baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 25 : Discussion

Chapitre 25 : Discussion

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Jack était ravi de la journée qui venait de s’écouler par le fait que les invités étaient enfin rentrés chez eux. Se retrouvant seul avec son conseiller, ils en avaient profité pour passer en revue tous les évènements du séjour.

- « Franchement, Kassir, je ne vois pas ce qu’Alix pourrait me faire ! » ricana le souverain. « Je n’ai aucune faiblesse ! »

- « Je suis navré de vous contredire, altesse, mais vous avez effectivement une faiblesse. » le contra le conseiller.

- « Ah oui ? Et laquelle ? » fit Jack, étonné en se tournant vers Kassir.

- « Elle se nomme Samantha, altesse ! » déclara l’homme.

- « C’est stupide. C’est juste une fille du harem ! » riposta le souverain.

- « Je ne suis pas sûr qu’il faille parler d’elle ainsi car elle est plus que cela, altesse. »

- « Bien entendu vu qu’elle est ma favorite ! » grogna Jack.

- « Altesse… » soupira Kassir. « Permettez-moi de vous citer : Elle me manque tellement Kassir. »

- « Oui bon…. » râla le sultan.

- « Et dois-je vous rappeler la conversation que nous avons eu à propos d’une soirée que vous aviez passé ensemble alors qu’elle vous a parlé du livre dont vous détestiez le sujet ? » demanda le conseiller.

FlaskBack

- « Avez-vous passé une bonne soirée, altesse ? » demanda le conseiller.

- « Oh oui, Kassir. Excellente je dirai même. » sourit Jack.

- « Eh bien, c’est vraiment la première fois que je vous vois ainsi après une soirée avec une jeune fille. » dit le conseiller, ravi.

- « Nous avons discuté d’un livre qu’elle avait lu sur la naissance des étoiles. » raconta le souverain.

- « Pourtant, autant vous adorez regarder les étoiles, autant vous détestez ce sujet. » s’étonna Kassir.

- « C’est exact. Mais elle a une manière de parler d’un livre tellement…. C’était si … » répondit Jack, pensif. « Et elle était.. waouh… »

Fin du Flashback

- « Rahhhh, tu m’agaces Kassir. » grogna Jack. « Hors de ma vue. »

Le conseiller s’inclina puis s’éloigna en souriant. Soudain, une taquinerie lui vint à l’esprit alors qu’il espérait que cela fera réfléchir le jeune sultan.

- « Altesse, dois-je faire préparer le mariage ? » sourit Kassir.

Il vit tout de suite qu’il venait de faire une erreur lorsque le visage de Jack passa au blanc transparent en quelques secondes avant de devenir froid et impassible.

- « HORS DE MA VUE ! » hurla le souverain.

Kassir obéit rapidement et disparut du champ de vision du sultan alors qu’il se maudissait intérieurement.

- « J’espère qu’il ne fera rien de fâcheux contre elle. » s’inquiéta Kassir pour lui-même.

De son coté, Jack était resté exactement à la place qu’il occupait lorsque son conseiller était près de lui. Les mots prononcés l’avaient renvoyé à un pan de sa vie qu’il voulait par-dessus tout oublier.
Secouant la tête, comme pour chasser de mauvaises pensées, Jack soupira puis se dirigea doucement vers sa chambre où il savait que Samantha l’attendait.
Arrivé devant la porte, il hésita fortement avant de pénétrer dans la pièce. Voulant tout de même comprendre comment la jeune femme s’était retrouvée vêtue en homme et sur un cheval, Jack ouvrit le lourd battant de bois et rejoignit la jeune fille.
A sa vue, Samantha se mit debout rapidement, s’attendant à subir les foudres du souverain.
- « Explique-moi comment tu as pu te retrouver vêtue en homme et sur un cheval ! » ordonna Jack, froidement.
Légèrement décontenancée par cette attitude, la jeune commença doucement à expliquer ses actions du matin.
- « Ce matin, juste après ton départ, je me suis retrouvée face à Kassir dans le couloir, devant la porte de la chambre. Il semblait paniqué et très inquiet. » expliqua la jeune fille.
- « Ensuite ! » dit Jack, toujours très froid.
- « Il m’a dit que ton champion ne pouvait pas faire la course à cause d’une attaque subie. Je l’ai donc convaincu de me laisser prendre la place de cet homme pour la course, étant donné que nous faisons la même taille. » continua Samantha.
- « Il aurait dû refuser. » s’énerva le sultan.
- « Il l’a fait alors j’ai vraiment du le convaincre. D’où le fait que j’ai fait la course et que je me suis retrouvée devant toi lorsque j’ai gagné. » termina la jeune fille, en baissant la tête.
- « Tu aurais pu être blessée ! » hurla Jack.
- « Je suis désolée. Je voulais simplement que tu ne perdes pas cette course. » répondit Samantha.
- « Tu pourrais être fouettée pour ça ! » s’emporta le souverain.
Tristement, la jeune fille regroupa ses mains face à elle et les tendit à Jack comme attendant la punition. De stupeur, il fit un pas en arrière alors qu’il ne s’attendait pas à ce genre de réaction.
Brusquement, il se revit des années en arrière lorsqu’il avait assisté à une scène semblable alors qu’il vit son père à sa place. Sa fureur retomba instantanément et il se sentit très mal de voir Samantha ainsi.
- « Désolé, je n’aurai pas du hurler ainsi sur toi. » fit le sultan en prenant les mains de la jeune fille pour les passer autour de sa propre taille.
Il prit doucement Samantha dans ses bras alors qu’il plongea son visage dans le cou de la jeune fille.
- « Il aurait pu t’arriver n’importe quoi, Samantha. Si cela avait été le cas, je n’aurai pu me le pardonner. » lui dit Jack, triste.
- « Je sais monter à cheval, Jack. Et il ne m’est rien arrivé. » répondit la jeune fille.
- « Si tu avais été découverte, tu n’aurais pu échapper au fouet. » expliqua Jack. « J’aurai été dans l’obligation de te punir. »
- « Je suis désolée. Je n’ai pas pensé que j’aurai risqué de te mettre dans une position désagréable. » déclara Samantha. « Je ne recommencerai plus. »
- « Ne pensons plus à tout cela. » sourit le souverain. « Allons diner puis nous coucher. La journée a été longue et fatigante. »
Après un dernier sourire, ils se dirigèrent vers la table afin de se restaurer. Comme à leur habitude, ils prirent leur repas en silence, profitant de la présence l’un de l’autre. Une fois repus, ils allèrent se coucher, chacun dans un coin du lit.
Alors que Samantha s’endormit rapidement, Jack tourna un peu puis finit par s’assoupir doucement.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?