemble depuis cette soirée et étaient très heureux. Cependant, ils ne l’avaient dit qu’à leurs amis et personne n’était au courant à la base, même si tout le monde s’en doutait.

Le message entendu dans les hauts parleurs coupa net la conversation. Ils se dépêchèrent donc tous de se lever, afin de rejoindre la salle d’embarquement. S’ils y étaient convoqués, c’est que le général avait une bonne raison.

Une fois que le général Hammond fut sûr que tout le personnel était réuni dans la salle, il monta sur la passerelle et prit la parole.

- « Messieurs, Dames, si vous êtes ici, c’est parce que j’ai une annonce à faire. Pour respecter l’équité entre le personnel masculin et féminin, et aussi parce que la première vente aux enchères a été un véritable succès, je vous annonce qu’une deuxième vente aux enchères aura lieu ce soir. » Déclara Hammond.

- « Qui va y participer ? » Demanda un soldat dans le fond.

- « Ce sera au tour des femmes cette fois-ci. » Répondit le Général « Cependant, je laisse aux hommes le soin de décider ce que les femmes devront faire pour cette vente. Attention, je n’accepterai aucune demande trop osée ou dégradante pour ces dames. Pour ce faire, je vais laisser une urne dans la salle de briefing et vous pourrez y mettre vos demandes. Vous avez deux heures à compter de maintenant. Merci ».

Le général quitta la salle le sourire aux lèvres. Il ne lui restait plus qu’à attendre les deux heures pour voir en quoi aller consister cette vente. Nul doute que son second allait hurler quand il saurait que le Major Carter était désignée d’office.

Deux heures plus tard, comme promis, le général fit le dépouillement en présence de SG-1, du Docteur Fraiser et de Walter. Une fois l’urne vidée et les bulletins comptés, il demanda à Walter d’aller annoncer le résultat par micro à la base complète.

- « Le résultat du vote concernant les enchères de ce soir est désormais connu. Après dépouillement, à l’unanimité moins trois voix, les femmes défileront en lingerie fine. » Déclara Walter dans les hauts parleurs de la base.

Dans la salle de briefing, SG-1 de même que Janet ne disaient pas un mot. Les visages étaient parfaitement neutres, mais Hammond n’était pas dupe. Il savait parfaitement que son second se contenait et le palpitement de ses tempes en témoignait.

- « Bien, comme lors de la première enchère concernait cinq hommes, celle-ci concernera cinq femmes. Le Capitaine Stevens s’est portée volontaire de même que l’infirmière Kathia Fisher et la laborantine Sarah Lenski. »

- « Si je sais toujours compter, mon général, ça ne fait que trois femmes. » Dit Jack.

- « En effet, mais si vous m’aviez laissé finir, je vous aurai dit que le Docteur Fraiser ainsi que le Major Carter étaient désignées volontaire. » Sourit Hammond.

- « QUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ???? » Hurla Sam « Non mais vous plaisantez mon Général ? »

- « Non, je ne plaisante pas du tout Major. Vous participerez à ce défilé. »

- « Il en est hors de question. Je refuse mon général. Je refuse de défiler en lingerie fine devant des hommes. Pas question, plutôt aller sur Netu prendre le thé avec Apophis ! » Cracha Sam en colère « Janet, dites-lui voyons ! »

- « Ça pourrait être amusant Sam. Personnellement, je n’y vois pas d’inconvénient. » Déclara Janet.

- « Comment ça amusant ?? » répéta Daniel.

- « Ben oui, ça pourrait être amusant de voir tous ses hommes baver et dépenser plein d’argent juste pour voir une fille en lingerie. » Lui répondit Janet.

- « Non, pas question que tu défiles en lingerie devant tous ses hommes, Janet. Pas question » Décréta Daniel.

- « Danny chéri, je vais juste défiler devant eux en lingerie et ils vont donner tout plein d’argent pour les orphelins de l’USAF. Toi, tu n’auras pas besoin de payer pour avoir le même défilé en privé et plus si tu le désires. » Lui dit Janet.

- « Hum... Général, les femmes se contenteront de défiler n’est-ce pas ? Elles ne partiront pas avec les hommes et ils n’auront pas le droit de toucher ? » Demanda Daniel.

- « Non, ils n’auront pas le droit de toucher, juste de miser de l’argent pour pouvoir admirer, rien de plus. »

- « Dans ce cas, je ne vois pas d’inconvénients à ce que tu défiles, chérie. » Dit Daniel à Janet.

Elle lui répondit par un magnifique sourire.

- « Mais moi, je ne suis pas d’accord du tout. Je refuse de défiler. » Dit Sam très en colère.

- « Je suis d’accord avec Carter, Monsieur. Je refuse qu’un membre de mon équipe défile dans ce genre de tenue. » Objecta Jack tout en maitrisant sa colère.

- « Et bien, vous défilerez quand même, Major. Et c’est un ordre. Et si je dois venir vous chercher parce que vous n’êtes pas là pour la soirée, ça ira très mal pour votre matricule. » Déclara Hammond « Quant à vous Colonel, vous n’avez pas votre mot à dire. C’est clair pour vous deux ? »

- « Oui Monsieur, très clair » Répondit Sam, toujours furieuse.

- « Parfaitement clair Monsieur. » Répondit Jack.

Hammond se leva et quitta la pièce pour rejoindre son bureau. Teal’c et Daniel quittèrent eux aussi la pièce.

- « Sam, tout se passera bien, vous verrez. On va bien s’amuser. » Lui dit Janet.

- « Non, je ne vais pas m’amuser du tout à me montrer devant tous ces males en chaleur, Janet. Je pensais que vous comprendriez. » Répondit Sam.

- « Vous verrez que ce sera amusant. Je passe vous chercher tout à l’heure. » Dit Janet pour essayer de rassurer Sam.

Elle quitta la salle de briefing pour rejoindre son bureau et laissa ses deux amis seuls.

- « Jack, je refuse de faire ça. » Dit Sam les larmes aux yeux.

- « Je sais, mais tu n’as pas vraiment le choix Sam. Ne t’inquiète pas. Je ne serai pas loin de toi et je veillerai sur toi. » Assura Jack « Si je vais voir le général pour m’opposer plus fermement, il risque de comprendre et on a bien convenu tous les deux que notre relation devait rester discrète à la base. Je ne veux pas que tu aies des remarques ou réflexions parce que tu es ma petite amie, mon ange ».

- « Je sais, Jack, je sais. Mais tu me promets de rester pas loin de moi ? »

- « Promis, ma puce. »

Les deux militaires quittèrent la pièce et se rendirent chacun dans leur bureau. Une fois arrivé à son bureau, Jack stoppa nette sa marche et se figea. Il venait de penser à un détail. Du coup, il partit en direction du laboratoire de Sam pour mettre les choses au point.

- « Carter, faut que je vous parle. »

- « Je vous écoute mon colonel. »

Après cet échange de paroles, Jack ferma la porte afin de les isoler.

- « Tu as intérêt de ne porter que de la lingerie qui ne laissera personne voir ton tatouage. Il n’y que moi qui ait le droit de le voir. »

- « Tu as oublié de préciser que tu es le seul à pouvoir le toucher et l’embrasser aussi. » Minauda Sam.

- « Rahhhhhhh… Me dit pas ça maintenant voyons… »

- « Jack, franchement, si la pièce de lingerie permet de voir mon tatouage, autant que je ne porte qu’un soutien-gorge et rien d’autre. »

- « Alors là, pas question que tu te balades nue devant tous ces hommes Sam. »

- « Tu es trognon quand tu es jaloux Jack. Mais je n’aime que toi, ne t’inquiète pas. Et sors de mon laboratoire avant que je ne te saute dessus s’il te plait. Je n’ai pas envie que toute la base soit au courant à cause de ces foutues caméras. »

Jack lui fit un sourire et repartit dans son bureau. Sam n’arrivait pas à se concentrer sur ses expériences. En effet, l’heure à laquelle Janet devait venir la chercher approchait de plus en plus.

Tout d’un coup, Sam se dit qu’elle ne risquait rien à essayer d’aller se cacher. Elle sortit doucement de son laboratoire et commença à se diriger vers les escaliers.

- « On se fixe soldat ! » Ordonna un militaire.

- « Janet, pitié, je ne veux pas y aller. » Supplia Sam.

- « Tu n’as pas le choix Sam. Je suis désolée mais je dois t’obliger à me suivre. Nous sommes attendues en salle d’embarquement afin de nous mettre en tenue pour le défilé. » Dit Janet en attrapant le bras de Sam pour la tirer vers la salle.

- « Pitié Janet. Dis que tu ne m’as pas vue, que je suis malade, n’importe quoi ! » Supplia Sam de nouveau.

- « Mais bien sûr, c’est vrai que vu le nombre de caméra qui me voit en ce moment même avec toi en train de me supplier, l’excuse bidon va fonctionner du tonnerre. Allez, ne fait pas l’enfant et viens avec moi maintenant. »

Dépitée, Sam se leva, entrainée par Janet vers la salle d’embarquement. Elle ne voulait pas y aller mais n’avait pas le choix. Lorsqu’elles arrivèrent dans les vestiaires pour la soirée, elles retrouvèrent les trois autres filles.

Celles-ci avaient déjà mis la lingerie qui était à leur disposition.

- « Tenez Sam, mettez cet ensemble. » Dit Janet en lui tendant la lingerie.

« Alors là, pas question que je porte ça. Je vais plutôt mettre celui-là ! » Décréta Sam en prenant un ensemble soutien-gorge/Shorty à la place de l’ensemble Soutien-gorge/String que lui donnait Janet.

Elles allèrent se changer dans les cabines qui avaient été installées à cet effet. Une fois changées, elles s’assirent sur un banc en attendant leur tour.

- « Cette soirée est un enfer. J’aimerai savoir ce que j’ai bien pu faire de mal pour mériter ça. » Dit Sam.

- « Sam, la soirée n’a même pas commencé voyons. Et puis, ça va être amusant je trouve. » Lui répondit Janet.

- « Amusant ? Je ne trouve pas ça du tout amusant de me montrer devant toute la base en lingerie moi. »
- « Sam, dites-vous que c’est pour les orphelins que nous faisons ça. »
- « C’est bien parce que c’est pour eux alors. »
Dans la salle d’embarquement, de l’autre côté du rideau, tous les hommes attendaient le début du défilé.
- « Messieurs, je vous rappelle les règles. Les enchères commencent à 500$. Ces jeunes femmes passeront chacune leur tour et resteront sur la passerelle tant que vous donnerez de l’argent. Cependant, je tiens une nouvelle fois à préciser qu’il est interdit de les approcher et de les toucher. Et veuillez également rester correct messieurs. » Déclara le général.
De leurs côtés, les hommes de SG-1 étaient près de la passerelle afin de pouvoir protéger leurs femmes si besoin.
- « Bien. Nous allons commencer avec le capitaine Stevens. Les enchères débutent à 500$ je rappelle. » Dit Hammond.
Le capitaine Stevens s’avança sur la passerelle et s’arrêta au bout de celle-ci. Elle attendit, certaine que les enchères monteraient très haut.
- « 550 »
- « 600 »
- « 650 »
Le général attendit une nouvelle enchère, mais ce fut le silence qui l’emporta.
- « Pas mieux que 650$ ? » Demanda le général « Dans ce cas, merci Capitaine pour votre participation. »
Celle-ci quitta la passerelle pour rejoindre les cabines, furieuse de n’avoir pu apporter que si peu. Sam et Janet riaient du petit score de cette pimbèche de capitaine. Cela permettrait certainement de la remettre en place, elle qui pensait être la plus belle de toutes les femmes de la base.
- « Messieurs, voici l’infirmière Kathia Fisher »
Elle avança jusqu’au bout de la passerelle et attendit tranquillement les enchères.
- « 550 »
- « 700 »
- « 750 »
Plus personne n’enchérit plus et le général remercia la jeune femme. Celle-ci fit un sourire et retourna aux vestiaires.
- « Voici maintenant une de nos laborantines, Sarah Lenski. »
- « 600 »
- « 800 »
- « 850 »
- « 1000 »
Puis, à nouveau, les enchères s’arrêtèrent. Le général se demanda tout d’un coup si c’était vraiment une bonne idée ces enchères. Pour le moment, elles n’avaient pas beaucoup rapportées.
Il remercia à nouveau la jeune femme et appela la suivante.
- « Messieurs, le docteur Janet Fraiser ! »
Immédiatement, les hommes de SG-1, Daniel en tête, s’approchèrent de la passerelle pour parer à toute éventualité. Janet s’avança sur la passerelle et s’arrêta à la fin de celle-ci. Elle attendit avec le sourire, après tout elle ne faisait ça que pour les enfants.
- « 700 »
- « 1000 »
- « 1200 »
Et les enchères continuèrent de monter ainsi doucement. Au bout de dix minutes sur la passerelle, les enchères s’arrêtèrent sur un montant de quatre mille dollars.
Le général remercia donc la jeune femme et appela la suivante.
- « Messieurs, voici la dernière jeune femme de la soirée. »
Tout le monde attendit mais ne vit personne. De l’autre côté du rideau, Sam refusait d’aller sur la passerelle.
- « Sam, ne faites pas l’enfant et allez-y tout de suite. Sinon, je vous y jette ! » Menaça Janet.
- « Vous n’oseriez pas ? »
- « J’vais me gêner ! » Répondit Janet « Maintenant, allez-y. Tout le monde vous attend. »
Sam se décida à monter sur la passerelle et avança contrainte et forcée au bord de celle-ci.
Les militaires ignoraient que le Major Carter participerait à la vente aux enchères, mais ils furent subjugués par sa beauté.
- « 600 »
- « 700 »
- « 800 »
- « 900 »
- « 1000 »
- « 1200 »
- « 1500 »
Les militaires étaient survoltés mais comptaient bien en profiter. Du coup, les enchères montaient tranquillement mais sûrement.
- « 2000 »
- « 2500 »
- « 3000 »
- « 4000 »
- « 5000 »
- « 6000 »
- « 7000 »
- « 8000 »
Cela faisait déjà dix minutes que Sam se trouvait sur la passerelle et elle ne voulait qu’une seule chose : quitter cette dernière, se rhabiller et rentrer chez elle.
- « 10000 »
- « 11000 »
Dix minutes plus tard, les enchères continuaient et avaient atteint un montant de 30000$.
- « 50000 » Dit un militaire dans le fond. « Pour ce tarif, tu pourrais te déshabiller ma belle »
Sam serra les dents, mais ne dit rien.
- « 60000 » dit un autre. « Allez, enlève le bas ma jolie »
Jack n’en pouvait plus et voyait bien que les enchères commençaient à mal tourner au vu des paroles entendues. Aussi, il décida de voler à la rescousse de sa petite-amie.
- « Maintenant ça suffit. » Dit Jack en montant sur la passerelle tout en ôtant sa veste.
Sam prit la veste et l’enfila rapidement. Les militaires présents dans la salle n’étaient pas très contents de la fin des enchères.
- « Les enchères sont terminées » Décréta Jack tout en fermant lui-même la fermeture de la veste.
Il entendait les militaires grogner et en entendit un dire qu’il irait rendre une petite visite au major après la fin de la soirée, car il n’avait pas vu tout ce qu’il voulait. Aussi, Jack décida de mettre les choses au point.
« Je vous préviens. Le premier qui l’approche, la menace, la harcelle ou la touche aura droit à une séance de démembrement avec Teal’c. Et si jamais je vous prends en train de mater MA femme, je vous jure que je vous fais passer à travers la porte des étoiles avec l’iris fermé. Me suis-je bien comprendre ? » Hurla Jack en serrant Sam dans ses bras.
Aucun militaire n’osa répondre mais tous avaient parfaitement compris le message. Ils leur suffisaient de regarder Jack ou Teal’c et ils voyaient parfaitement que ce n’était pas des menaces en l’air.
Jack réconfortait Sam du mieux qu’il pouvait.
- « Va te changer ma puce. Je t’attends ici et ensuite, nous rentrons à la maison. »
Sam acquiesça et se dépêcha d’aller se changer. La soirée avait été un cauchemar comme elle l’avait pensé et ne voulait plus que les bras de son homme. Elle rejoignit Jack et ils se dirigèrent vers les ascenseurs pour rentrer chez eux.
- « Dis-moi, tu pourrais me faire le même défilé ma puce ? » Demanda Jack une fois dans l’ascenseur.
- « Non, je ne pense pas Jack. » Répondit Sam.
- « Pourquoi ? »
- « D’abord, parce que je n’ai pas gardé l’ensemble. Et ensuite, je n’ai pas besoin d’être habillée pour défiler devant toi mon chéri. » Sourit Sam.
- « Rahhhhhhh….. Dépêche-toi de nous amener à la surface, engin de malheur. Faut qu’on rentre vite à la maison pour que je puisse avoir mon défilé rien qu’à moi. »
Sam éclata de rire et se lova dans les bras de son homme. La soirée avait été une horreur, mais la nuit promettait d’être magique…
FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?