baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 6 : Questions

Chapitre 6 : Questions

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Après avoir fait ramener la jeune fille dans la chambre, le sultan s’était dirigé vers sa terrasse afin de prendre l’air. Peu de temps après, il fut rejoint par Kassir pour le rapport des activités du harem.

- « Kassir, t’arrive-t-il de dormir un peu ? » fit Jack, las.

- « Jamais quand vous êtes levé, altesse. » sourit le conseiller.

- « Mouai. Alors, quelles sont les nouvelles de ces imbéciles d’écervelées ? » grogna le souverain.

- « Les neuf filles font toujours la même chose. Elles mangent, discutent et dorment du matin du soir. » commença Kassir.

- « Pa-ssio-nnant ! » fit Jack, en détachant chacune des syllabes, montrant bien sa colère. « Et Samantha ? »

- « Elle passe ses journées de la même façon, altesse. Elle se promène dans les jardins, se baigne et nage dans la piscine puis passe le reste de la journée le nez dans un livre. » expliqua Kassir.

- « Elle ne fait pas grand-chose non plus. » grogna le sultan.

- « Et que voulez-vous qu’elle fasse d’autre, altesse ? » contra le conseiller. « Dois-je vous rappeler qu’elle fait partie de votre harem et que par conséquent, elle ne peut sortir du périmètre ? »

- « Rahhh, tu m’exaspère Kassir. Toujours le dernier mot ! » râla Jack en levant les bras au ciel et tournant le dos à son conseiller.

- « Soit dit en passant, elle vous remercie pour ce que vous faites pour elle. » ajouta l’homme, intéressé par la réaction de Jack.

- « Pardon ? Elle me remercie ? » fit celui-ci en fronçant les sourcils.

- « C’est exact altesse. » s’inclina Kassir.

- « Elle n’a pas à me remercier ! Moi, Jack le tyran, on me remercie ? » hurla le roi. « Je ne fais ça que pour ne pas avoir un sac d’os dans ma couche quand sera venu son tour ! »

- « Altesse … » soupira le conseiller en s’approchant de son roi « Ce n’est parce que votre père était un tyran que vous devez l’être également. Un roi bon et juste a tout autant de légitimité et de courage qu’un autre. »

- « Ne t’aventure pas sur ce chemin, Kassir » fit Jack en guise d’avertissement.

- « Et admettez que cette jeune fille ne vous laisse pas indifférent. » répondit le conseiller, passant outre la menace.

- « DEHORS ! »

Kassir n’ajouta rien de plus et quitta la pièce. Mais il savait que Jack avait besoin de se calmer.

Du côté du harem, Samantha commençait sa journée comme les précédentes. Alors qu’elle se promenait dans les jardins, elle trouva un accès menant à un bâtiment semblant en construction. Elle voyait bien que les travaux étaient abandonnés depuis des années mais elle se risqua à y entrer.

De prime abord, elle ne sut pas où elle se trouvait. Elle voyait plein de caisses de matériels mais ne savait pas du tout à quoi ils pouvaient bien servir. Au cours de son exploration, elle trouva un livre contenant plein de tracés et points. Il n’y avait aucun texte et elle ne comprenait pas du tout de quoi cet ouvrage traitait.

Déçue, elle reposa doucement le livre et quitta le bâtiment qui semblait dans un état d’équilibre précaire.

En fin de soirée, elle retourna vers le centre du harem dans le but de se coucher. A peine était-elle arrivée dans l’espace détente, qu’une des filles lui barra le chemin.

- « Eh le canard ! On peut savoir où tu disparais toute la journée ? » la questionna Annie.

- « Non, vous ne pouvez pas savoir. » Fit Samantha en voulant s’éloigner. « Jusqu’à présent, vous m’ignoriez alors continuez !

- « Certainement pas ! » fit Annie en la bousculant. « Nous voulons savoir où tu te caches alors dis-le »

- « Que n’avez-vous pas compris dans ma réponse ? » fit Samantha, intransigeante.

Un peu plus loin, Ethel entendait tout ce qui se passait entre les deux filles.
A l’extérieur du harem, on pouvait voir un homme courir en direction du conseiller qui allait chercher une fille pour la conduire au sultan.
- « Conseiller, conseiller. » héla l’homme.
- « Que fais-tu ici ? Pourquoi n’es-tu pas à ton poste, superviseur ? » demanda Kassir, étonné de voir cet homme le héler.
- « Je devais absolument vous prévenir. Une bagarre risque d’éclater dans le harem ! » fit l’homme essoufflé.
- « Une bagarre ? » s’étonna le conseiller.
- « Oui. Une des filles a pris à parti la blonde. Et au vu de la situation, je ne serais pas étonné qu’elles en viennent aux mains. »
- « Quel est le sujet de la discorde ? » demanda Kassir.
- « Les autres filles veulent savoir ce qu’elle fait de ses journées et où elle disparait. » rapporta le superviseur.
- « Retourne à ton poste. Je vais rapporter ceci à notre souverain. » fit Kassir en rebroussant chemin.
- « Bien conseiller. » répondit l’homme qui prit la direction de son poste.
Rapidement, Kassir arriva à la salle du conseil et y trouva Jack en grande conversation avec l’administrateur de la ville.
- « Pardonnez mon intrusion, altesse, mais je dois vous parler de toute urgence. » fit le conseiller en s’inclinant.
- « Je t’écoute dans ce cas. » fit Jack en renvoyant l’administrateur.
- « Il y a un début de bagarre au harem, altesse. » avertit Kassir.
- « Qui ? » fit Jack en fronçant les sourcils.
- « Une des filles contre Samantha, altesse. » avoua Kassir.
- « Mais elles sont vraiment intenables ces femelles. » grogna Jack. « Allons-y. »
Les deux hommes se mirent en route vers le harem d’un pas rapide. Kassir sentait parfaitement bien que le sultan contenant tant bien que mal sa colère. Il savait que la fille choisie pour la nuit ne s’en sortirait pas en bon état.
Arrivés, ils pénétrèrent dans le hall du harem et le souverain toisa les jeunes filles. Samantha et Annie se trouvaient l’une en face de l’autre et s’affrontaient du regard. Les hommes sentirent l’énervement de la plus jeune.
Jack regarda Samantha plus particulièrement et ce qu’il ressentit au fond de lui ne lui plut pas du tout.
- « Que se passe-t-il ici ? » cria Jack, furieux.
- « Il ne se passe rien, votre altesse. » répondit Samantha en soutenant le regard du souverain.
- « Alors pourquoi vous querellez-vous ? »
- « Divergence d’opinion. » fit-elle.
- « Eh bien, réglez vos divergences d’opinion sans bagarre ni éclats de voix à l’avenir ! » trancha Jack puis ajouta en prenant Annie par le bras « Toi, tu passeras la nuit avec moi. »
Trainant la jeune fille, il quitta le harem sans un regard derrière lui. Il avait grand besoin d’évacuer sa colère, chose qu’il fit à loisir sur Annie.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?