baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 12 : Une bonne leçon

Chapitre 12 : Une bonne leçon

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Les filles du harem avaient été une nouvelle fois surprises de voir Samantha revenir moins de 20 minutes après son départ. Bien entendu, les commentaires n’avaient pas tardé à fuser entre les jeunes filles.

- « Tiens, le canard est une nouvelle fois de retour ! » ricana Ethel.

- « Oui, elle ne doit pas lui convenir. » ajouta Ména.

- « Si ça se trouve, sous la robe, c’est une horreur absolue. » termina Lessa.

Samantha avait bien entendu ces remarques et cela la blessa un peu plus. Qui y avait-il de mal à refuser de se laisser faire par un homme ? Violent qui plus est. Souhaitant leur clouer le bec, elle se tourna vers elles, un immense sourire en coin.

- « Au moins, je reviens seule, consciente et n’ayant mal nulle part. » leur lança la jeune fille. « C’est quand même mieux que vos retours non ? »

Sans leur laisser le loisir de répondre, Samantha se dirigea vers sa couche et s’allongea pour la nuit. Une nouvelle fois, son sommeil fut perturbé par la peur qu’elle ressentait. La jeune fille savait qu’elle y avait été un peu fort avec le souverain mais elle n’avait pas pu s’en empêcher. Samantha était bien décidée à lui montrer qu’elle n’était pas un morceau de viande qu’il pouvait déguster à loisir.

Le lendemain matin, Kassir se trouvait dans la chambre royale en compagnie du sultan pour un rapport concernant le harem.

- « Alors, Kassir, sont-elles moins virulentes après trois jours de jeun ? » demanda Jack en souriant.

- « Oh oui, altesse. Je ne sais pas si elles ont compris la leçon durablement mais pour le moment, c’est le cas. » affirma Kassir.

- « Fais-leur redonner de la nourriture mais à compter du déjeuner seulement. Et très léger et juste pour elles neufs. » fit Jack, sadique.

- « Il en sera ainsi altesse. » s’inclina Kassir.

Alors que le conseiller allait quitter la pièce, pensant l’entrevue terminée, celui-ci fut rappelé par son souverain.

- « Dis-moi Kassir, n’aurais-tu rien oublié de me dire ? » fit Jack en se retournant à demi.

- « A quel sujet, altesse ? » demanda le conseiller, en réfléchissant.

- « Quand tu as acquis les filles, il ne s’est rien passé de particulier ? » compléta le sultan.

- « Effectivement, maintenant que vous me le dites, si. » fit Kassir puis ajoutant « Pourquoi ? »

- « Parce qu’elle frappe vraiment fort. » fit Jack en se tournant complètement vers son conseiller de sorte à lui montrer sa joue.

Kassir ne put que constater la présence d’une belle marque rouge sur la joue du souverain. On pouvait encore distinguer l’empreinte de la main de la jeune fille. Il dut fortement lutter pour réprimer un sourire.

- « Dois-je la faire fouetter, altesse ? » demanda le conseiller en redevenant sérieux.

- « Non, je m’occuperai d’elle ce soir. Tu peux disposer. » ordonna le sultan.

- « Bien, altesse. » s’inclina Kassir.

Les ordres concernant le harem furent transmis dans les minutes qui suivirent l’entretien entre les deux hommes. Lorsque l’heure du déjeuner arriva, ce fut l’effervescence chez les jeunes filles, tellement heureuses de pouvoir manger à nouveau.

- « Regardez, nous avons enfin le droit de manger ! » s’exclama Ethel puis ajoutant « Vous voyez, je vous avais bien dit qu’il finirait par se calmer. »

- « Super. Vite, voyons ça. » se précipita Chloé.

- « Vous avez vu, il n’y a que neuf parts. » remarqua Léa.

- « Et aussi que des crudités. Pas de viandes ni rien d’autre. » ajouta Clara.

- « Il n’est pas si calmé que ça ! » remarqua Lessa.

- « Mangeons quand même. J’ai trop faim. » fit Ethel en commençant à se servir.

De son coté, Samantha faisait sa petite vie. Allongée sur la chaise longue près de la piscine, elle ne cessait de penser à son père. Dans ces bâtiments et avec ces hauts murs d’enceintes, elle ignorait totalement où se situait le village et donc ne pouvait même pas le voir. Elle laissa les larmes rouler le long de ses joues.
Elle ne savait plus que penser de sa vie ici. Elle avait repoussé le sultan et l’avait giflé mais à aucun moment, elle n’avait été punie ni corrigée alors que des plateaux repas lui étaient toujours apportés. Vraiment, elle ne comprenait pas. Les autres filles avaient été battues et privées de nourriture pour moins que ça.
Samantha avait passé sa journée à la piscine, trop épuisée par sa nuit mouvementée. Au bout d’un long moment à somnoler, elle remarqua qu’un plateau était déposé près d’elle, sur la petite table.
- « Mon dieu, c’est déjà l’heure de diner ? » s’étonna-t-elle. « J’ai tellement somnolé que je n’ai même pas vu la journée passer. »
La jeune fille dina tranquillement puis constata que le soleil commençait à décliner.
- « Zut, faut que je me dépêche de retourner là-bas. » fit Samantha en se levant et quittant rapidement la pièce.
Elle arriva peu de temps plus tard dans le cœur du harem et vit que la grande porte était déjà ouverte. Le sultan n’était visiblement pas encore entré aussi elle eut le temps de se mettre près des autres filles.
Lorsque celui-ci fit son entrée, les filles baissèrent la tête de peu sauf Samantha qui ancra son regard dans celui du souverain. Celui-ci sentait déjà la colère monter en lui. Comment une jeune fille pouvait-lui tenir tête ainsi, à lui, un sultan redouté ?
Au bout d’un petit moment, il se décida à désigner la jeune fille qui allait passer la nuit dans sa couche. Il savait déjà laquelle il prendrait mais il aimait voir ces femelles attendre dans la crainte.
- « Toi, suis-moi. » ordonna-t-il en désignant Samantha.
La jeune fille écarquilla les yeux de stupeur. Le sultan l’a redemandée une troisième fois après ce qu’elle avait fait et dit ? Décidément, elle n’arrivait vraiment pas à comprendre ce qui se passait.
Elle le suivit donc sans rien dire et pénétra une nouvelle dans la chambre royale en dernière. Comme les fois précédentes, la porte fut refermée dès son entrée dans la pièce.
Ils se trouvaient l’un en face de l’autre séparés par quelques pas seulement. Se fixant du regard, ils semblaient se défier mutuellement.
Sans un mot, le sultan s’approcha puis voulant la toucher, il leva doucement une main en direction de l’encolure de sa robe. Sans même avoir atteint sa cible, il vit la main de la jeune fille se lever prête à atteindre sa joue. Rapidement, le souverain attrapa le poignet de la jeune fille tout en souriant.
- « Ahhhh, tu m’auras pas cette fois. » s’exclama Jack fier de lui.
A peine eut-il terminé sa phrase qu’il jeta Samantha sur le lit et monta sur elle, ses jambes de chaque côté du corps de la jeune fille.
- « Arrêtez, vous n’avez pas le droit de faire ça ! » hurla la jeune fille en se débattant.
- « J’ai tous les droits ici. Tu m’appartiens ! » ricana Jack en lui relevant les bras au-dessus de la tête.
- « Je vous interdis de me toucher. » continua-t-elle à hurler en se débattant.
- « Je vais me gêner tiens. » s’exclama-t-il en passant sa langue sur ses lèvres. « Tu sembles bien plus exquise que les autres. »
Refusant de se laisser faire, Samantha leva violemment son genou qui vint cogner les parties intimes du souverain.
- « AHHHHHHHHHHHHHH » fit Jack en hurlant à plein poumon.
Le souverain relâcha rapidement sa prise pour placer ses mains sur son anatomie tellement la douleur était grande. Le souffle coupé, il se laissa tomber sur le côté du lit, à genoux et le visage appuyé sur le matelas.
- « Ah ah ! Tu t’y attendais pas à celle-là ! » le nargua Samantha en se levant du lit.
- « Barre-toi dans ta chambre ! » lui hurla-t-il en la fixant du regard, furieux qu’elle ait osé lui tenir tête et ayant surtout horriblement mal.
Samantha s’éloigna du lit en souriant, s’approcha doucement de la porte puis l’ouvrit.
- « A tes ordres, Jack » dit-elle, le sourire aux lèvres et faisant en même temps une petite révérence.
Ceci mit Jack encore un peu plus en colère. Un long moment passa avant qu’il ne puisse se relever, la douleur estompée. Il resta debout devant son lit en fixant la porte ouverte par laquelle la jeune fille était sortie.
- « J’adore son caractère ! » se dit-il à lui-même, pensif et le sourire aux lèvres.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?