baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 14 : Le réveil

Chapitre 14 : Le réveil

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Le lendemain, Jack se réveilla le premier. Il resta allongé à regarder la jeune fille dormir près de lui. Cela faisait des années qu’il n’avait pas dormi aussi paisiblement. Cela lui avait fait le plus grand bien.

Un petit quart d’heure plus tard, Samantha se réveilla doucement. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle eut du mal à reconnaitre l’endroit où elle se trouvait. Quand elle aperçut le souverain allongé devant elle et la regardant, la jeune fille se redressa rapidement comme effrayée.

- « Bonjour Samantha. » dit Jack en souriant doucement et se redressant aussi.

- « Bonjour Jack. » répondit-elle doucement.

- « As-tu passé une bonne nuit ? » demanda-t-il soucieux.

- « Très bonne merci. » dit-elle avant d’ajouter timidement « Et toi ? »

Jack la trouva encore plus belle alors qu’elle le regardait timidement et ne pouvant s’empêcher de triturer sa robe.

- « J’ai passé une excellente nuit merci. » se décida-t-il à répondre puis ajoutant « Je n’ai pas dormi ainsi depuis des années. »

Soulagée de voir qu’il ne prenait pas mal sa question, la jeune fille se laissa aller à sourire en le regardant. Prenant enfin conscience que le soleil était haut dans le ciel, elle se leva rapidement.

- « Dois-je me retirer ? » demanda-t-elle.

- « Non, nous n’avons pas encore pris le petit-déjeuner. » sourit le souverain.

- « Oh ! » s’étonna-t-elle. « Mais les filles reviennent avant le lever du soleil d’habitude. »

- « Eh bien, les choses peuvent changer. » annonça Jack, puis ajoutant « Reprend place sur les coussins. Le serviteur arrive avec le plateau. »

Sous la demande du sultan, Samantha se rassit sur les coussins et attendit que Jack se soit servi le premier.

- « Nous allons mettre les choses au point tout de suite. » fit Jack, légèrement énervé. « N’attends pas que je me sois servi pour le faire à ton tour. Nous mangeons ensemble donc tu peux te servir en même temps que moi. Compris ? »

- « Je suis désolée. Je ne recommencerai pas. » s’excusa-t-elle en prenant doucement une assiette.

- « Ce n’est rien. Je n’aurais pas dû m’énerver pour si peu. » ajouta Jack « Mais, juste, n’attends plus que je me serve pour le faire. »

La jeune fille opina de la tête puis ils dégustèrent leur petit-déjeuner tranquillement, sans qu’un mot ne soit prononcé. Une fois terminé, ils se levèrent et Jack intima à la jeune fille de passer devant lui. Ne l’ayant pas touchée, elle accepta et le précéda donc dans la chambre.

- « A partir d’aujourd’hui, tu prendras le petit-déjeuner et le diner avec moi. Sauf si tu ne passes pas la nuit avec moi pour diverses raisons. »

- « En d’autres termes, si tu choisis une autre que moi pour la nuit ! » éclaircit-elle.

- « Tu as un sacré caractère ! » soupira-t-il.

Samantha sourit alors qu’il lui indiqua la porte d’un signe de la main. Elle passa la porte en premier alors qu’il la suivit dans le couloir. La jeune fille prit doucement la direction du harem sans se rendre compte que le souverain était derrière elle.

- « Tu me suis pour être sûr que je retourne bien au harem ? » fit-elle, l’air de rien.

- « Non, pas du tout. Je te raccompagne simplement. » Sourit-il, les mains derrière le dos.

- « Pardon ? » s’exclama Samantha, en s’arrêtant net au milieu du couloir.

- « Je te raccompagne. » répéta Jack en s’arrêtant près d’elle. « J’ai passé un agréable moment en ta compagnie alors je te raccompagne. »

Samantha le regarda, ahurie, face à la révélation qu’il venait de faire. Jack sourit de voir rougir la jeune fille et la trouva encore plus charmante. Ils se remirent en route et arrivèrent rapidement devant la porte du harem.

Elle attendit avant d’ouvrir, semblant anxieuse qu’il passe la porte avec elle.

- « Bonne journée Samantha. » dit doucement le souverain puis ajoutant « A ce soir. »

- « Bonne journée à toi aussi. » lui répondit la jeune fille puis termina en rougissant « A ce soir. »

Le souverain se décala sur le côté afin de ne pas être vu par les autres filles et attendit que Samantha soit rentrée dans le harem.

La jeune fille avait un sourire radieux lorsque les autres la virent entrer. Elles ne surent quels commentaires lui lancer au visage tellement elles étaient sidérées de la voir revenir bien après le lever du soleil, souriante et en pleine forme.

Rapidement, Samantha disparut hors de vue des neuf attractions royales. Détendue, elle se rendit à la piscine afin d’y passer la journée.

Apres avoir passé la journée à se reposer et à nager, Samantha regagna le harem en fin d’après-midi. En effet, un homme allait bientôt venir la chercher pour passer une nouvelle fois la nuit avec le sultan.

A peine fut-elle arrivée que la porte s’ouvrit sur Kassir. Les filles n’eurent pas le temps de se mettre en ligne que déjà il appelait Samantha à le suivre. Elle suivit rapidement le conseiller puis pénétra dans la chambre à peine Kassir eut-il ouvert la porte, comme pressée.
- « Tu as passé une bonne journée ? » l’interrogea Jack.
- « Excellente merci. » répondit Samantha. « Et toi ? »
- « Hum, entre les conseils et les signatures de dossiers, ennuyeux. » soupira le souverain.
- Oh ! Je comprends que ce doit être ennuyeux de faire ce genre de choses toute la journée. » confirma la jeune fille.
- « Très. C’est pour cela que j’aime me détendre le soir et la nuit. » dit-il « Allons sur la terrasse pour diner. »
Apres y avoir été invitée, Samantha passa devant Jack et ils sortirent silencieusement sur la terrasse. Ils prirent leur repas en discutant des étoiles vues la nuit d’avant.
- « Par moment, j’ai l’impression de faire une partie d’échecs avec ces maudits conseillers. » fit Jack en repensant à sa journée.
- « Comment ça ? » demanda la jeune fille, étonnée.
- « Ils me donnent un argument que je réfute en pensant déjà à ce qu’ils vont dire pour me contrer. Propos que je dois à nouveau réfuter. Ça n’arrête pas. » expliqua Jack. « Néanmoins, je préfère largement jouer vraiment aux échecs que de parlementer avec eux. »
- « Et l’avantage est que les pions ne parlent pas. Et puis c’est amusant de pouvoir jouer pendant des heures. » ajouta Samantha, l’air pensif.
- « Tu sais jouer aux échecs ? » s’exclama Jack, sidéré.
- « Oui. C’est mon père qui m’a appris. » le renseigna-t-elle.
- « Oh. Et si tu me montrais ça ? Une partie ? » demanda Jack, enthousiaste à l’idée de jouer contre elle.
- « Allons-y. » accepta Samantha.
Jack se leva et entraina Samantha dans la chambre où un bel échiquier se trouvait dans un coin.
- « Je prends les noirs ! » décréta le souverain.
- « Dommage, je les voulais ! » fit Samantha, l’air triste.
Jack la toisa gentiment du regard alors que c’était seulement cette couleur qu’il voulait.
- « C’était une blague ! » sourit-elle « Ce sont les blancs que je voulais. »
Ils commencèrent la partie alors que ce fut Jack qui entama le match. Au bout de quelques tours seulement, il se rendit compte que Samantha savait réellement jouer aux échecs.
- « Echec ! » s’exclama la jeune fille après une heure de jeu.
Jack, estomaqué, bougea une pièce de sorte à protéger son roi. Samantha ne put s’empêcher de sourire à la vue de l’action du sultan.
- « Echec ! » répéta la jeune fille en ayant bougé une autre pièce.
- « C’est pas possible. Je suis imbattable à ce jeu ! » fit Jack, sidéré, en bougeant une autre pièce.
- « Echec ! » rit Samantha, ravie de le battre.
- « On ne se moque pas ! » râla Jack en bougeant une nouvelle pièce.
- « Je ne me permettrai pas. » sourit la jeune fille. « Echec et Mat ! Je peux me moquer maintenant ? »
- « Tu veux retourner au harem ? » fit Jack, mauvais perdant.
- « Très bien. Bonne nuit dans ce cas. » répondit Samantha en se levant doucement.
- « Non, assieds-toi s’il te plait. Je veux une revanche. »
La jeune fille ne répondit pas et reprit place sur son fauteuil alors que Jack remettait les pièces en place. Une nouvelle partie commença et le souverain se trouvait une nouvelle fois en mauvaise posture.
Apres un très long moment à réfléchir, Jack déplaça une pièce et leva la tête afin de regarder Samantha jouer. Il fut surpris de la voir endormie, la tête posée sur la table et constata qu’il était plus de trois heures du matin.
Sans bruit, il se leva de son fauteuil et s’approcha de la jeune fille. Très doucement afin de ne pas la réveiller, il la prit délicatement dans ses bras et alla l’allonger sur son lit. Il prit place près d’elle sur le matelas et se mit de côté afin de pouvoir l’observer à loisir.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?