baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 21 : Il me manque

Chapitre 21 : Il me manque

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Six semaines venaient de passer. La vie au palais se déroulait tranquillement alors que Jack passait toujours toutes ses nuits en compagnie de Samantha. Ils prenaient le diner ensemble avant de regarder les étoiles ou de jouer aux échecs. Ils passaient les nuits dans le lit du souverain mais restaient chacun de leur côté puis se séparaient le matin après le petit déjeuner.

Alors que Jack occupait ses journées avec des réunions et des conseils à n’en plus finir, Samantha se détendait à la piscine, dans la bibliothèque ou dans les jardins du harem. En effet, le souverain avait fait effectuer des aménagements de sorte que la jeune fille puisse se rendre dans ses lieux favoris sans risque de représailles des autres filles du harem.

Ainsi, les neuf attractions du souverain se voyaient cantonner dans les espaces détente et nuit alors que des grilles avaient été posées tout autour de ceux-ci, les isolant complètement du reste du harem. Contrairement à toutes les autres femmes ayant partagé sa couche, il n’avait jamais touché la jeune fille.

Les cris n’avaient plus résonné dans le palais depuis tout ce temps, pour la plus grande joie des travailleurs. Ils pouvaient dormir sereinement et dans le plus grand des silences.

Ce soir-là, alors que le repas était terminé, Samantha était accoudée à la balustrade de la terrasse et observait un point particulier du village en contrebas. Le souverain avait remarqué qu’elle regardait toujours dans cette direction depuis quelques soirs.

A la différence des fois précédentes, il eut la douleur de voir couler des larmes le long des joues de la jeune fille alors qu’elle serrait son médaillon dans sa main.

- « Samantha ? » s’inquiéta Jack en approchant doucement. « Que se passe-t-il ? »

- « Rien, tout va bien. » répondit la jeune fille en essuyant rapidement ses larmes et se redressant.

- « Ton père te manque n’est-ce pas ? » lâcha alors le souverain.

- « Oui, il me manque énormément. » avoua Samantha puis rajoutant « Je ne l’ai pas vu depuis deux mois. »

- « Je sais. » dit Jack en se tournant lui aussi vers le village.

Ils restèrent à observer l’horizon pendant un long moment en silence, juste debout l’un près de l’autre.

- « Jack ? » fit-elle timidement.

- « Quoi ? »

- « Hum. Pourrais-tu envoyer quelqu’un voir si mon père va bien ? » demanda Samantha « Et lui dire aussi que je vais bien ? »

- « Non ! » répondit Jack, impassible.

La jeune fille ne sut que répondre et préféra ne rien dire. Tristement, elle continua d’observer le village alors que son cœur saignait.

- « Je n’enverrai personne voir si ton père va bien et lui dire que tu te portes bien. « répéta le sultan « Tu iras toi-même le voir. »

Etonnée, elle leva la tête vers Jack et le fixa éberluée. Elle n’arrivait pas à en croire ses oreilles. Avait-il vraiment dit ce qu’elle venait d’entendre ?

- « Tu m’autorises à aller voir mon père ? »

- « Oui, je t’en donne l’autorisation. » lui sourit tendrement le souverain. « Je pose cependant quelques conditions. »

- « Lesquelles ? » s’inquiéta la jeune fille.

- « Tu porteras une robe rouge et or montrant que tu es ma favorite. » indiqua Jack « Et j’exige que tu sois rentrée avant le coucher du soleil. »

Les larmes aux yeux, Samantha lui fit un sourire éclatant et se jeta dans ses bras.

- « Merci merci. » lui murmura-t-elle dans son cou. « Je suis tellement heureuse de pouvoir revoir mon père. »

Jack sourit doucement et pressa ses bras autour de la jeune fille alors que ses mains allèrent se poser juste aux dessus de ses fesses, à la limite de les toucher.

- « Mets tes mains plus haut ou je te brise les doigts un par un ! » râla Samantha.

Docilement, il s’exécuta sans un mot et ils restèrent dans les bras l’un de l’autre pendant de longues minutes. Lorsqu’ils se séparèrent, le souverain guida sa favorite vers les coussins afin qu’ils puissent observer les étoiles avant d’aller se coucher.

Le lendemain matin, juste après le petit déjeuner, Jack accompagna Samantha à la grande porte menant au village. Rapidement, la jeune fille partit rejoindre son père alors que le souverain l’observait s’éloigner de lui, un pincement au cœur. Maintenant, il espérait seulement que cette journée s’écoulerait très vite.

Samantha marchait à vive allure dans les rues du village. Les habitants la regardaient passer devant eux, stupéfaits de voir la fille de Jacob revenir parmi eux seule et dans une robe de ce coloris.

Arrivée près des champs, la jeune fille aperçut son père qui travaillait durement.

- « PAPAAAAAAA ! » hurla Samantha en soulevant légèrement le devant de la robe de ses mains pour courir sans tomber.

Jacob releva brusquement la tête et fut ébahi de voir sa fille courir vers lui. Les larmes roulèrent sur ses joues alors qu’il lâcha son outil pour la réceptionner dans ses bras.

- « Oh ma petite fille . » fit Jacob, ému en serrant Samantha contre lui.

- « Papa, tu m’as tellement manqué » pleura la jeune fille.

- « Toi aussi ma chérie. Toi aussi. » avoua le père puis demanda en prenant le visage de sa fille en coupe « Comment vas-tu ? »

- « Je vais bien papa. Ne t’inquiète pas. » le rassura-t-elle.

Jacob l’observa et constata que sa fille était bien portante et n’arborait aucunes marques ni blessures. Il avisa enfin la robe qu’elle portait et se figea.
- « Tu … » s’arrêta Jacob en fermant les yeux.
- « Jacob, rentrez chez toi tous les deux. Vous avez besoin d’être seuls. » suggéra un ami du père de la jeune fille.
- « Oui, ne t’inquiète pas, on s’occupe de ton travail de la journée. » ajouta un autre.
- « Merci les amis. » répondit Jacob en entrainant sa fille dans sa demeure.
Une fois dans la maison, il ferma la porte et attendit quelques minutes avant de prendre la parole.
- « Tu portes la robe … » ne put terminer Jacob.
- « de favorite, oui papa. » avoua Samantha en baissant la tête.
- « Il t’a renvoyée en te laissant la robe ? » s’étonna Jacob, préférant changer de sujet pour le moment.
- « Non. Il m’a autorisée à venir te voir pour la journée. Je dois être au palais avant le coucher du soleil. » expliqua la jeune fille.
- « Ce tyran autorise ce genre de chose ? » s’exclama-t-il.
- « A moi oui. » répondit Samantha en fixant son père.
Jacob se pinça l’arête du nez, sentant monter la colère en lui. Il ne voulait pas gâcher cette journée avec son enfant, aussi se décida-t-il à la questionner sur sa vie au harem.
- « Tu vas bien papa ? Tu as pu te débrouiller ? » demanda la jeune fille, inquiète avant que Jacob ait eu le temps de parler.
- « Oui, je me suis débrouillé. La voisine s’occupe gentiment de ma lessive. Les femmes de quelques amis m’apportent des repas. » répondit Jacob. « Mais tu …. »
- « Papa, tu vas bien ? » s’inquiète la jeune fille en voyant son père vaciller.
- « Je… » commença Jacob avant de faire un malaise.
- « Oh mon dieu, papa. » hurla Samantha. « Réponds-moi s’il te plait ! »
Elle tapota les joues de son père, espérant ainsi le réveiller mais ce fut sans succès.
- « Au secours ! » hurla Samantha après avoir ouvert la porte de la maison.
Les deux amis de Jacob se précipitèrent en entendant les hurlements et virent leur ami allongé sur le sol.
- Que s’est-il passé ? » demanda un des deux hommes alors que le second était parti chercher un médecin.
- « Il me parlait et tout d’un coup, il s’est effondré ! » pleura doucement la jeune fille.
L’homme souleva le corps de son ami et alla l’installer sur le lit à proximité. Dans les minutes qui suivirent, le médecin entra pour ausculter son patient.
- « Ce n’est pas trop grave. Il a fait un simple malaise dû à la colère et au stress, je suppose. » annonça le docteur. « Il va lui falloir du repos. Il faut quelqu’un pour veiller sur lui, car il ne doit pas rester seul. »
- « Je veillerai sur lui. » indiqua Samantha.
Les hommes finirent par quitter la demeure alors qu’un se tourna vers la jeune fille avant de partir.
- « Si tu as besoin de quoi que soit ce soir, gamine, n’hésite pas à venir nous trouver ma femme et moi. » sourit-il.
- « Merci, Al. » lui sourit doucement Samantha.
La jeune fille se retrouva seule avec son père quelques minutes plus tard alors qu’elle s’asseyait près du lit pour le veiller toute la journée. Le coucher du soleil arriva rapidement sans que son père n’ait repris connaissance.
Au palais, Jack avait encore passé une longue journée chargée de conseil. En fin d’après-midi, il se dirigea doucement vers sa chambre alors que le soleil n’était pas loin d’être couché. Il attendait ce moment depuis qu’il avait vu Samantha descendre vers le village.
Arrivé, lorsqu’il entra dans la pièce, il fut surpris de ne pas y voir sa favorite. Il entendit quelqu’un rentrait à sa suite alors qu’il savait que ce n’était pas la jeune fille.
- « Altesse, je suis navré mais elle n’est pas revenue. » annonça Kassir, désolé.
- « … »
- « Dois-je aller la faire récupérer par des soldats, altesse ? » demanda le conseiller.
- « Non. Je suis sûr qu’elle reviendra. » fit doucement Jack, triste. « Laisse-moi. »
En silence, Kassir sortit de la pièce, le cœur lourd. Sur la terrasse, Jack regardait au loin, seul pour la première fois depuis des semaines. Son seul souhait était qu’il ne soit rien arrivé à Samantha.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?