baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 15 : Début des ennuis

Chapitre 15 : Début des ennuis

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Samantha fut surprise de se réveiller dans le lit du souverain. En un bond, elle se retrouva assise et vit le souverain au pied du lit la regardant. Le premier réflexe de la jeune fille fut de vérifier que sa robe se trouvait bien sur elle. Cette réaction fit sourire Jack.

- « Je ne t’ai pas touchée ! » fit doucement le souverain.

- « J’ai préféré vérifier quand même. » dit Samantha sérieusement. « Et comment ai-je atterri dans ce lit ? »

- « Tu t’es endormie sur la table d’échecs alors je t’ai porté pour t’y mettre. » expliqua Jack.

- « Merci. C’est gentil à toi. » fit gentiment la jeune fille.

- « Passons à table, j’ai faim. » ordonna gentiment le sultan.

- « Les hommes. Décidément, c’est à se demander si vous ne pensez pas avec vos estomacs ! » rit franchement Samantha en se levant.

- « Eh, je ne pense pas qu’avec mon estomac. » se fâcha gentiment Jack.

- « Bien sûr que non. Les hommes pensent en plus avec leurs bas-ventres ! »

- « Rahhhhhh, les femmes ! » rit Jack.

En souriant, ils prirent place autour du petit-déjeuner et mangèrent tranquillement. Une fois terminé, ils se levèrent en même temps et prirent la direction dans la porte de la chambre.

Jack ouvrit la porte et laissa Samantha passer devant lui. Ensemble et côte à côte, ils se dirigèrent vers le harem. Une fois devant la grande porte, Jack se plaça derrière un des battants de sorte à ne pas être vu des autres filles.

- « Je te souhaite une bonne journée Samantha. » sourit doucement le souverain avant d’ajouter « A ce soir. »

- « Bonne journée à toi aussi, Jack. » répondit la jeune fille. « A ce soir. »

Samantha ouvrit la porte et se faufila dans le harem avec un grand sourire. Son arrivée fit lever les neuf filles présentes. Au vu de leurs visages, Samantha se dit que son retour n’était pas peut être pas une très bonne idée.

- « Comment se fait-il que tu reviennes toujours avec le sourire ? » fit méchamment Ethel.

- « Et bien portante en plus ? » rajouta Lessa.

- « Ben à croire que je suis plus douée que vous ! » tacla Samantha.

- « C’est ça. On a rien eu d’autre à faire que de se coucher et subir. » cracha Mena. « Alors pourquoi est-ce différent avec toi ? »

- « Mais j’en sais rien moi. » râla Samantha. « Vous avez qu’à le demander au sultan. »

- « En plus, il te demande depuis plusieurs nuits consécutives ! » s’énerva Chloé en la bousculant.

- « Ben si vous voulez ma place, vous gênez pas. Demandez-lui ! » s’énerva la jeune fille.

Elle commençait à se faire bousculer par les autres tout en essayant de se défendre.

- « Hum hum ! » entendirent-elles près de la porte. « Puis-je savoir ce qu’il se passe ici ? »

- « Il ne se passe rien du tout, conseiller ! » fit Ethel alors que les neuf filles s’éloignaient de Samantha.

- « Alors pourquoi cet attroupement ? » demanda Kassir, énervé. « Peut-être avez-vous trop mangé et qu’un petit jeun vous ferait du bien ? »

Alors que les autres filles s’étaient éloignées en la laissant derrière elles, Samantha recula doucement et partit en silence vers la piscine.

Une fois seule, la jeune fille souffla un bon coup et nota mentalement de remercier Kassir pour ce qu’il venait de faire pour l’aider.

Pendant ce temps-là, au harem, Kassir attendait toujours la réponse à sa question.

- « Alors, j’attends votre réponse femmes ! » dit Kassir méchamment.

Les filles restèrent muettes, la tête baissée comme semblant attendre que l’orage passe.

- « Vous ne voulez rien dire ? Parfait. » grogna le conseiller avant de lancer « Trois jours de jeun pour vous ! »

Le conseiller quitta le harem avec un grand sourire, ravi d’avoir pu permettre à Samantha de disparaitre discrètement pour la journée.

La jeune fille passa sa journée tranquillement à la piscine, lieu qu’elle affectionnait tout particulièrement. Par moment, elle somnola sur la chaise longue mais son sommeil n’était pas très profond par peur de rater le coucher du soleil.

En fin d’après-midi, elle prit son temps pour arriver au cœur du harem, ne voulant pas rester trop longtemps avec les autres filles. Malheureusement, lorsqu’elle arriva, les portes étaient encore fermées. Nerveusement, elle approcha des autres et espéra que les portes s’ouvrent rapidement.

Samantha ne savait pas ce que le conseiller avait dit aux autres mais celles-ci se contentaient de la toiser du regard sans l’approcher. Apres un court moment qui parut interminable pour la jeune fille, les portes s’ouvrirent enfin.

- « Samantha, suivez-moi ! » fit Kassir, peu désireux de rester plus longtemps dans les lieux.

Elle s’empressa de suivre le conseiller et fut soulagée de prendre le chemin vers la chambre royale.

Kassir retint un rire lorsqu’arrivés à destination, Samantha ouvrit elle-même la porte pour rentrer dans la pièce avant de fermer le lourd battant.
- « Cette jeune fille est vraiment incroyable. » fit Kassir en secouant la tête amusé.
- « Pressée de me voir ? » rit de bon cœur le souverain.
- « Un peu je dois l’avouer. » rougit la jeune fille.
- « Allons diner ! » coupa Jack, voulant chasser la gêne ressentie.
Ils dinèrent tranquillement sur la terrasse en savourant ce moment passé ensemble. Juste après le dessert, Jack vit Samantha piquer du nez et remarqua enfin à quel point elle était épuisée.
- « Viens, je te raccompagne au harem. » fit Jack en se levant.
- « Pourquoi ? » demanda Samantha, ayant peur d’avoir fait quelque chose de mal.
- « Tu n’as rien fait de mal, ne t’inquiète pas. Mais tu es épuisée alors je te renvoie dormir dans ton lit. » expliqua le souverain.
- « Pourquoi ne puis-je pas rester ici ? » demanda Samantha, peu désireuse de retourner au harem.
- « Parce que lorsqu’une femme se couche dans mon lit, c’est uniquement pour que j’assouvisse mes besoins, rien d’autre. » fit durement Jack.
Jack se leva et invita la jeune fille à en faire de même. Blessée, Samantha passa devant lui et se dirigea rapidement vers la sortie. Elle ne lui laissa même pas le temps de la suivre que déjà, elle avançait dans le couloir. Jack se doutait qu’il l’avait blessée par ses paroles mais il se refusait à être entièrement tendre avec elle.
Samantha ouvrit la porte et pénétra dans le harem sans un regard pour le souverain et regagna sa couche en silence. Jack ne sut expliquer ce qu’il ressentait mais la voir partir ainsi lui fit mal au cœur.
En colère, il attrapa Ethel par le bras et la tira derrière lui afin de passer ses nerfs sur elle. Arrivés dans la chambre, Jack lui ordonna d’ôter sa robe et de se coucher.
- « Non ! » osa répondre Ethel comme Samantha l’avait fait avant elle.
Jack, déjà en colère, s’énerva encore plus. Autant il acceptait que Samantha le fasse, autant il ne supportait pas qu’une autre dise non. Il leva sa main et l’abattit violemment sur la joue de son attraction.
- « Ote ta robe et couche-toi ! » ordonna une nouvelle fois le souverain, furieux.
Ethel allait ouvrir la bouche pour dire non lorsqu’elle vit la main du souverain se lever à nouveau. Résignée, elle ôta sa robe et alla se coucher sans rien dire.
Elle subit les assauts de Jack en hurlant alors qu’il était loin d’être tendre. De plus allongée ainsi, les blessures de son dos la faisaient énormément souffrir.
A peine eut-il terminé, que Jack se leva et appela un garde afin de ramener cette fille au harem. Samantha s’était couchée dès son retour et s’était endormie à peine sa tête posée sur l’oreiller. Elle n’entendit même pas Ethel revenir au beau milieu de la nuit.
Ethel était furieuse lorsqu’elle fut ramenée au harem. Le canard osait dire non sans craindre les punitions alors qu’elle avait été giflée puis avait subi les assauts du souverain.
En allant se coucher, elle vit un médaillon dépasser de la robe de Samantha. Voyant que son sommeil était très profond, elle le lui prit pour se venger puis se dirigea vers sa couche.
Le lendemain matin, Samantha fut la dernière à se réveiller. Une fois debout, elle fut surprise de ne pas sentir son médaillon contre sa peau. Elle plongea sa main dans sa robe et paniqua de ne pas le trouver. La jeune fille se tourna vers sa couche et entreprit de la fouiller de fond en comble.
- « Non, pitié. Faites que je le retrouve. » fit Samantha, paniquée.
Au même moment, les portes des lieux s’ouvrirent sur le conseiller venant sur les ordres de son souverain.
- « Samantha, veuillez me suivre. Le sultan demande à vous voir. »
- « Non, non, pas maintenant. C’est pas possible. » répondit la jeune fille en continuant ses recherches.
Le roi exigeant sa présence, Kassir se résigna à attraper Samantha par le bras pour la trainer vers Jack.
- « Le souverain exige votre présence alors suivez-moi tout de suite. » ordonna le conseiller en obligeant la jeune fille à le suivre.
Ils arrivèrent rapidement à la salle du conseil alors que Kassir amena Samantha jusque devant le sultan.
- « Bonjour Samantha. As-tu passé une bonne nuit ? » demanda Jack « Es-tu assez reposée ? »
- « Oui oui, ça va. » fit la jeune fille distraitement. « C’est tout ce que tu veux ? Parce que là, je dois y retourner, j’ai pas trop le temps. »
A peine eut-elle fini sa phrase qu’elle se tourna et partit en courant vers le harem. Jack resta bouche bée devant un tel comportement. Il n’en revenait pas.
- « Elle m’a laissé en plan ! » fit Jack, effaré puis ajoutant « Elle est partie ! »
- « La dernière qui vous a fait ça a été lapidée. » signala Kassir en souriant.
- « Et sinon, c’est quoi le planning du jour ? » dit Jack voulant détourner la conversation « Journée chargée ? Conseils à gogo ?
Alors que Jack alla prendre place sur son trône, Kassir secoua la tête devant la manière de changer de sujet du souverain. Le conseiller avait déjà remarqué que le sultan refusait de corriger la jeune fille mais là, c’était encore plus flagrant. Les jours à venir promettaient d’être amusants avec ces deux-là.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?