baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 3 : Une nouvelle découverte

Chapitre 3 : Une nouvelle découverte

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Après avoir passé une nuit plus qu’agitée, Samantha se leva et rangea rapidement son lit. Elle se dirigea ensuite vers le plateau du petit déjeuner où les filles ne lui avaient rien laissé ou si peu. La jeune fille n’avait, une nouvelle fois, qu’une petite tranche de pain et un grain de raisin pour repas.

Près du plateau de repas, les autres filles étaient rassemblées autour de Clara qui pleurait toutes les larmes de son corps. Ne voulant pas entendre une fois de plus que le sultan était violent et ne penser qu’à son propre plaisir, Samantha se dirigea silencieusement vers la fontaine afin de manger dans le silence.

Une fois son maigre repas terminé, elle se leva et partit explorer une nouvelle fois le harem. Un peu plus loin de la bibliothèque, se trouvait une petite porte dans un ton vert océan.

Intriguée, Samantha poussa la porte et se retrouva dans une immense pièce couverte de mousse. L’odeur y régnant était assez forte et désagréable. Au centre, on pouvait deviner une piscine dont l’eau tirait sur le verdâtre et remplie de longues algues mousseuses.

Le bassin était dominé par une immense fontaine d’un homme poisson armé d’un trident recouverte de mousse. Jadis, l’eau s’écoulant de la fontaine devait former une petite cascade se jetant dans le bassin.

Le sol de la pièce était également recouvert de mousse légèrement glissante. Avec envie, Samantha regarda l’eau et regretta de ne pouvoir s’y baigner, elle qui aimait tant cet élément.

Ne supportant plus l’odeur, elle préféra quitter l’endroit pour rejoindre la bibliothèque non sans un dernier regard aux lieux.

- « Tu dois être tellement belle en fonctionnement. » dit Samantha en regardant la statue puis ajoutant. « Quel dommage que je ne puisse pas me baigner. »

Une fois sortie, elle referma la porte et respira un grand bol d’air frais. Rapidement, elle prit la direction de la bibliothèque prête à braver la poussière. Mais lorsqu’elle ouvrit la porte, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir les lieux étincelants.

- « Oh mon dieu. » s’exclama Samantha. « C’est encore plus beau qu’hier. »

Elle remarqua rapidement que des légers changements avaient été faits. En effet, le fauteuil avait été changé pour un plus large et plus confortable. A côté de celui-ci, une petite table avait été rajoutée de façon à pouvoir poser des livres.

Ravie et les yeux brillants de joie, elle se précipita vers les étagères pour chercher le livre qui lui tiendrait compagnie pour la journée. De toute façon, les autres filles ne se rendaient pas compte de son absence tellement elle était quantité négligeable pour elles autres. Apres avoir trouvé son bonheur, elle s’installa dans le fauteuil et commença sa lecture.

De son côté, Kassir faisait son rapport journalier au sultan. En effet, depuis l’arrivée des nouvelles jeunes filles au harem, il était tenu de rapporter leurs journées au souverain. Mais très vite, au fil des heures, les rapports s’étaient centrés sur une seule des jeunes filles. Là où les autres acquisitions passaient les journées couchées dans l’espace détente, la dernière passait son temps à explorer le harem.

Le conseiller avait ainsi appris au sultan que Samantha avait découvert la bibliothèque, pièce qui avait été laissée à l’abandon pendant dix bonnes années.

- « Alors Kassir, que vas-tu m’apprendre aujourd’hui ? » demanda le sultan, l’air impassible.

- « Samantha est retournée à la bibliothèque ce matin, altesse. » répondit le conseiller en souriant.

- « Et ? »

- « Le sourire sur son visage a ébloui les superviseurs, altesse. » annonça Kassir, l’air de rien.

- « Comment ca ébloui ? » fit le sultan, les sourcils froncés.

- « Depuis qu’ils surveillent vos acquisitions, c’est la première fois qu’ils voient une jeune fille aussi lumineuse avec un sourire aussi magnifique. »

Le conseiller entendit son souverain grogner de par cette révélation.

- « Un souci, altesse ? »

- « Non ! » râla Jack. « Qu’a-t-elle fait de plus depuis hier ? »

- « Elle a trouvé le bassin mais elle n’est restée dans la pièce que peu de temps. »

- « Pour quelle raison ? » demanda tout de suite le sultan, l’air soucieux.

- « L’odeur dans la pièce est assez désagréable. Elle est à l’abandon depuis autant de temps que les autres pièces, altesse. » expliqua Kassir. « Néanmoins, … »

- « Néanmoins quoi ? » s’impatienta Jack.

- « Samantha semblait triste de ne pouvoir rester plus longtemps. Les superviseurs m’ont rapporté qu’elle semblait déçue de ne pouvoir se baigner. » énonça le conseiller.

- « Ordonne que la pièce soit nettoyée et la fontaine remise en fonctionnement. Fait mettre des serviettes de bain à sa disposition. » exigea le souverain.

- « Bien votre altesse. » fit Kassir en commençant à s’éloigner.

- « Encore une chose, Kassir. » interpella Jack.
- « Altesse ? s’étonna le conseiller en se retournant rapidement.
- « Que les superviseurs ferment les puits de surveillances pendant qu’elle se trouve au bassin. Ils ont interdiction formelle de la voir nue. Qu’ils se contentent d’écouter au cas où elle aurait un souci. » exigea le souverain, le visage dur.
- « Il en sera fait selon votre volonté, altesse. » sourit le conseiller.
Kassir se dirigea donc vers les nettoyeurs afin de leur transmettre les ordres du sultan. Il était ravi car depuis l’accession au trône de Jack, c’était la première fois qu’une jeune fille avait droit à un tel traitement de la part du souverain. Peut-être qu’enfin, le règne tyrannique de celui-ci allait bientôt prendre fin.
Samantha finit son livre peu de temps avant le coucher du soleil. Ayant faim, elle referma l’ouvrage en soupirant de bien-être puis alla le reposer à sa place sur l’étagère.
Elle quitta la pièce le cœur lourd et regagna doucement le centre du harem. Comme la veille au soir, les filles ne lui avaient laissé que quelques crudités et un fruit. La jeune fille prit donc le peu qu’il y avait sur le plateau et alla prendre place près de la fontaine.
- « Je ne vais pas tenir bien longtemps avec si peu. » se dit-elle, une larme roulant le long de sa joue.
Un peu plus loin, elle entendait la conversation des autres filles qui ne se gênaient pas pour parler fort, espérant ainsi la déranger.
- « Ce sultan est d’une violence. Il a pris possession de mon corps comme si j’étais un morceau de viande. Même pas le moindre signe de tendresse, rien. » pleura Clara.
- « Tu as eu droit à la même demande toi aussi ? » s’interrogea Ethel.
- « Son « Ote ta robe et couche toi » c’est ça ? » fit Clara.
- « Oui c’est ça. Il s’est aussi déversé sur ton ventre ? » demanda Ethel.
- « Non, sur ma poitrine. Ensuite, il s’est relevé et m’a jeté ma robe en appelant ses gardes afin qu’ils me ramènent ici. » répondit Clara en pleurant.
- « Ce Jack est vraiment un sale connard ! » cracha Ethel, furieuse.
- « Je suis ravi de l’apprendre ! » fit Jack, parfaitement impassible à l’entrée du harem.
- « Votre altesse ! » fit Ethel, en s’inclinant légèrement.
- « Tiens donc ! A l’instant, j’étais Jack et un connard dans ta bouche. Et maintenant, je suis ton altesse ? » fit le souverain avec un sourire mauvais.
Ethel ne sut que répondre à cela alors que les autres filles, à l’exception de Samantha, s’étaient regroupées derrière elle.
- « Garde ! » fit Jack avec un mouvement de la main, au soldat qui était près de lui.
Le soldat acquiesça d’un signe de tête puis partit rapidement avant de revenir avec deux objets dans les mains dont un qu’il donna au souverain.
- « Tends tes mains au garde, femme ! » ordonna Jack, furieux.
Ethel obéit à l’ordre et tendit ses mains vers le soldat qui les lia entre elles avec une corde assez longue. Ensuite, il fit passer la corde dans un anneau fixé au plafond et la tendit jusqu’à que la jeune femme ait les bras bien tendus en l’air. Il finit par nouer la corde à un deuxième anneau fixé dans le sol un peu plus loin. Une fois tout ceci fait, il s’éloigna et alla se poster près de la porte.
- « Tourne-toi ! » exigea le sultan.
Terrifiée, la jeune femme obéit silencieusement et se tourna de sorte à montrer son dos au souverain. Jack, furieux, arracha la robe d’Ethel et la laissa nue.
- « Pour avoir osé m’insulter, ce sera dix coups de fouet. » annonça le souverain en levant son bras et libérant le fouet. Il le fit rapidement s’abattre sur le dos de l’insolente.
- « AHHHHHHHHHHHHHHH !  » hurla la jeune femme sous la douleur.
Le roi sourit, fier de lui et continua à fouetter la jeune femme. Au dixième coup, il baissa son fouet, le tendit au garde et lui ordonna de récupérer la corde.
- « A chaque fois que l’une d’entre vous me manquera de respect, il en sera ainsi. » déclara Jack. Et sache, femme, que par ton insolence, une de tes compagnes subira ma colère cette nuit. »
Jack fit signe garde de prendre la fille choisie et repartit furieux vers sa chambre. Mena jeta un regard terrorisé à ses compagnes puis suivit, résignée, le garde.
De son coté, Samantha était terrifiée par ce qu’elle venait de voir. Apres le premier coup de fouet, ne supportant plus cette scène, elle avait fait le tour de la fontaine afin de se cacher derrière. Elle s’était assise par terre, les genoux remontés contre sa poitrine et se bouchait les oreilles de ses mains. Les larmes coulaient le long de ses joues tellement la peur était présente en elle. Son seul souhait était de retourner auprès de son père afin d’échapper à cette vie. Chose qui lui était interdite pour le moment.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?