baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 9 : Un conseiller hors-pair

Chapitre 9 : Un conseiller hors-pair

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Les cris résonnèrent une nouvelle fois dans le palais, comme cela était le cas depuis des années. Apres avoir terminé, Jack jeta la robe sur la jeune fille et appela ses gardes afin qu’ils la ramènent au harem.

A peine les gardes eurent-ils emportés la jeune fille que Kassir pénétra dans la chambre.

- « Kassir, c’est le milieu de la nuit. Ça ne peut pas attendre le matin ? » fit Jack, fatigué.

- « Je suis désolé, altesse, mais le rapport ne peut absolument pas attendre. » répondit le conseiller, l’air grave.

- « Que s’est-il passé ? » s’inquièta le souverain.

- « Hier, des faits très graves se sont déroulés dans le harem, altesse. » annonça Kassir.

- « Kassir, que s’est-il passé ? » s’emporta Jack.

- « Les neuf filles s’en sont prises à Samantha, altesse. » fit le conseiller, sévère.

- « A Samantha ? » fit le sultan en se tournant vers Kassir. « Que lui ont-elles fait ? »

- « Elles l’ont levée au milieu de la nuit pour lui faire ranger les couches. Elles lui ont ensuite jeté leurs linges de toilette au visage et vider les bassines sur la tête. » expliqua le conseiller.

- « Ensuite ? » demanda Jack, la colère montant en lui.

- « Elles l’ont frappée, empêchée de manger et poussée contre les murs d’où elle a probablement une blessure au poignet. » continua Kassir.

- « Et ? » demanda le roi alors que ses mâchoires se contractaient de colère.

- « Elles l’ont fouettée avec une cordelette pour finir. » termina le conseiller.

- « FOUETTER ? » hurla Jack, furieux d’entendre de telles choses.

- « Malheureusement altesse. » fit Kassir en baissant la tête.

- « Et pourquoi n’as-tu pas fait cesser cette violence ? » s’emporta le souverain.

- « Vous étiez absent, altesse. Je n’ai pas autorité pour agir sur le harem sans vos ordres. » rapporta l’homme.

- « Désormais, en mon absence, tu as toute autorité sur ce qui se passe au harem. » déclara Jack.

- « Bien altesse. »

- « En particulier pour tout ce qui concerne Samantha. » rajouta le souverain. « Surtout pour ce qui la concerne elle. »

- « Il en sera ainsi altesse. » s’inclina Kassir.

- « Où est-elle ? » s’inquiéta Jack « Je me rappelle l’avoir aperçue alors qu’elle partait en courant. »

- « Elle s’est enfuie dans les jardins lorsque vous êtes entré dans le harem afin de choisir votre compagne pour la nuit. Elle s’y est endormie. »

- « Bien, au moins, elle n’est pas retournée avec ces filles. » se rassura le sultan. « Est-elle blessée ? »

- « Oui altesse. Les superviseurs m’ont rapporté qu’elle porte des marques laissées par la cordelette ayant servi à la fouetter. Elle a des traces de sang sur les bras et sur le visage. Elle porte également de nombreuses ecchymoses sur les bras, le visage et probablement le corps. »

- « Je vais leur faire passer l’envie de s’en prendre à elle. » s’emporta Jack à l’entente des blessures de Samantha.

- « Altesse ? »

- « Prive ces femelles de repas pour la journée entière. » ordonna le sultan. « Rends-toi dans les jardins afin de la soigner. Porte-lui également un plateau de petit-déjeuner copieux. »

- « A vos ordres, altesse. » s’inclina Kassir en prenant la direction de la sortie

- « Kassir » fit jack avant d’ajouter « Utilise les baumes qui me sont réservés. Je ne veux pas qu’elle conserve de traces ! Et fais lui donner une robe propre que tu mettras à sa disposition à la piscine. »

Kassir s’inclina rapidement et partit donner ses ordres aux cuisiniers ainsi qu’aux nettoyeurs. Le temps de la préparation du plateau de la jeune fille, il se dirigea vers la salle de soin afin de prendre tout ce dont il aurait besoin pour la soigner.

Ensuite, il retourna auprès des cuisiniers pour récupérer le petit-déjeuner de la jeune fille. Une fois ceci fait, il prit le chemin des jardins alors que le soleil commençait à se lever.

Arrivé, il trouva rapidement la jeune fille endormie près d’un olivier. Il posa doucement le plateau sur l’herbe et ouvrit la trousse de soins.

Le peu de bruit qu’il fit suffit à réveiller Samantha en sursaut. Il vit à quel point elle était effrayée, aussi se dépêcha-t-il de la rassurer.

- « Bonjour Samantha. » fit le conseiller, avec douceur. « Je suis là sur les ordres du sultan. »
- « Ne me faite pas de mal, s’il vous plait. » pleura la jeune fille.
- « Je n’ai pas été envoyé pour vous punir voyons. » sourit l’homme, voulant la rassurer.
- « Non ? » fit-elle en sanglotant.
- « Non. Je suis là pour vous soigner et vous apporter votre petit déjeuner. »
- « Oh. » s’étonna-t-elle.
- « Vous permettez que je soigne vos blessures ? » demanda le conseiller.
Ne pouvant répondre, elle tendit doucement son bras et laissa Kassir appliquer le baume sur ses plaies.
- « Cela va peut-être piquer un peu mais dans une quinzaine de minutes environ, vous n’aurez plus aucune trace de blessures. » l’informa-t-il en continua de la soigner.
Samantha serra les dents alors que le baume appliqué piquait vraiment comme l’avait averti le conseiller. Une fois les blessures soignées, Kassir appliqua un autre baume sur les ecchymoses qu’elle portait. Il était très doux dans ses gestes, faisant attention à ne pas lui faire mal. Ceux-ci s’estomperaient ainsi dans l’heure suivante.
- « Je n’en peux plus. Laissez-moi rentrer chez moi, s’il vous plait. » pleura la jeune fille . « Laissez-moi retourner auprès de mon père. »
- « Je suis navré mais cela n’est pas possible. » répondit Kassir en passant le baume sur le dernier bleu visible.
- « Pourquoi ? » demanda Samantha avec un regard triste.
- « Vous avez attiré l’attention du sultan. De ce fait, vous êtes condamnée à rester au palais. »
- « S’il me laissait tranquille, je n’aurai pas tous ces problèmes ! » râla Samantha.
Kassir sourit de l’incompréhension de ce qu’elle déclenchait chez le sultan. Cette jeune fille était vraiment charmante.
- « Votre père va bien, rassurez-vous. » lui annonça le conseiller.
- « Vous connaissez mon père ? » demanda Samantha.
- « Je me rappelle de lui le jour où je vous ai choisi, rien de plus. » répondit Kassir, ne voulant pas donner plus de détails sur ses liens avec le père de la jeune fille.
- « Alors pourquoi dites-vous qu’il va bien ? » demanda Samantha, inquiète.
- « Parce que je l’ai croisé hier en allant en ville pour une inspection. » expliqua l’homme afin de mettre un terme à cette conversation « De toute façon, vous allez devoir subir la vie dans le palais, vous n’avez pas le choix. Maintenant, mangez, vous en avez besoin. »
- « Je n’ai pas faim. » bouda la jeune fille.
- « Ne faites pas l’enfant et mangez. » ordonna Kassir. « Voici le baume pour les bleus. Je vous le laisse afin que vous puissiez l’appliquer sur ceux présents sur le restant de votre corps. »
- « Merci. » fit la jeune fille en baissant la tête.
- « Je vous laisse maintenant. Laissez le plateau ici quand vous aurez terminé. Bonne journée Samantha. »
- « Je vous remercie. Bonne journée à vous aussi. » répondit-elle, une larme roulant sur sa joue.
Samantha prit doucement le plateau et mangea tranquillement ce qu’il contenait. Une fois terminé, elle le posa sur l’herbe et prit le baume avant de se diriger vers la piscine.
Arrivée, elle fut surprise de trouver une robe propre en plus des draps de bain et du nécessaire pour s’attacher les cheveux. Ravie, elle ôta sa robe tachée de sang, noua ses cheveux et descendit les marches afin de se détendre dans l’eau. Au bout d’un long moment, elle sortit du bassin afin de se sécher et appliqua le baume sur les ecchymoses qu’elle portait sur les côtes et le ventre. Une fois terminé, elle se rhabilla puis quitta la pièce pour se rendre à la bibliothèque où elle passa la journée.
En fin de soirée, elle quitta les lieux pour se rendre dans le jardin où elle avait décidé de passer la nuit. Hors de question pour elle de retourner dans le cœur du harem en compagnie de ces filles.
Au même moment, le sultan faisait son entrée dans celui-ci afin de choisir son attraction de la nuit. Il fut ravi de constater que les filles avaient moins de hargne en cette fin de journée avec le jeun qu’il leur avait imposé.
Il ne fut pas surpris de ne pas trouver Samantha dans ces lieux. Au vu de ce qui s’était passé la veille, il était parfaitement compréhensible que la jeune fille ait peur de revenir au milieu des autres filles.
Ce fut Lessa qui fut choisie pour la nuit. Jack l’attrapa par le bras et la tira lui-même vers sa chambre où il claqua la porte.
Sans prononcer le moindre mot, il la jeta sur le lit puis déchira sa robe. Au moment où elle voulut hurler, il lui asséna une gifle si forte que la jeune fille en fut étourdie. Il passa sa nuit à décharger sa colère sur elle.
Au milieu de la nuit, ce fut une jeune fille à moitié consciente que les gardes ramèrent dans le harem.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?