baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 19 : Un nouveau garde

Chapitre 19 : Un nouveau garde

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Le lendemain, Jack se réveilla à peine quelques minutes avant Samantha. Il ne put que sourire tendrement en voyant son regard si doux. Il voulut avancer une main afin de caresser le visage de la jeune femme lorsqu’elle se recula rapidement et se leva aussitôt.

Le souverain ne montra pas sa déception et quitta le lit à son tour. Ensemble, ils prirent leur petit-déjeuner après un simple bonjour. De tout le repas, Jack n’essaya pas de renouveler son geste du matin, ne voulant en aucun cas faire peur à Samantha.

Ne voulant pas la quitter, il se fit violence pour se lever et l’incita à en faire de même. Samantha le précéda pour quitter la chambre et Jack la conduisit dans les appartements qu’il lui avait attribués.

- « Je te souhaite une bonne journée, Samantha. » fit tendrement le souverain avant de quitter la pièce.

- « Bonne journée à toi aussi. » répondit-elle, tristement.

Une fois seule, la jeune fille ne put s’empêcher de laisser quelques larmes couler à l’idée de repasser une nouvelle journée dans cette pièce.

Dans le couloir, alors que Jack venait de prendre place sur son trône en salle du conseil, un garde surveillait les alentours de la chambre de la jeune fille. En effet, celui-ci avait bien remarqué qu’elle ne recevait aucune visite la journée.

Le soldat laissa passer quelques heures puis se décida à aller rendre visite à la jeune fille.

- « Salut ma belle ! » fit le garde en entrant dans la chambre.

- « Qui êtes-vous ? » bondit de stupeur Samantha. « Vous n’avez pas le droit d’être ici. »

- « Oh mais j’en prends le droit, ma beauté ! » sourit le garde en se passant la langue sur les lèvres.

La jeune fille s’éloigna un peu plus du garde et le toisa du regard afin de ne pas le perdre de vue. Elle sentait que la présence de ce garde n’était pas une bonne chose pour elle.

- « Le sultan vous fera punir pour votre présence ici. » l’avertit-elle.

- « Oh mais encore faut-il qu’il le sache ! » ricana l’homme. « Car je ne compte pas te laisser vivre une fois que j’aurai fini de jouer avec ton corps. »

Samantha ferma les yeux en gémissant de peur. Rapidement, elle essaya d’agrandir la distance entre eux mais l’homme ne lui en laissa pas le temps. Celui-ci se déplaça si vite qu’elle n’eut pas le temps de faire le moindre geste de défense.

La jeune fille essaya néanmoins de se défendre et se sentit projeter dos sur le lit. Au moment où elle allait crier pour alerter les gardes présents dans le couloir, l’homme plaqua la lame de son poignard sous la gorge.

- « Crie une seule fois et je te tranche la gorge. » l’avertit le soldat.

Terrifiée, la jeune fille ne put qu’obéir sachant qu’il tiendrait parole si elle hurlait. Voyant qu’elle obtempérait, le soldat posa sa lame un peu plus loin et laissa une de ses mains explorer le corps de la beauté couchée sous lui.

Seulement, Samantha était tout de même décidée à ne pas se laisser faire. Elle se débattait tant qu’elle le pouvait mais l’homme était bien plus fort qu’elle.

Alors qu’elle essaya de lui donner un coup de genou, il lança son poing sur la joue de la jeune fille. La sentant un peu sonnée, le soldat en profita pour regrouper les poignets de Samantha au-dessus de sa tête.

- « Te voilà à ma merci désormais. » ricana l’homme. « Je vais pouvoir m’amuser maintenant ! »

Ne voulant pas laisser le moindre son sortir de la bouche de la jeune fille, le soldat plaqua sa bouche sur la sienne tout en se relevant un peu pour déchirer la robe. Il profita d’un instant pour regarder ce corps nu offert à lui et si magnifique avant de fondre à nouveau sur les lèvres de Samantha.

Terrifiée, elle ne savait que faire alors que l’homme posait sa main sur tout son corps. Au même moment dans le couloir, un garde partait en courant en direction de la salle du conseil alors qu’un deuxième restait près de la porte de la chambre au cas où la situation devenait trop délicate.

La porte de la salle du conseil s’ouvrit dans un grand fracas sur un garde essoufflé par sa course. Furieux, Jack leva la tête prêt à hurler sur l’intrus lorsqu’il comprit la situation. En l’espace d’une seconde, il fut sur ses pieds et avait quitté au pas de course la pièce pour rejoindre Samantha.

Arrivé à l’angle du couloir, il vit avec horreur le deuxième soldat prêt à ouvrir la porte. Aussitôt, il accéléra afin de se signaler au garde pour aller défendre sa propriété lui-même.

Les paroles de l’assaillant passaient la barrière du bois et ne firent que décupler la fureur du souverain.

- « Humm, ton corps est divin. Je vais me faire une joie de jouer avec toi ! » ricana l’homme.

- « hmmffff »

- « Tu sens ça ? » fit l’homme en pressant son bassin contre celui de la jeune fille. « Il ne demande qu’à aller en toi. »
Jack préféra ne pas attendre plus longtemps et ouvrit doucement la porte. La vision de Samantha allongée sur le lit, la robe déchirée, et cet homme couché sur elle, glaça Jack d’effroi.
Le souverain reprit son sang-froid lorsqu’il vit l’homme se soulever légèrement dans le but de baisser son pantalon. Jack, avisant la lame posée sur le bord du lit, s’en saisit rapidement et la pressa sous la gorge du militaire avant que celui-ci ait eu le temps de faire quoi que ce soit.
- « Lève-toi immédiatement et sans geste brusque. » ordonna Jack, glacial.
L’homme obéit docilement alors que Samantha se laissa aller à pleurer en se mettant sur le côté. D’un seul coup de poing, Jack expédia le militaire dans le couloir où celui-ci alla s’écraser contre le mur, sonné.
- « Exécutez-le sur le champ. » hurla Jack « Je veux voir sa tête pourrir au bout d’un pique ! »
- « A vos ordres, altesse ! » firent les deux hommes en trainant le condamné derrière eux.
Jack se tourna et rentra dans la chambre en fermant la porte derrière lui. Rapidement, il s’approcha du lit et attrapa sa favorite par le bras. Il eut alors la surprise de recevoir une gifle assez forte.
- « Hey, j’ai rien fait moi ! » s’exclama le souverain.
Il vit la détresse dans les yeux de Samantha et l’assit rapidement. Sans un regard pour son corps, il attrapa les pans de tissus et les place l’un sur l’autre de sorte à fermer la robe. Il ne savait que faire d’autre à l’instant présent.
La jeune fille se jeta dans ses bras en pleurant alors qu’il laissait docilement ces mains posait sur le matelas.
- « Serre-moi… dans te … bras s’il te plait » demanda Samantha en pleurant.
Jack obéit et passa doucement ses bras autour de la jeune fille. Tendrement, il la réconforta du mieux qu’il le pouvait.
- « J’ai… eu… tellement… peur… » sanglota-t-elle. « Je… savais… pas… quoi…faire..
- « Chut.. C’est terminé maintenant. Il te n’arrivera plus rien. » essaya de la rassurer Jack.
- « C’est… sûr… Y a… rien…à faire… dans… cette…chambre. » pleura Samantha de nouveau « Les livres sont… nuls… Je peux… pas nager… lire… ou me promener…. »
- « Je… » commença le sultan avant d’être interrompu
- « Même si elles… vont... de nouveau… s’en prendre…à moi… laisse-moi… retourner au…harem…pitié…. »
Jack observa les lieux attentivement pour la première fois. Horrifié, il réalisa dans quel espace il avait enfermé la jeune fille.
- « Ecoute, tu vas passer tes journée dans mes appartements. » dit Jack en prenant le visage de Samantha en coupe dans ses mains.
- « Mais… »
- « Nous allons aller tous les deux dans la bibliothèque du harem te prendre des livres. Ensuite, il te faudra juste patienter quelques jours le temps que des aménagements soient faits pour que tu puisses retourner au bassin sans risque. » annonça le souverain. « Tu pourras attendre un peu ? »
- « Oui, oui. » répondit Samantha en se calmant. « Je pourrais sortir sur la terrasse ? »
- « Oui, tu pourras. » répondit Jack. « Et pour ne pas que tu passes tes journées seule, nous déjeunerons ensemble le plus possible. »
- « Merci, merci. » sourit la jeune fille entre ses larmes.
- « Change-toi que l’on puisse aller te chercher des livres ! » décréta le sultan en se redressant.
Alors que Jack sortait dans le couloir, Samantha passa rapidement une nouvelle robe. Une fois fini, elle rejoignit le souverain puis ils prirent doucement le chemin du harem pour se rendre à la bibliothèque.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?